AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tigana pour Bordeaux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selmac

avatar

Nombre de messages : 4967
Date d'inscription : 24/08/2005

17052010
MessageTigana pour Bordeaux ?



Selon L’Equipe, Jean Tigana serait le favori de Bordeaux pour succéder à Laurent Blanc au poste d’entraîneur.




Laurent Blanc officiellement parti, Bordeaux recherche un nouvel entraîneur. Si Jean-Louis Triaud pense à Rolland Courbis, M6, l’actionnaire majoritaire du club, lui préfèrerait Jean Tigana, selon L’Equipe. Reste à savoir si ce dernier acceptera de sortir de la douce retraite qu’il coule à Cassis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Commissaires pour Bordeaux Lac
» Entrée gratuite pour les femmes
» Bordeaux-Paris 2008, du 20 au 22 juin : les préliminaires
» » Prolongations, Signatures, Départs pour 2014/2015 ???
» ECLAIRAGE LORS DES BREVETS QUALIFICATIFS
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Tigana pour Bordeaux ? :: Commentaires

avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Jeu 15 Déc - 12:27 par Selmac
Shanghai Shenhua : Tigana arrive

Libre de tout contrat, Jean Tigana, l'ancien entraîneur de Bordeaux ou encore Monaco, est en passe de parapher un bail d'un an avec Shanghai Shenhua, qui a déjà finalisé l'arrivée de Nicolas Anelka (Chelsea).



Comme nous vous l’annoncions précédemment, Jean Tigana (56 ans), l’ancien entraîneur de Lyon, de Monaco, de Fulham, du Besiktas Istanbul et de Bordeaux, va poursuivre sa carrière avec Shanghai Shenhua, qui a déjà finalisé l’arrivée de Nicolas Anelka et qui a proposé un bail de trois ans à Didier Drogba. Le technicien français est attendu le week-end prochain en Chine. Histoire de finaliser les derniers détails de l’opération. Les négocations portent sur un contrat d'un an (et plus si affinités).

Après avoir un temps songé à Luis Fernandez, Shanghai Shenhua a finalement opté pour Jean Tigana, qui sera accompagné de son propre staff.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Lun 11 Juil - 11:58 par Selmac
Tigana règle ses comptes

Deux mois après avoir présenté sa démission à Jean-Louis Triaud, Jean Tigana analyse à sa façon l'échec des Girondins de Bordeaux la saison passée. Gourcuff, Diarra, Planus, Pavon : tous y passent.



Jean Tigana mitraille à tout va. Dans un entretien accordé à Sud Ouest, l'ancien entraîneur de Bordeaux, démissionnaire après la déroute des Girondins contre Sochaux (0-4), le 7 mai dernier, règle ses comptes. Il analyse à sa manière l'échec de son équipe au cours d'une saison noire, terminée à une septième position qui ne reflète pas tous les moments de turbulence traversés par le club en l'espace quelques mois. Il évoque avec amertume l'épisode du départ tardif de Yoann Gourcuff vers Lyon, à quelques jours de la fermeture du Mercato estival. « Avant le match à Paris, Gourcuff est allé voir Triaud pour lui dire qu'il voulait partir. Je lui demande pourquoi il veut partir, il me répond qu'il ne comprend pas le jeu, ne trouve pas sa place dans l'équipe. Je lui avais pourtant demandé, à son arrivée, où il voulait jouer. Je l'ai mis derrière les deux attaquants, selon ses vœux. (…) J'aurais préféré que Yoann me dise les choses franchement. Je comprends qu'un joueur puisse avoir envie de jouer la Ligue des Champions, de porter les couleurs d'un club ambitieux ».

Après le départ de son maître à jouer, Tigana comptait plus que jamais sur son capitaine, Alou Diarra, mais il a vite déchanté. L'ex-Lensois, certainement frustré de ne pas avoir pu concrétiser ses envies d'ailleurs, ne s'est pas gêné pour prendre ses aises avec les règles de la vie du groupe selon l'ancien entraîneur de Fulham et de Monaco. « Après les matchs internationaux, on faisait toujours rentrer les internationaux avec des avions privés. Après le match contre le Brésil (ndlr : le 9 février dernier), Diarra ne voulait pas rentrer. Comme je n'étais pas d'accord, il a demandé la permission au président. Et il n'est donc pas rentré avec les autres… » Il pointe aussi du doigt l'attitude de Marc Planus au retour de la Coupe du Monde 2010. « Partir au Mondial blessé niveau 1 et revenir après ses vacances blessé niveau 4… Lui, je ne l'ai pas compris. Je ne sais pas ce qu'il veut, ce qu'il espère. Je le fais rentrer contre Brest, alors qu'il s'était blessé la veille et n'avait rien dit… Résultat, il est nul, je suis obligé de le sortir à la pause et l'on prend ce but en fin de match… »

Certaines rumeurs persistantes indiquaient à l'époque que Planus était l'un de ceux qui oeuvraient en coulisses pour le départ de Tigana, même si le principal intéressé a démenti cette semaine. A l'image de Matthieu Chalmé, ses anciens du club étaient proches de Michel Pavon, l'adjoint du champion d'Europe 1984, « écarté » après un revers à Lorient (5-1, le 19 février). « Le problème est qu'il était beaucoup trop proche des joueurs, estime Tigana. Il n'avait pas su mettre cette barrière que dans un club, il est nécessaire d'ériger entre eux et le staff. Mais tout le monde sait de qui il était proche et qui voulait ma place…. » Le natif de Bamako étaye son propos avec une anecdote étonnante. « En rentrant de Monaco, où le match avait été annulé le dimanche soir (ndlr : le 31 octobre 2010 en raison des intempéries), les joueurs sont allés faire la fête avec Michel Pavon. Moi, je n'ai rien contre la fête. Je la faisais aussi quand j'étais joueur. Mais jamais à 48 heures d'un match. Là, on devait repartir jouer en Principauté le mardi… » Généralement discret dans les médias, Tigana ne manie décidément pas la langue de bois quand il se décide à parler.

avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 8 Mai - 20:24 par Selmac
La malédiction Tigana



Jean-Louis Triaud a validé la démission de Jean Tigana. Un choix venu mettre un terme brutal à une année de collaboration placée sous le signe de la lose. Une rupture survenue, aussi, à quatre journées de la fin du championnat. C’est moche.
« Messieurs, dames, bonsoir, c’est la dernière conférence de presse que je vous donne ». Telles sont les ultimes paroles de Jean Tigana, désormais ex-entraîneur des Girondins. Des mots prononcés à chaud, après la lourde défaite concédée par les Bordelais sur leur pelouse, face à Sochaux (4-0), par l’ancien milieu de terrain Marine et Blanc, symbole du club phare des années 80’ en France*. Un homme qui s’en est allé, meurtri, blessé dans son orgueil et dans sa chair. Une décision motivée par une succession de faits défavorables depuis son arrivée en Gironde, en mai 2010, mais aussi par un acte isolé, venu des tribunes de Chaban-Delmas. « Ce fut une soirée désastreuse pour le club et pour moi… Ma fille (âgée de 16 ans) a été agressée en tribunes, en plus des problèmes à l’école (sic), a-t-il indiqué, dépité. Donc je prends la décision d’arrêter mon parcours aux Girondins de Bordeaux. Si certains en tribunes pensent que le problème c’est Jean Tigana, et agressent une petite, ça devient dramatique… Pour moi, le football, c’est pas ça. Il y a assez de problèmes dans le monde, je ne veux pas en créer aux Girondins ». Au revoir, fin du chapitre.

Jeannot, le Jeannot au rire rigolo, à la bonne humeur communicative, près d’un an après son arrivée au Haillan, a cette fois-ci définitivement jeté le chrono, après avoir remis par trois fois sa démission ; une révérence jusque-là toujours refusée par la direction bordelaise. Un épilogue douloureux, aussi, qui vient de sanctionner un parcours pour le moins ingrat. Clamant avec humilité et fierté appuyée, qu’il avait « toujours gagné partout où il était passé », le successeur de Laurent Blanc, auto défini comme battant et gagneur, a lâché l’affaire. Conséquence d’une histoire chaotique, commencée dans la douleur lors de la dernière intersaison. Arrivé après trois ans d’inactivité, Tigana a dû successivement faire face à des mésaventures peu habituelles. Affublé d’un adjoint commis d’office (et non désiré), Michel Pavon, il a d’abord composé avec l’après Knysna, puis les suspensions et longues blessures de joueurs cadres, dont gardien de but et défenseurs.

« L’héritage » (laissé par Blanc, ndlr) comme il l’a alors plus ou moins maladroitement qualifié, s’est étoffé du départ de Yoann Gourcuff pour Lyon, d’un classement pourri en championnat, d’éliminations prématurées dans les coupes nationales, du départ de Maazou à la trêve, d’un classement pourri, de la fronde officieuse de Michel Pavon, des joueurs étant fidèles à ce dernier, de l’arrivée de l’imposture brésilienne André, de tags et insultes au centre d’entraînement, d’une rouste à Lorient (5-1), du départ de Michel Pavon, d’un classement pourri, de la suspension d’Alou Diarra, de celle d’Éric Bedouet (son autre adjoint), d’une relégation en L2 évitée de justesse, de la maladie (leucémie) de Dominique Dropsy (son autre adjoint), d’un strapontin européen capricieux, des « Tigana, démission ! » venus pour la première fois de la saison du Virage Sud, samedi, et enfin, de l’agression verbale sur sa fille ! Trop, c’est trop, donc. « La goutte d’eau qui a fait déborder le vase », selon Jean-Louis Triaud, a noyé les derniers espoirs du petit garçon de Bamako, héros tricolore, devenu tricard chez lui, à Bordeaux. Une bien triste fin, pour celui qui risque de reprendre rapidement du service dans l’humanitaire, au Mali, son autre occupation. Avec plus de réussite, peut-être.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Mer 2 Mar - 12:28 par Selmac
Tigana reste mais...

Comme les dernières rumeurs le laissaient entendre, Jean Tigana reste l’entraîneur des Girondins de Bordeaux. Celui-ci a en effet vu sa démission être refusée par ses dirigeants. Un triste épisode qui devrait cependant laisser des traces…



Jean Tigana aurait-il l’intention de succéder à Patrick McGoohan dans le rôle du Prisonnier, du nom de la célèbre série de la fin des années 1960 ? C’est possible tant l’entraîneur de Bordeaux semble las d’une saison girondine plus proche d’un film d’horreur que d’un show télévisé à suspense. Mais malgré certaines de ses déclarations en off rapportées tout de même dans la presse, comme celle affirmant que la victoire contre Auxerre du week-end dernier constituait son «jubilé», Jean Tigana reste «le seul responsable» de l’équipe au Scapulaire, pour reprendre les termes même de Jean-Louis Triaud. En fait, la situation est à la fois simple et compliquée : pour la troisième fois en moins de deux mois, Tigana a présenté sa démission et celle-ci a été refusée par ses dirigeants. Les deux fois précédentes datent de janvier, après un revers au Vélodrome contre Marseille (2-1) et une élimination peu glorieuse en Coupe de France sur la pelouse d’Angers (1-0). Mais celles-ci ne semblaient alors que des mouvements d’humeur de la part d’un homme au caractère sanguin. Alors que celle intervenue ce week-end paraissait symboliser un mal bien plus profond, à savoir un véritable mal-être de l’ancien coach de Monaco.

Les vraies raisons d’un maintien ?
D’ailleurs, au moment de se présenter devant la presse ce lundi, Tigana reconnaissait lui-même qu’il avait présenté cette démission car il pensait «être un frein à l’équipe et au club.» Alors pourquoi avoir changé d’avis et décidé finalement de rester ? «On m’a démontré que je n’étais pas un frein et mes dirigeants m’ont renouvelé totalement leur confiance.» Une réconciliation émouvante sur le papier, mais qui cache mal la réalité de la situation. Financièrement, Bordeaux ne pouvait pas se permettre de laisser partir Jean Tigana, notamment en raison du désir des dirigeants girondins de recruter un nouvel entraîneur l’été prochain (Jean-Fernandez ?). Or, aucun entraîneur n’aurait accepté de s’engager pour trois petits mois et puis s’en va. Sportivement, de plus, la saison bordelaise est morte. Accrocher une place européenne relève de la pure chimère alors que la descente n’est qu’une vague crainte sans fondement. Autant dire que l’arrivée d’un nouveau responsable technique n’avait pas, de ce point de vue, de réel intérêt. Alors pourquoi donc changer une équipe qui ne gagne pas, mais qui n’a pas grand-chose à perdre de plus ?

Pas d’adjoint en vue…
Du coup, c’est presque logiquement que Jean-Louis Triaud explique, sur le site de Sud-Ouest : «On a commencé un projet avec lui, on souhaite le mener à son terme. On a rappelé à tous qu'il avait la seule et entière responsabilité de l'équipe professionnelle. Nous sommes heureux du dénouement et nous espérons encore beaucoup pour la fin de saison.» Qu’importe, aux yeux du président bordelais, que cette ambition sportive puisse apparaître comme une douce illusion. Surtout que Tigana a éludé la question de son adjoint : non, Michel Pavon, démissionnaire il y a quelques jours, ne devrait pas être remplacé. Or, Tigana n’est pas vraiment un entraîneur de terrain, qui aime à diriger les entraînements. Eric Bedouet pourrait donc prendre du galon, lui qui était jusqu’à présent le préparateur physique du club. Mais cela n’enlève rien à ce que ce maintien en poste est vraiment : une cautère sur une jambe de bois.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Mar 1 Mar - 13:42 par Selmac
Tigana reste à Bordeaux

Jean Tigana reste à la tête de l'équipe première des Girondins de Bordeaux. Sa démission a été refusée. L'entraîneur des Girondins sort conforté de sa réunion avec ses dirigeants.

Jean Tigana devrait, sauf nouvelle série incontrôlable de défaites précipitant le club vers la Ligue 2, finir la saison à Bordeaux. L'entraîneur bordelais avait accusé le coup après le revers lamentable à Lorient (défaite 1-5) et avait sérieusement envisagé d'abandonner le Haillan et retrouver sa famille dans le Sud-Est de la France. Après le match gagné contre Auxerre, il avait refusé d'évoquer son avenir, renvoyant les reporters à ce lundi, jour de sa rencontre avec le grand argentier des Girondins, Nicolas de Tavernost. Officiellement pour discuter. Officieusement, pour remettre sa démission. Homme fier, Jean Tigana était prêt à se sacrifier pour le bien de son club de cœur. Peut-être pas gratuitement, mais il était prêt à s'en aller si les dirigeants estimaient qu'il n'était plus l'homme de la situation. Samedi, en se rendant au stade Jacques Chaban-Delmas, Tigana pensait même qu'il s'assiérait sur son trône, pardon son banc, pour la dernière fois.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Lun 28 Fév - 12:46 par taz azur
Jean Tigana a rendez-vous avec Nicolas de Tavernost, le président de M6, actionnaire majoritaire de Bordeaux, entre 17h00 et 18h00 pour évoquer son avenir.
Tenté de démissionner, Jean Tigana a rendez-vous à 17h30 au Haillan avec Nicolas de Tavernost. Les deux hommes évoqueront la situation du club et l'avenir de l'entraîneur. M6 serait tenté de garder Tigana jusqu'à la fin de la saison, surtout après la réaction des joueurs face à Auxerre qui démontre que tout le vestiaire n'a pas lâché le coach.

A l'issue de cet entretien, les employés du club, dont les joueurs, seront informés du choix de Tigana et de la direction. Un communiqué commun devrait suivre pour informer la presse et les supporters girondins.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 27 Fév - 11:26 par Selmac
Tigana, c'est fini ?

Malgré la large victoire face à Auxerre (3-0), Jean Tigana devrait quitter Bordeaux dès lundi, avance Sud Ouest. L'entraîneur, qui se sentirait lâché par ses joueurs, devrait annoncer sa démission. Selon le quotidien, Rolland Courbis devrait alors faire son retour chez les Girondins

"Il va partir... sur une victoire", annonce Sud Ouest. La large victoire de Bordeaux face à Auxerre (3-0) n'aurait finalement pas sauvé la tête de Jean Tigana. Ou plutôt, elle ne l'aurait pas convaincu de poursuivre l'aventure. Car c'est de son propre chef que l'entraîneur devrait jeter l'éponge. Si le quotidien insiste sur le fait que le conditionnel reste de vigueur, Tigana aurait déjà annoncé sa décision à ses proches, a priori pas au vestiaire. La nouvelle devrait d'ailleurs être confirmée lundi lors d'une conférence de presse de Nicolas de Tavernost, le patron de M6 et propriétaire du club, qui doit venir à la rencontre de l'équipe. Pour Jean-Louis Triaud, cette réunion n'a pas d'autre but que de "discuter avec les joueurs. Est-ce qu'il y a aura d'autres sujets à débattre ? Personnellement je n'en vois aucun". "Pour moi, la question (du départ de Tigana, ndlr) n'est pas d'actualité", assure le président des Girondins.

"Si je veux continuer ? C'est une bonne question"

Pourtant, durant la soirée, Jean Tigana s'est montré bien mystérieux et a affiché de nombreux signes tendant à crédibiliser cette thèse. Pendant le match, il ne s'est ainsi levé que trois fois de son banc... pour annoncer ses changements. Même les buts de Diarra, Modeste et Plasil ne lui ont pas arraché une manifestation de joie. A l'issue du match, il affichait d'ailleurs un visage sombre malgré la victoire. "Je ne suis pas plus soulagé que cela. On a répondu présent et c'est le plus important parce que maintenant, nous regardons derrière", a-t-il simplement commenté avant de se montrer très flou quant à son avenir. "Si je veux continuer ? C'est une bonne question, on verra lundi", a-t-il laissé entendre. Son président a eu beau vouloir éteindre l'incendie ("Des fois on aime bien être mystérieux. C'est sa personnalité et peut-être pour vous tenir en haleine"), tous les signaux semblent aller dans le même sens.

Sauf revirement sous la pression de ses dirigeants, Jean Tigana devrait donc faire ses adieux à Bordeaux, lundi. "Il a débuté la saison et, à mon avis, il faut qu'il la finisse", a pourtant plaidé Jean-Louis Triaud, samedi soir. Mais selon le quotidien, l'entraîneur "aurait compris à Lorient (5-1) que la rupture était définitivement consommée avec les joueurs". Lâché, fatigué et usé, il aurait donc déjà pris sa décision. Et son successeur serait déjà connu. Pour Sud Ouest, il s'agirait de Rolland Courbis qui ferait ainsi son troisième passage chez les Girondins après les périodes 1992-94 et 1996-97. Réponse définitive lundi, au Haillan.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 27 Fév - 11:22 par taz azur
Tigana vers la sortie ?

Jean Tigana, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, pourrait quitter ses fonctions lundi.
Malgré la large victoire glanée face à Auxerre (3-0, 25eme journée de Ligue 1), samedi soir, l'entraîneur bordelais Jean Tigana pourrait quitter son poste lundi. Pour lui succéder, le nom de Rolland Courbis revient avec insistance. Mais les Marine et Blanc pourraient aussi opter pour la solution interne avec Eric Bédouet. Histoire de préparer la venue d'un nouveau coach plus expérimenté l'été prochain. Dans cette optique, l'Auxerrois Jean Fernandez, libre à l'issue de la saison, a toujours les faveurs de plusieurs décideurs du club au scapulaire.

Pour rappel, Nicolas de Tavernost, le président de M6, l'actionnaire majoritaire du club, a prévu de se rendre lundi à Bordeaux afin de s'entretenir avec ses joueurs qui pointent actuellement à la dixième place du classement.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Jeu 24 Fév - 18:52 par Selmac
Michel Pavon, l'entraîneur adjoint des Girondins de Bordeaux, "cesse sa collaboration avec Jean Tigana", a annoncé jeudi Alain Deveseleer, le directeur général du club de Ligue 1.

avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Mer 26 Jan - 19:32 par taz azur
Pourquoi l’ancien coach de Monaco ne réussit pas à s’imposer en Gironde ?

Voici quelques éléments de réponse.

Une succession difficile à gérer
Jean Tigana est arrivé en plein bourbier. Les Girondins ont vécu une seconde partie de saison 2009-2010 en tous points catastrophique. Au soir de la 19ème journée, Bordeaux comptait huit points d’avance sur Marseille. Les Marine et Blanc termineront au final à quatorze unités du champion olympien, sans qualification européenne à la clé. Jean Tigana a récupéré un groupe en bout de course, essoufflé par trois années passées sous l’ère Laurent Blanc. Une excuse qui ne suffira pas à masquer les carences du coach au cure-dent.

Une philosophie de jeu trop différente de son prédécesseur
L’idée n’était pas si mauvaise. Jean Tigana souhaitait rompre avec le style de son prédécesseur pour créer l’électrochoc nécessaire. L’ex-technicien de Besiktas a mis en place un schéma défensif, basé sur la culture tactique et les longs ballons vers l’avant. Exit les montées des latéraux, place au respect des consignes. Mieux vaut récupérer le point du match nul plutôt que de s’exposer à une éventuelle défaite. Cette philosophie va mettre en furie les Sud-Américains du club, habitués à taquiner la gonfle. Yohan Gourcuff ne mettra pas longtemps avant de partir à Lyon. Les spectateurs de Chaban-Delmas ont vite compris qu’ils allaient assister à un piètre spectacle avec le spectre de Ricardo en toile de fond. Le taux de remplissage 2009-2010 se mesurait à 84,36 %. Il est actuellement à 74,25 %.

Un recrutement désastreux
Les Girondins n’ont plus un rond à l’orée du début de saison. La faute à Jean-Louis Triaud et à son optimisme ambiant. Voyant son groupe caracoler en tête de la Ligue 1, le président viticole décide de prolonger une dizaine de joueurs. Les Bellion, Jussiê et Henrique ont tous resigné de juteux contrats. Marouane Chamakh se barre gratuitement et Fernando Cavenaghi privilégie les Baléares au bassin d’Arcachon. Jean Tigana (en accord avec la cellule de recrutement) choisit alors de s’appuyer sur des jeunes pousses dites "prometteuses". Vujadin Savic, Anthony Modeste et Moussa Maazou enfilent le maillot au Scapulaire. Fahid Ben Khalfallah en est la tête de gondole. Des joueurs moyens qui arrivent dans une équipe moyenne. Le miracle n’aura pas lieu.

Les jeunes du club écartés
A son arrivée, Jean Tigana clame haut et fort son envie de s’appuyer sur les jeunes. L’heure a enfin sonné pour les Sertic, Traoré, Ducasse, Saivet ou Ayité. Mais Jeannot le taciturne change d’avis lors des matches amicaux. Il écarte le duo Traoré-Ayité et envoie Grégory Sertic en prêt à Lens. Pierre Ducasse squatte toujours le banc, même lors de la suspension d’Alou Diarra. Et Henri Saivet, international Espoirs, finira par partir lui aussi en prêt à Angers. Tigana leur préfère le fantôme de Gouffran ou encore le clone de Wendel. Nouvelle erreur.

Une communication irritante
Jean Tigana n’est pas un adepte des longs monologues. Ses interventions médiatiques se limitent aux conférences de presse. Et sa relation avec les journalistes est quasi-inexistante. Celle avec ses joueurs n’est pas bien différente. Les cadres du club reprochent à leur coach un manque de communication qui tranche avec l’affection que pouvait leur apporter un Jean-Louis Gasset. Tigana se limite à quelques interventions lors des entraînements. Le duo qu’il forme avec Michel Pavon est de surcroît loin d’être idyllique. Les désaccords sont nombreux entre les deux hommes, ce qui n’arrange pas l’actuel entraîneur numéro 1. Pavon est un historique du club, apprécié par la plupart des joueurs. Le divorce est consommé, l’un des deux hommes devra faire ses valises.

Conclusion : Tigana est lâché par ses joueurs
L’inévitable se produit depuis maintenant deux semaines. Les joueurs lâchent leur entraîneur. Des exemples ? Anthony Modeste ne fait plus le même pressing qu’en début de saison. Alou Diarra conteste la moindre décision arbitrale et joue les mains dans les poches. Fernando, repositionné en défenseur central, se moque de son nouveau poste et oublie les consignes en dézonant l’axe. Wendel arrive sur la pelouse la mine déconfite. Et que dire de l’attitude de Moussa Maazou qui préfère courir un 100 mètres plutôt que de jouer au football (ce dernier n’enfilera plus le maillot bordelais). En attendant, Triaud vient de confirmer Jeannot pour le match de dimanche prochain contre Nice. Le président des Gigis ne veut pas tirer sur l’ambulance mais c’est pourtant tout un club qui est bien malade.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Mer 26 Jan - 19:10 par taz azur
Tigana doit changer de méthode

Si la question d’un changement d’entraîneur n’est pas d’actualité à Bordeaux selon Jean-Louis Triaud, Jean Tigana n’en demeure pas moins un coach en sursis. Les joueurs, eux, réclament plus de dialogue.

«La question ne se pose pas». Lundi, en conférence de presse, Jean-Louis Triaud s’est montré très clair : Jean Tigana est maintenu dans ses fonctions et son départ n’est nullement d’actualité malgré la piteuse 10e place en Ligue 1 et l’élimination en 16es de finale de la Coupe de France à Angers (1-0). Une question s’impose alors : Tigana a-t-il les moyens de sauver ce qui peut encore l’être alors même que la fracture avec le vestiaire n’a jamais semblé aussi évidente ?

Un mauvais management
Samedi, quelques minutes après une prestation d’une médiocrité sans nom à Angers, tous les Bordelais, accusés d’avoir lâché leur entraîneur, ont refusé d’accabler leur coach à l’image de Michaël Ciani : «Mais bien sûr qu'on est derrière l'entraîneur ! On n'a pas besoin d'aggraver les choses en accusant untel ou untel». Reste que le discours de Tigana ne passe plus. Ou plutôt son manque de discours. Dans un entretien accordé à Sud-Ouest, Fernando a en effet levé le voile sur les relations qui existent entre Tigana et ses joueurs. Et visiblement, sa méthode de management n’est pas du tout en adéquation avec les attentes du vestiaire mais surtout avec la composition de ce dernier. «Dans son parcours, le coach a connu de très grands joueurs qui, dans leurs têtes, savaient déjà ce qu'ils avaient à faire. À Bordeaux, on a un groupe encore très jeune, qui peut profiter de son expérience, de son vécu en Turquie, en Angleterre, ou en France, a expliqué le milieu de terrain brésilien reconverti défenseur central cette saison. Il a peut-être compris qu'on avait vraiment besoin qu'il soit très proche de nous pour nous guider. Après, c'est nous les joueurs qui sommes sur le terrain…».

Les joueurs veulent un guide
Une réunion a en effet eu lieu lundi en compagnie du président bordelais. Objectif de ce rassemblement ? Crever l’abcès et insuffler le fameux changement réclamé par Alou Diarra ces derniers jours. «On a passé deux heures dans une salle, on s'est beaucoup parlé, pour essayer de trouver le déclic, a indiqué Fernando. Après le président et les joueurs, le coach a dit ce qu'il pensait. De notre côté, on lui a exprimé notre envie de travailler davantage le placement, l'organisation de l'équipe. On a déjà pu voir aujourd'hui (Ndlr : mardi) qu'il était là au milieu de nous, à parler, à crier».

De simple spectateur, Tigana doit donc se muer en guide d’une équipe en plein marasme et qui ne sait plus trop comment s’en sortir. Mais ce léger changement d’attitude observé depuis ce conciliabule ô combien nécessaire sera-t-il suffisant pour relancer la machine bordelaise ? Et surtout, redonner une âme à une formation sans éclat ? Seuls les joueurs bordelais ont la réponse. «Le football est un sport collectif qui passe par ta propre performance. Je ne peux pas exiger quelque chose de quelqu'un si je ne suis pas bon dans mon propre rôle. Si c'est le cas, on peut espérer gagner dimanche (contre Nice)», a rappelé Fernando. Si tel n’est pas le cas, l’avenir de Jean Tigana s’obscurcirait encore un peu plus…
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Lun 24 Jan - 17:44 par taz azur
Jean-Louis Triaud a nié toute intention de mettre un terme au contrat de son entraîneur Jean Tigana.



Sur RMC et sur le site de la radio, Jean-Louis Triaud a évoqué lundi l'avenir de son entraîneur, Jean Tigana, « Aujourd'hui, on est en train d'analyser le match d'hier. On a la rencontre de Nice à préparer. On s'est réuni tranquillement pour faire l'analyse sur support vidéo. Laissez les journaux parler. Ce ne sont pas eux qui gèrent les clubs. Je sais bien qu'il faut alimenter les chroniques. En-dehors de nous, il n'y a pas eu de surprise en Coupe de France. Ce n'est pas mal qu'on fasse la une. Demain, on se voit pour un déjeuner de presse. Autant garder pour mardi un peu plus de temps pour discuter. »

Et le président bordelais, relancé sur l'avenir immédiat de son coach de répondre : « Il a encore 18 mois de contrat avec Bordeaux. La question ne se pose pas.»
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 23 Jan - 15:11 par taz azur
M6 promet de donner de l'argent pour le mercato

L'actionnaire majoritaire a promis de mettre la main à la poche pour redresser la situation des Girondins mais à certaines conditions...



Bordeaux n'est pas au mieux depuis un an. Englués à une 10e place en Ligue 1 et éliminés par Angers en Coupe de France, les hommes de Jean Tigana ne font plus peur à personne. Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, l'actionnaire majoritaire, a tapé du poing sur la table tout en promettant que la petite chaîne qui monte allait mettre la main à la poche: "J'estime que ce n'est pas une recrue supplémentaire qui résoudra le problème de l'équipe. Il va falloir faire confiance à des jeunes et commencer à les mettre en place. Il faut refaire les efforts nécessaires pour se remettre dans le bon sens. M6 peut faire tous les efforts du monde, y compris financiers, si le ressort psychologique n'est pas là, ça ne marchera pas", relaie France Football.

En clair, M6 ne veut pas gaspiller son argent. Après les échecs des pistes Gameiro et Cissé, les dirigeants vont devoir se dépêcher pour enrôler
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 23 Jan - 15:06 par taz azur
Tigana viré de Bordeaux aujourd'hui ?

Après la piteuse élimination face à Angers lors des 16es de finale de Coupe de France, Bordeaux est au fond du trou. Pointé du doigt, Jean Tigana pourrait céder sa place dès aujourd'hui.



Jean Tigana va-t-il passer la journée ? Rien n'est moins sûr après la triste élimination des Girondins sur la pelouse d'Angers. « Depuis 17 ans que j’entraîne, c’est la plus grosse désillusion que j’ai connue, dans le contenu, dans l’expression. C’est dur à digérer. » analysait Tigana après le match. Et forcément, son cas est mis dans la balance. Selon Sud Ouest, une décision pourrait être prise dans les prochaines heures sur son cas. On le dit lâché par ses joueurs, et quand Alou Diarra demande « du changement, un déclic », on peut imaginer qui est visé. « Je ne crois pas avoir été lâché par les joueurs, se défend pourtant Tigana. Il faut analyser, prendre beaucoup de recul et discuter. On verra demain. Je suis abattu mais je ne lâche jamais. Il ne reste plus que le championnat. »

Courbis ou Baup pour remplacer Tigana
Un championnat où les Girondins sont en plein ventre mou après une défaite sur la pelouse de Marseille (2-1) et à six points seulement du premier relégable, Caen. Sur le cas Tigana, deux hypothèses existent. Que lui claque la porte, mais cela semble peu probable après ses dernières déclarations. Mais aussi que Jean-Louis Triaud lui demande de céder sa place. Deux noms soretent pour le remplacer, Elie Baup et Rolland Courbis, deux anciens du club. Ce dernier qui analysait justement la prestation girondine sur RMC. « Je suis un peu sceptique pour la suite de la saison, car Bordeaux n’a plus qu’une compétition au calendrier, le championnat. La coupe de France, c’était important pour l’ambiance dans le groupe, c’est comme une récréation et les joueurs en ont besoin ! Je ne sais pas comment l’atmosphère dans le vestiaire va évoluer, mais ce qui est sûr, c’est que l’ambiance va changer, et ça va devenir vraiment compliqué. » A-t-il vraiment envie de s'y frotter.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 23 Jan - 15:01 par taz azur
Tigana, par ici la sortie ?

Piteusement éliminés de la Coupe de France par Angers samedi soir, les Girondins de Bordeaux ont définitivement plongé dans la crise. Au point que le prochain départ de Jean Tigana semble déjà acquis du côté du Haillan.
« Je suis abasourdi par autant de lacunes et de médiocrité. » Froid et implacable, le constat de Jean-Louis Triaud samedi soir en dit long sur la situation actuelle des Girondins de Bordeaux. Logiquement éliminée de la Coupe de France par Angers, écartée de la Coupe de la Ligue dès le mois d'octobre et décrochée en championnat, l'équipe de Jean Tigana a définitivement plongé dans la crise après sa nouvelle sortie pathétique du week-end. Et on voit mal aujourd'hui comment elle pourrait relever la tête dans sa configuration actuelle.



Ce groupe bordelais, qui caracolait en tête de la L1 il y a tout juste un an, se fissure de toutes parts. Sur le terrain d'abord où l'absence de fonds de jeu est criante. Sur le banc de touche également où Jean Tigana n'a toujours pas réussi à déterminer un vrai projet collectif. Et enfin dans le vestiaires où les joueurs ne parviennent plus à rester soudés. Conséquence évidente, l'avenir de Jean Tigana est désormais remis en cause. A commencer par son propre capitaine Alou Diarra qui réclame ouvertement « un changement pour éviter le pire ». Sans citer cependant le nom de Tigana...

Une démission de Tigana ?

« Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai été lâché par mes joueurs, a pourtant estimé Jean Tigana samedi soir après la défaite à Angers. Mais je pense que depuis dix-sept ans que j'entraîne, c'est ma plus grosse désillusion. Dans le contenu, dans l'expression, c'est très dur à digérer. Il faut avoir une discussion. Tout remettre à plat et essayer d'avancer. J'ai démarré dans une situation qui n'était pas simple. J'ai essayé d'analyser et de faire progresser tout le monde. Il faut donc discuter collectivement pour qu'on aille tous dans le même sens. »

Reste à savoir si la direction bordelaise envisage encore de faire du chemin avec l'ancien entraîneur de Monaco. On évoque avec insistance une prochaine démission ou un départ forcé. Et du côté du Haillan, les noms de Rolland Courbis et d'Elie Baup commencent à se faire entendre dans les couloirs. « Le côté positif, c'est que je n'ai pas fait d'infarctus, a plaisanté Tigana samedi soir. J'ai déjà passé quelques jours en réanimation et je sais ce que c'est. Donc là, ça va. J'ai la santé et je repartirai très confiant et très motivé dès dimanche. » Peut-être pour un ultime baroud d'honneur
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Mar 25 Mai - 17:44 par taz azur
Après trois ans d'arrêt, Jean Tigana, qui a porté pendant huit saisons le miallot des Girondins, va renouer avec le métier d'entraîneur à Bordeaux. Un choix avant tout dicté par le coeur.

En compagnie du président des Girondins Jean-Louis Triaud, Jean Tigana a tenu une conférence de presse, mardi après-midi au Haillan.
« C'est le choix du cœur, a déclaré d'entrée le nouvel entraîneur bordelais. J'ai refusé beaucoup de propositions depuis trois ans. Beaucoup d'équipes m'ont contacté en France, à l'étranger et en sélection. J'en profite pour les remercier. Jean-Louis (Triaud) m'a contacté il y a quelques jours, je lui ai dit : « OK, rencontrons-nous ». Le projet m'intéressait. Au niveau contractuel, je crois que cela a duré deux ou trois minutes car j'avais une réelle envie de venir à Bordeaux. Le projet m'intéresse beaucoup. J'ai envie de travailler avec les jeunes et de relever le défi. Personne ne m'a rien imposé. J'ai accepté de travailler avec Michel Pavon, Dominique Dropsy et Eric Bédouet. Je connais la maison. Il y a une très bonne entente entre nous. Je n'ai aucune exigence particulière. Nous allons faire en fonction des disponibilités qui seront mises à notre disposition. Je vais m'adapter au Club. Nous travaillerons et feront le maximum en fonction de notre potentiel. L'objectif est déjà de se qualifier de l'UEFA Champions League ».
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Mar 25 Mai - 14:27 par Selmac
Jean-Louis Triaud et Jean Tigana, nouvel entraîneur du FC Girondins de Bordeaux, tiendront une conférence de presse aujourd'hui à 15 heures au centre d'entraînement du Haillan.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 23 Mai - 16:40 par taz azur
Triaud dément pour Tigana Jean-Louis Triaud, a démenti l’arrivée de Jean Tigana comme entraîneur de Bordeaux la saison prochaine. Le président girondin a tout de même reconnu qu’il figurait sur une liste de postulants.

Jean-Louis Traiaud a réagi à l’annonce de l’arrivée de Jean Tigana en remplacemebnt de Laurent Blanc qui s’est engagé comme sélectionneur de l’équipe de France. Le président bordelais a indiqué à l’AFP « ne pas confirmer » et « n'avoir rien du tout » à dire sur le sujet. « Vous serez avertis (les médias, ndlr) en temps utile et personne ne sera oublié. »

Jean-Louis Triaud a reconnu que Jean Tigana figurait bien sur la liste des entraîneurs établie. Les noms d’Eric Gerets, Paul Le Guen et Rolland Courbis sont également régulièrement cités.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 23 Mai - 16:38 par taz azur
Jean Tigana sera l'entraîneur de Bordeaux la saison prochaine. Libre de tout engagement, l'ancien entraîneur de Fulham a donné son accord au président bordelais, Jean-Louis Triaud, et signera un contrat de deux ans mardi.

Comme nous vous l'annoncions cette semaine , Jean Tigana (54 ans) va prendre la succession de Laurent Blanc à la tête des Girondins de Bordeaux. Libre de tout engagement, l'ancien entraîneur de Fulham a dit oui au président bordelais, Jean-Louis Triaud, au cours des entretiens que les deux hommes ont eus cette semaine. Alors que les pistes menant à Eric Gerets (Al-Hilal), toujours pressenti pour reprendre la sélection marocaine, et Jean Fernandez (Auxerre) avaient été écartées, le président bordelais a resserré sa sélection pour la succession de Laurent Blanc. Champion de France avec Monaco en 1997, Tigana, en course jusqu'à la dernière minute, avec un autre prétendant qui pourrait être Paul Le Guen tandis qu'une piste à l'étranger était également à l'étude du côté girondin, signera mardi un contrat de deux ans.

Jean-Louis Triaud avait pourtant temporisé en démentant, dimanche, avoir trouvé un accord avec celui qui a débuté sa carrière d'entraîneur à Lyon en 1993. L'homme fort des Girondins a indiqué à l'AFP « ne pas confirmer » et « n'avoir rien du tout » à dire sur le sujet. « Vous serez avertis (les médias, ndlr) en temps utile et personne ne sera oublié. » Jean-Louis Triaud a tout de même reconnu que Jean Tigana figurait bien sur la liste des entraîneurs établie (Le Guen, Gerets mais aussi Courbis même si la piste est bien refroidie). Pressenti, l'entraîneur de Lorient, Christian Gourcuff, ne cesse de répéter qu'il ne souhaite pas entraîner son fils, Yoann. Plusieurs techniciens étrangers, dont Giovanni Trapattoni et Gianfranco Zola, ont aussi été proposés au président bordelais Jean-Louis Triaud.

De son côté, Jean Tigana reste discret sur son avenir. En attendant de régler les derniers détails, le président bordelais voulait se donner du temps. Mais la préparation du prochain recrutement a nécessité de mettre en place rapidement un nouvel homme fort à la tête de l'équipe première. D'autant que Tigana semble correspondre aux critères définis par le club girondin. « Il faut qu'il soit compétent, talentueux, sympathique et qui nous amène des idées, avait-il indiqué au moment de dresser le portrait-robot du successeur idéal. Il faut qu'il soit à l'image de Bordeaux, c'est mieux, mais pas obligé de faire dans le clinquant. » Tigana, sans club depuis 2007, possède déjà une solide d'expérience d'entraîneur. L'ancien membre du carré magique (avec Platini, Giresse et Fernandez) a dirigé successivement Lyon (1993-1995), Monaco (1995-1999) et Fulham (2001-2005) qu'il a fait remonter en Premier League. Il reste sur une expérience en Turquie avec deux saisons passées au Besiktas de 2005 à 2007 et deux coupes de Turquie (2006 et 2007) au palmarès.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Dim 23 Mai - 11:51 par taz azur
Contacté par les Girondins de Bordeaux pour succéder à Laurent Blanc, Jean Tigana aurait donné son accord à Jean-Louis Triaud après deux entretiens cette semaine.



Jean Tigana et Jean-Louis Triaud ont effectué deux entretiens cette semaine. Selon l'Equipe, l'ancien entraîneur de Monaco aurait donné son accord au président bordelais.
avatar
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message le Lun 17 Mai - 13:06 par taz azur
Priorité à Tigana, et Courbis


Jean Tigana et Rolland Courbis seraient les priorités de Jean-Louis Triaud pour succéder à Laurent Blanc.

Le départ de Laurent Blanc officialisé dimanche, les Girondins et leur président Jean-Louis Triaud doivent désormais lui trouver un successeur. Les salaires de Mircea Lucescu et d'Eric Gerets, l'indisponibilité de Paul Le Guen (sous contrat avec la Fédération camerounaise) et le refus de Jean Fernandez de quitter Auxerre ont compliqué les premières recherches de Triaud. Deux noms figureraient toutefois aujourd'hui en haut de la liste du président bordelais. Selon L'Equipe de lundi, il s'agirait de deux techniciens libres et qui connaissent très bien la maison : Jean Tigana et Rolland Courbis. Le premier a joué pour les Girondins pendant huit saisons (de 1981 à 1989) et serait la priorité de Triaud, l'autre a déjà pris les rênes de l'équipe à deux reprises, entre 1992 et 1994, puis en 1996-1997.

Triaud parlera à 15h00


Courbis, qui a fait remonter le MHSC en L1 la saison passée, est cependant assigné à résidence à Montpellier jusqu'en décembre, et possède également quelques obligations médiatiques (il est consultant à RMC). Tigana, lui, a disparu de la circulation depuis son départ du Besiktas en 2007, même si son nom revient régulièrement à chaque fois qu'un changement d'entraîneur est évoqué chez l'un des quatre gros bras du Championnat (Marseille, Lyon, Bordeaux, Paris) ou en équipe de France. En attendant, le patron des Girondins doit tenir une conférence de presse, ce lundi même (15h00), pour évoquer le départ de Laurent Blanc. Va-t-il en profiter pour nommer son successeur ? «Il y a peu de chances», a-t-il lancé à la hâte, dimanche au sortir du Haillan.
Re: Tigana pour Bordeaux ?
Message  par Contenu sponsorisé
 

Tigana pour Bordeaux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: