Du côté de la rascasse
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Sporting club de Toulon
 
AccueilPortailGalerieRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

 

  CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Dark small

Dark small


Nombre de messages : 3332
Date d'inscription : 02/02/2005

 CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE Empty
19052020
Message CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE

SC TOULON : CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE ET TACLE MOURAD BOUDJELLAL

 CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE Images10

Les relations semblaient s’être apaisées, et le dossier en passe d’aboutir, entre les deux hommes. Mais, lundi soir, dans un long communiqué, l’actionnaire majoritaire du Sporting a de nouveau semé le trouble, parlant d’un simple «accord de collaboration».

Suite aux nombreuses informations révélées par le Figaro ce lundi, l’actionnaire majoritaire du Sporting Club Toulon est sorti de son silence. Dans un long communiqué publié lundi soir sur le site du club varois relégué en National 2, Claude Joye évoque l’avenir. Le sien et celui du SCT. Qu’il semble imaginer avec lui toujours à la barre. Allant ainsi à l’encontre des avancées appréciées et soulignées par Mourad Boudjellal.

«Les résultats sportifs 2019-2020 n’ont pas été à la hauteur de nos attentes et de nos investissements et j’en suis l’un des premiers affecté, assure Claude Joye. (…) Il faut savoir prendre du recul afin d’en tirer les enseignements, et construire solidement pour un retour au plus vite dans le monde professionnel. (…) L’important est de continuer dans le développement et la professionnalisation de la structure pour construire un projet viable dans la durée. La période de crise sanitaire et financière que traverse notre pays en ce moment nous démontre l’importance d’assurer une stabilité dans la gestion du club.»

Entre «prendre du recul» et «assurer la stabilité», difficile de savoir s’il va céder sa place ou tenter de conserver un minimum de pouvoir à la tête du Sporting. Le flou est entretenu quand il évoque ses «discussions avec Mourad Boudjellal». «J’ai toujours été à l’écoute et ai fait les meilleurs efforts possibles pour favoriser un rapprochement, au détriment même des investissements financiers réalisés depuis plusieurs saisons», assure Claude Joye, à l’encontre des échos vérifiés sur les débats houleux entre les deux hommes.

«Mourad Boudjellal n’a jamais exprimé la volonté de racheter le club et nous a proposé un modèle de collaboration sur lequel nous avons trouvé un accord oral»

Claude Joye

Mais, ensuite, sa position s’affine, s’éclaircit. Il n’a pas encore rendu les armes et affirme, contre toute attente, qu’il n’a jamais été question d’un rachat du club entre les deux hommes. Qui auraient noué des relations cordiales. Et Mourad Boudjellal de certainement s’étrangler en lisant ces propos…

«Nous nous sommes rencontrés une première fois le 7 février dernier afin d’évoquer les objectifs et intérêts de chacun», relate le (futur ex ?) patron du SCT. Un «premier échange courtois» durant lequel il lui a «exprimé ne pas être vendeur mais être intéressé par sa venue, notamment en raison de son fort potentiel médiatique et économique. Lui, n’ayant jamais exprimé la volonté de racheter le club, nous a proposé un modèle de collaboration sur lequel nous avons trouvé un accord oral lors de notre second rendez-vous, fin février. Dès lors, nous avons eu de nombreux échanges pour mettre à l’écrit ces conditions et c’est ainsi que nous nous sommes revus ce vendredi pour signer un accord de confidentialité lui permettant de réaliser un audit structurel pendant une période de 2 semaines maximum.»



Un pas en avant, un pas en arrière ? Mourad Boudjellal nous a confirmé vouloir racheter le club si cet audit le satisfait et n’être pas très chaud pour partager le pouvoir. Il estimait avoir «fait un grand pas» en ce sens vendredi. Ce communiqué ne va donc pas manquer d’attiser son courroux. Pas certain, dès lors, que le vœu de Claude Joye se concrétise. «Nous souhaitons avancer rapidement et ne laisserons pas traîner cette situation.»

«Pas question de jouer les mauvais perdants en attaquant la FFF. On n’était pas invité. Mieux vaut descendre et reconstruire»

Autre point de ce communiqué qui ne va pas plaire à l’ancien boss du RCT, la volonté affichée de l’actuel actionnaire majoritaire du Sporting de «mettre tout en place pour défendre juridiquement l’intérêt du club» suite sa rétrogradation en National 2, «une décision que nous regrettons». Mourad Boudjellal est sur une position exactement inverse. Le club varois n’ayant remporté qu’une rencontre durant la saison, il nous a confié ne pas vouloir jouer «les mauvais perdants en attaquant la FFF. On n’était pas invité. Mieux vaut descendre et reconstruire»...

Dans ce long message, Claude Joye mentionne également les informations du Figaro concernant Pascal Dupraz et Bafétimbi Gomis. Il affirme que le choix de l’entraîneur de Caen Ligue 2) serait le sien (et non celui de Boudjellal…) et qu’il est «en contact avec lui depuis septembre dernier». «Il y a toujours eu une envie commune de collaborer sans pouvoir trouver pour le moment d’accord financier assumable et qui ne mette en risque le club». Façon de jeter une nouvelle pierre dans le jardin de Mourad Boudjellal qui a déjà ficelé le transfert s’il venait à racheter le Sporting.


Dans ce long message, Claude Joye mentionne également les informations du Figaro concernant Pascal Dupraz et Bafétimbi Gomis. Il affirme que le choix de l’entraîneur de Caen Ligue 2) serait le sien (et non celui de Boudjellal…) et qu’il est «en contact avec lui depuis septembre dernier». «Il y a toujours eu une envie commune de collaborer sans pouvoir trouver pour le moment d’accord financier assumable et qui ne mette en risque le club». Façon de jeter une nouvelle pierre dans le jardin de Mourad Boudjellal qui a déjà ficelé le transfert s’il venait à racheter le Sporting.

«Bafétimbi Gomis coûterait au Sporting plus de dix fois son budget annuel»

Il sème le même trouble concernant l’ex-attaquant des Verts et de l’OL, qui évolue depuis 2018 en Arabie Saoudite. «Concernant son éventuelle venue, nous échangeons régulièrement sur le développement du club mais je tiens à préciser que cela coûterait au Sporting plus de dix fois son budget annuel pour qu’il puisse rejoindre Toulon la saison prochaine.»

L’apaisement révélé par Mourad Boudjellal dans nos colonnes lundi semble donc avoir été fugace. Les nombreux tacles de Claude Joye à son encontre dans ce communiqué ressemblent en effet bel et bien à une reprise des hostilités. La nouvelle rencontre entre les deux hommes, planifiée pour ce mardi, risque fort d’être houleuse. A nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : reddit

CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE :: Commentaires

Dark small
Re: CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE
Message Jeu 21 Mai - 10:55 par Dark small
 CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE Image_15
Dark small
Re: CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE
Message Jeu 21 Mai - 10:37 par Dark small
Claude Joye (Toulon) à propos de Mourad Boudjellal : « Qu'il rachète »
L'actuel président du SCT affirme que son ancien homologue du RCT ne lui a jamais proposé de racheter ses parts dans le club de National 2. Et qu'il est toujours prêt à respecter le préaccord qu'ils ont signé vendredi.

Dark small
Re: CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE
Message Mer 20 Mai - 10:19 par Dark small
Négociations pour la reprise du Sporting club de Toulon: ça se corse entre Joye et Boudjellal

 CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE Ipiccy10

Alors que les négociations entre les deux hommes semblaient sur le point d’aboutir, il aura suffi de quelques phrases de Claude Joye sur le site du Sporting pour brouiller les cartes...
L’échange de SMS remonte à décembre 2019. Répondant à un supporter, Claude Joye écrivait : « Il n’est pas question de pourrir en National. Il est question de se maintenir et de jouer la montée l’an prochain. Et de le faire avec tous ceux qui étaient là quand le club était en bas. Pas avec les opportunistes et profiteurs. Le club a déjà connu cela, les flambeurs et vendeurs de rêve... »

"NE PAS FAIRE LE JEU DES ENNEMIS"

L’actionnaire majoritaire du club de conclure la discussion : « Il faut rester unis et ne pas faire le jeu des ennemis du Sporting. Comme le RCT ou l’OM qui ont tout fait pour nous empêcher de remonter... »

Pourquoi dans ces conditions avoir entamé et poursuivi les négociations avec Mourad Boudjellal ?

Pourquoi lui avoir ouvert la porte s’il était le diable ?

Pourquoi, enfin, avoir accepté sa demande d’audit la semaine dernière ?

Pourquoi, enfin, ne parler lundi soir, sur le site du club, que d’un simple « accord de collaboration » ?

Des propos qui ont déclenché l’ire de Boudjellal alors que la semaine passée les négociations étaient sur le point d’aboutir. Si bien que le candidat à la reprise penserait très sérieusement à jeter l’éponge...

« Je viens de lire l’interview de Joye sur le site du Sporting. A quoi joue-t-il ? Il prétend que je ne lui ai fait aucune offre de rachat et en même temps il affirme qu’il n’est pas vendeur alors qu’il m’a annoncé un prix de vente de 6 millions d’euros. C’est n’importe quoi. J’ai plutôt le sentiment qu’il se sert de moi pour faire parler du club. En fait, il voudrait que je vienne pour le relancer en me laissant des miettes. Mais sachez que je ne suis le larbin de personne ! »

Remonté, Boudjellal - qui devait présenter son groupe d’investisseurs à Joye hier - s’apprêterait « à partir ailleurs (Ndlr : on parle de l’Athlético Marseille). J’ai fait tout ce que je pouvais faire. Quel gâchis. Surtout pour un club subventionné à hauteur de plus de 500 000 euros... »


Peut-être une façon de mettre la pression sur un actionnaire qui, s’il a sauvé le Sporting de la banqueroute, affiche un bilan sportif peu flatteur...

Le renoncement annoncé par l’ex président du RCT a en tout cas mis le feu aux poudres dans les rangs de supporters échaudés par la descente en N2. Voire par 10 ans sans résultats probants. Si ce n’est une montée en National aussitôt effacée par une relégation.


« Le combat ne fait que commencer souligne une des voix du stade Bon Rencontre. Avec ou sans Mourad, on ne veut plus de cette direction. Quitte à retrouver la DH... »

Cet autre supporter de préciser sur la page internet du club : « Pensez à nous rembourser les abonnements, on en fera don à une association d’enfants malades plutôt que d’engraisser des rigolos ! »

Le ton monte et, visiblement, le divorce est consommé. D’autant plus consommé que si Boudjellal renonçait bel et bien à son projet, l’espoir qu’il a suscité partirait en fumée...

Hier, le bras de fer s’est intensifié. Les supporters laissant éclater leur mécontentement dans les rues de Toulon à grands coups d’affichettes et de banderoles. Ils réclament un chang
Dark small
Re: CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE
Message Mer 20 Mai - 9:50 par Dark small
 CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE 15211010
Dark small
Re: CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE
Message Mar 19 Mai - 9:33 par Dark small
INTERVIEW DE CLAUDE JOYE

L’actionnaire majoritaire du Sporting, Claude Joye, fait le point en toute transparence sur les sujets qui ont mobilisé l’actualité du club ces dernières semaines.

« Nous étions, depuis l’arrêt des championnats, dans l’attente des décisions de la part de la Fédération Française de Football, tout en menant des négociations sur le plan sportif comme structurel. Celle de la rétrogradation en National 2 est tombée mardi dernier suite à la décision du COMEX de la FFF. C’est une décision que nous regrettons et mettons tout en place pour défendre juridiquement l’intérêt du club. Néanmoins, nous en avons pris acte et pouvons désormais avancer pleinement dans la préparation de la saison prochaine.

Les résultats sportifs 2019 – 2020 n’ont pas été à la hauteur de nos attentes et de nos investissements et j’en suis l’un des premiers affecté. Les choix forts envisagés lors de l’intersaison, de promouvoir la jeunesse ainsi que des profils à fort potentiel n’ont pas été payants. Il faut savoir prendre du recul afin d’en tirer les enseignements, et construire solidement pour un retour au plus vite dans le monde professionnel.

Les descentes sportives font partie de la vie d’un club, mais l’important est de continuer dans le développement et la professionnalisation de la structure pour construire un projet viable dans la durée. La période de crise sanitaire et financière que traverse notre pays en ce moment nous démontre l’importance d’assurer une stabilité dans la gestion du club. C’est notre priorité depuis de nombreuses années et c’est ce qui nous permet actuellement de surmonter sereinement cette crise, qui va affecter de nombreux clubs.

Concernant l’équipe première, Victor Zvunka ne sera plus sur le banc l’an prochain. Nous sommes actuellement en contact avec de nombreux coachs aux profils intéressants. Maintenant que nous connaissons le niveau dans lequel nous évoluerons, les discussions devraient aller beaucoup plus vite.

Au sujet de Pascal Dupraz, nous sommes en contact avec lui depuis septembre dernier. Il y a toujours eu une envie commune de collaborer sans pouvoir trouver pour le moment d’accord financier assumable et qui ne mette en risque le club.

Au niveau du staff de l’équipe fanion, je n’ai jamais caché mon envie de faire revenir Karim Masmoudi au Sporting car j’estime qu’il a été un des éléments essentiel des différentes montées passées et je regrette de ne pas avoir pu le conserver la saison dernière, ne pouvant nous aligner financièrement avec son autre offre. Il devrait nous rejoindre prochainement avec des fonctions d’entraineur adjoint et de coordinateur sportif.

Nous avons également depuis vendredi reçu l’ensemble des joueurs du groupe National.
Voici l’état des lieux de l’effectif 2020 – 2021 :

Joueurs conservés : Ouasfane, Sahnoune, Leleu, Moulet, Bayo, Delgado, Chergui, Gomis, Medoukali
Joueurs sous contrat mais que le club est prêt à libérer : Caumet, Seye, Mendy, Pioton, Mama, Ghrieb, Diallo
Discussions en cours : Andréani, Muyumba, Ranieri, Etcheverria, Coulibaly, Fall, Disantantonio
Départs : Guilavogui, Philippe, Barbier, Soumaré, Pahama, Preira, Pinheiro, Zouaoui, Sylla, Tchintcho
Concernant une éventuelle venue de Bafétimbi Gomis, nous échangeons régulièrement sur le développement du club mais je tiens à préciser que cela coûterait au Sporting plus de 10 fois son budget annuel pour qu’il puisse rejoindre Toulon la saison prochaine.

Nous avons néanmoins ciblé et contacté certains joueurs que nous souhaiterions recruter pour la saison prochaine afin de construire le groupe le plus compétitif possible et jouer au plus vite la remontée en National.

Concernant les discussions avec Mourad Boudjellal, j’ai toujours été à l’écoute et ai fait les meilleurs efforts possibles pour favoriser un rapprochement, au détriment même des investissements financiers réalisés depuis plusieurs saisons.

Nous nous sommes rencontrés une première fois le 7 février dernier afin d’évoquer les objectifs et intérêts de chacun. Ce premier échange, courtois, nous a permis de lui présenter le club dans son ensemble, et les quelques spécificités liées au monde du football, plus particulièrement juridiques.

Je lui ai exprimé ne pas être vendeur mais être intéressé par sa venue, notamment en raison de son fort potentiel médiatique et économique. Lui, n’ayant jamais exprimer la volonté de racheter le club, nous a proposé un modèle de collaboration sur lequel nous avons trouvé un accord oral lors de notre second rendez-vous fin Février.

Dès lors, nous avons eu de nombreux échanges pour mettre à l’écrit ces conditions et c’est ainsi que nous nous sommes revus ce vendredi pour signer un accord de confidentialité lui permettant de réaliser un audit structurel pendant une période de 2 semaines maximum.

Nous souhaitons avancer rapidement et ne laisserons pas traîner cette situation, car la préparation de la saison prochaine est déjà fortement avancée. Au niveau de l’équipe 1, mais également de la formation, du projet associatif, des équipes de jeunes, de la section féminine et de la section futsal.

Nous pouvons notamment nous féliciter de la signature de Morgan Guilavogui au Paris FC qui est un symbole de la qualité de la formation toulonnaise. Je lui souhaite bonne continuation pour la suite de sa carrière et le remercie de ce qu’il a apporté au club depuis de nombreuses années (en équipes jeunes comme senior).

Nous communiquerons très prochainement sur la plupart de ces sujets avec des évolutions significatives qui constituent de vraies étapes clés dans le développement de l’entité « Azur et Or », qui est désormais le premier club de la région Sud en nombre de licenciés.

Soyez assurés de mon intention et de tous mes efforts, orientés uniquement pour le bien du club et de son développement pérenne.

Restons solidaires et faisons avancer ensemble le Sporting Club de Toulon.
L’aventure Azur et Or continue… »
Re: CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE
Message  par Contenu sponsorisé
 

CLAUDE JOYE FAIT MARCHE ARRIÈRE

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeau Claude Grasso dois rencontrer Claude Joye, le 5 Juillet
» La mise au point de Claude Joye sur Boudjellal
» Claude Joye, a annoncé vouloir libérer un joueur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: