AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LIGUE 2: FC Nantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Selmac

avatar

Nombre de messages : 4963
Date d'inscription : 24/08/2005

03122009
MessageLIGUE 2: FC Nantes



Dernière édition par Selmac le Mar 31 Mai - 14:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Ligue 2 - Parcours du Fc Nantes
» Louhans-Cuiseaux/Nantes de Janvier 1996 en coupe de la ligue
» 36ème journée de Ligue 2.Le FC Nantes accueillera Arles-Avignon le vendredi 4 mai, à 20h.
» Coupe de la Ligue [2011-2012]
» FC NANTES / ANGERS SCO - 19 ème journée de ligue 2
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

LIGUE 2: FC Nantes :: Commentaires

avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Dim 6 Mar - 19:43 par canari
Anziani remplace Gentili
Comme on s'y attendait, Baptiste Gentili prend du recul à Nantes. Il est remplacé au poste d'entraîneur par son adjoint Philippe Anziani.



Adjoint de Baptiste Gentili à Nantes depuis l'été dernier, Philippe Anziani va être nommé lundi matin entraîneur principal du club qui n'a plus gagné depuis sept matches en L2 et n'a que cinq points d'avance sur la zone rouge. Gentili, lui, s'efface sans être démissionnaire, a-t-il expliqué à Ouest-France : «Compte-tenu de la situation du club, il m'apparaît indispensable de redonner une nouvelle dynamique. Pour le bien de l'équipe et du club, j'ai proposé au président Kita de me décharger de ma fonction d'entraîneur du groupe professionnel. Ce n'est pas une démission, car cela signifierait à mes yeux que je quitte le navire. Non, je mets ma fierté de côté et je m'efface pour le bien du club.»

Anziani, ancien coach de Sochaux (1998-1999) et de Bastia (de juin à novembre 2009), devrait être aidé de Stéphane Ziani, jusqu'alors entraîneur des moins de 19 ans de Nantes. L'ancien attaquant de Nantes, qui a signé jusqu'à la fin de la saison, va devoir faire relever la tête aux Canaris, qui occupent actuellement la quinzième place de L2. Déjà chargé des séances d'entraînement depuis quelques mois, il va vite être dans le grand bain puisque les Nantais vont accueillir Ajaccio (2e) vendredi puis iront à Tours (4e) le 21 mars. Le nouveau directeur sportif du club, Guy Hillion, travaille déjà sur la saison prochaine et s'est entretenu avec Landry Chauvin (en fin de contrat à Sedan).
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Dim 6 Mar - 11:22 par canari
Anziani pour remplacer Gentili



Déjà menacé depuis plusieurs matches et la mauvaise série nantaise (3 points en sept matches), Baptiste Gentili ne devrait pas conserver son poste après la défaite à Grenoble. L'Equipe indique aujourd'hui que son adjoint Philippe Anziani semble le mieux placé pour le remplacer. Actuel adjoint de Gentili, ce serait une solution à court terme avant de recruter un nouvel homme fort pour la saison prochaine.



Landry Chauvin( Sedan) a été sondé à ce sujet.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Sam 5 Mar - 20:13 par canari
Nantes, c’est flou

Baptiste Gentili a décidé de prendre un peu de recul ces dernières semaines.
Seulement 13e de Ligue 2, Nantes est très loin de ses objectifs de remontée en L1. Et les rumeurs de vente du club et de changement de staff ne font qu’alourdir le climat autour des Canaris.



Ancien club phare du football hexagonal cherche rédemption et surtout stabilité. Telle pourrait être aujourd’hui la petite annonce qualifiant le FC Nantes, embourbé dans l’antichambre de la Ligue 1 et constamment secoué en coulisses par des rumeurs sujettes à déstabiliser les Canaris. Il convient de préciser que Waldemar Kita, le président nantais, donne aussi le bâton pour se faire battre. Vendredi dernier, à l’issue du nul concédé à La Beaujoire face à Reims (1-1), Kita s’est présenté devant la presse. Avec comme objectif : mettre un terme aux spéculations en tous genres. A commencer par la vente du club : «Le club n’est pas à vendre. Arrêtez aujourd’hui de raconter n’importe quoi !». Soit. Seul problème, Kita n’a pas pu s’empêcher d’en rajouter et par la même occasion de totalement contrebalancer la vérité annoncée quelques secondes auparavant : «Toutes les affaires sont à vendre, tous les clubs sont à vendre… On peut tout acheter, on peut tout vendre. Ce n’est pas un problème».

«Laissez le staff travailler tranquille»Le président nantais a également tenu à mettre les choses au point concernant le possible remaniement du staff annoncé dans la presse : «Baptiste Gentili, M. Anziani et tout le staff restent en place. Soyez gentils, arrêtez de raconter des polémiques ! Ils ont confiance (sic), ils iront jusqu’au bout avec moi (…) Si vous voulez voir, un jour, le club progresser, laissez le staff travailler tranquille. Ils restent avec nous, on continue à travailler. Arrêtez de vous fixer sur l’entraîneur ou sur la vente du club. Merci beaucoup.» Comprenez, un staff est toujours en danger, on peut tout changer, ce n’est pas un problème ? La comparaison avec les propos tenus concernant la vente du club est facile. Il n’en demeure pas moins que Baptiste Gentili est clairement sur la sellette.

Arrivé il y a tout juste un an pour sauver le club de la relégation en National, l’entraîneur corse a réussi sa mission. Mais celle consistant à permettre à Nantes de recouvrer un statut plus en adéquation avec son glorieux passé tourne au fiasco. Après 25 journées, les Canaris sont à la croisée des chemins : 7 points de retard sur le podium et seulement 6 d’avance sur Metz, premier relégable. Pire, le FCN n’a pas remporté le moindre match en 2011 (3 nuls et 3 défaites). «Je m'investis sans compter, en travaillant pour ce club comme je ne l'ai peut-être jamais fait avant, a indiqué le coach nantais dans Ouest-France. On a l'impression qu'on est là, qu'on subit les choses. Mais ce n'est pas le cas.»

Gentili prend du recul
Pour tenter d’inverser la tendance et d’endiguer cette chute au classement, le staff a d’ailleurs modifié son mode de fonctionnement ces derniers temps. Gentili a en effet pris un peu de recul, offrant ainsi plus de prérogatives à son adjoint, Philippe Anziani, plus présent lors des séances d’entraînement. «Je l'avais déjà fait à Ajaccio, a expliqué le coach nantais. Prendre un peu plus de recul, un peu à l'anglaise. Pour que, dans les têtes des joueurs, il y ait un peu de renouveau. On en a parlé au staff, au président, qui nous a encouragés à le faire.» Mais visiblement, cette petite modification, aussi louable soit-elle, s’apparente, au mieux, à un simple coup d’épée dans l’eau. Au pire, à la pose d’une pommade sur une plaie ouverte. «Il y a un léger changement. Le plus notable ? Philippe suit les matches des tribunes depuis 3-4 journées et vient nous livrer son sentiment à la mi-temps», a ainsi reconnu un joueur sous couvert d’anonymat dans Presse-Océan. Au vu des derniers résultats, on ne peut pas dire que ce soit une franche réussite…
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Mar 1 Mar - 18:28 par canari
A la nantaise et à l’ancienne

Le premier actionnariat populaire de France. Voilà, entre autres, le projet soutenu par "A la Nantaise", association fondée par des amoureux du FC Nantes pour redonner des couleurs à l’ancienne gloire du foot français, engluée en L2.



L'association "À la Nantaise", crée en mai 2010 souhaite fédérer tous les amoureux du Football Club de Nantes désireux de proposer un autre mode de gestion de leur club préféré. Une nouvelle étape a été franchi dans ce sens le mardi 11 janvier. Le bureau de l'association composé de Florian Le Teuff et Mathieu Duchaine a présenté à la presse, la création d'un conseil stratégique de développement. Composé de personnalités diverses issues du monde universitaire, judiciaire ou sportif, ce conseil entend s'appuyer dans un premier temps sur un questionnaire qui va être proposé aux membres de l'association. D'autres évènements sont annoncés pour 2011.

Le plus dur, dans une descente aux enfers, c’est sans doute lorsque l’on commence à l’accepter. Ce sentiment glacial a dû saisir les 14 829 spectateurs venus assister au match nul du FC Nantes contre Reims (un autre grand déchu) à la Beaujoire, vendredi soir. A treize journées de la fin du championnat de Ligue 2, les Canaris sentent bien qu’ils vont passer une troisième saison éloignés de l’élite. Ils n’ont même plus le cœur à rappeler qu’ils étaient champions de France il y a tout juste dix ans, ou que, en 2004 encore, ils avaient atteint la finale de la Coupe de la Ligue et la demi-finale de la Coupe de France. Huit championnats, trois coupes et des plâtrées de bons parcours européens, l’un des plus beaux palmarès et l’une des plus belles histoires du foot français serait donc en train de tomber dans l’oubli.

« Devenir un acteur crédible »

Voilà ce que Florian Le Teuff, prof de français à la ville et supporter indépendant au stade, voulait éviter en créant l’association “A la nantaise”, le 5 mai 2010. Un mouvement qui, neuf mois plus tard, regroupe un panel assez varié des acteurs de la ville : des personnalités historiques du club parmi lesquelles Japhet N’Doram, Nicolas Ouedec, Patrice Loko, Claude Arribas (fils de José, inventeur du jeu à la nantaise) ou encore Jean-René Toumelin (président du FCN de 1996 à 98), mais aussi des journalistes, des artistes et des supporters lambdas. Jeudi soir, veille d’une énième déception sportive, “A la nantaise” recevait à la Faculté de Droit de Nantes pour annoncer la création d’un projet d’actionnariat populaire encore inédit en France. « On veut vraiment devenir un acteur crédible et audible, explique Florian Le Teuff. Nous voulons épauler un partenaire économique. Aujourd’hui, nous sommes capables de contribuer à hauteur de 3 millions d’euros sur dix ans, soit 300 000 euros par an. C’est ce que verse à l’heure actuelle la ville de Nantes ».

Le chiffre ne sort pas de nulle part. Il est le résultat d’une enquête, dont les résultats étaient présentés jeudi soir, demandant aux membres de l’association, entre autres, s’ils étaient prêts à contribuer financièrement au renouveau du club de leur cœur. « Selon notre enquête, 78% des sondés sur les 1044 assurent que le FC Nantes fait complètement partie de leur patrimoine, ajoute Le Teuff. Nous voulons que le FC Nantes retrouve ses vraies valeurs, pour cela il faut retrouver les vertus de notre centre de formation ». Une priorité partagée par Patrice Loko, l’un des vingt membres d’honneur d’“A la nantaise” : « L’une des raisons de la chute du Football Club de Nantes depuis une dizaine d’années est la négligence du centre de formation. Nos jeunes sont partis et dans le même temps, Nantes n’a pas réussi à attirer les meilleurs jeunes de la région. Lille et Rennes ont de super centres maintenant. Face à Reims, il y avait quelques jeunes de centre, ça revient un peu mais bon... ».

La honte du passé

Au-delà, de la formation, c’est tout un ensemble de valeurs que l’association a voulu défendre en présentant son “Pacte Arribas”. Valeurs sportives, bien sûr (le jeu à la nantaise reste un concept bien ancré en Loire Atlantique, malgré la pauvreté du jeu de l’équipe actuelle), mais également valeurs morales. « Aujourd’hui, le football est dominé par l’argent et un certain cynisme. Nous pensons que ce modèle va dans le mur, affirme Florian Le Teuff. Nous voulons un football dominé par l’intelligence et les valeurs. L’individu doit désormais se mettre au service du collectif, pas l’inverse. Nantes subit depuis de nombreuses années un cambriolage organisé ». Pêcheur originel : Jean-Luc Gripond, premier président du FCNA après le rachat par la Socpresse, en 2001. « Il a voulu faire table rase du passé, juge Jean-René Toumelin, l’un de ses prédécesseurs. La fresque représentant les joueurs et les anciens présidents à été effacée, il a enlevé les trophées. L’histoire le gênait, il pensait déjà tout connaître ». Le problème, c’est que son successeur, Rudy Roussillon, ne s’est pas non plus fait remarquer par ses qualités, pas plus que Waldemar Kita, propriétaire du club depuis 2007.

Refusant d’entendre parler du FCN à l’ancienne, le président actuel oppose une farouche résistance à l’association et met en garde son auditoire avant chaque interview : aucune question sur le sujet. N’est-il donc pas un peu utopique de penser changer radicalement un club lorsque l’on est boycotté par ses dirigeants, dans un football qui a tout de même largement évolué depuis la grande époque des Canaris ? « Nous ne sommes pas des idéalistes, nous voulons que de nouveaux investisseurs extérieurs arrivent et nous les épaulerons, juge Florian Le Teuff. On veut que notre histoire soit respectée. On nous dit souvent : vous n’êtes que 1700. Mais après neuf mois d’existence, rassembler autant de gens de toute le France, prêts a nous suivre pour défendre un esprit et une volonté, dont certains sont même prêts à investir sur leurs deniers, est une grande satisfaction ». Pas de rêve éveillé, donc, pour le fondateur d’“A la nantaise”, qui a conscience que le chemin sera long et difficile : « On ne va pas se mentir, pour remettre le club à flot, il faut, dans le meilleur des mondes, sept à huit ans ». Première étape, le 7 mars pour une rencontre des dirigeants de l’association avec les membres de la communauté d’agglomération de Nantes et un point sur les comptes financiers du FCN, avant une tournée des élus à l’approche des élections. Heureusement que Kita ne se présente pas.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Sam 19 Fév - 20:43 par canari
Lille supervise Rodelin



L'attaquant nantais Ronny Rodelin figure dans les petits papiers de Lille, qui s'était déjà manifesté à son sujet lors du dernier Mercato.
Lille avait dépêché un émissaire pour superviser l'attaquant nantais Ronny Rodelin (21 ans) face à Metz (0-0, 24eme journée de Ligue 2), vendredi soir.

Valenciennes était aussi représenté dans les tribunes.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Mer 16 Fév - 12:00 par canari
Le nouveau directeur sportif arrive

Enfin de bonne nouvelles du coté de la joneliére.
Le FC Nantes va accueillir un nouveau directeur sportif à partir du premier avril prochain. Il s'agit de Guy Hillion, ancien de la maison, qui était jusqu'alors recruteur pour les Anglais de Chelsea. il "ne pensait pas revenir" mais qu"il avait été "séduit par le projet présenté par tous les formateurs du club." Dans les semaines à venir, en cas de mauvais résultats, c'est également le poste d'entraîneur qui pourrait changer de tête. A suivre.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Mar 15 Fév - 17:29 par Selmac
Le président de Nantes, Waldemar Kita, dément dans un entretien accordé à Ouest-France mardi la menace qui plane sur Baptiste Gentili.



Le président de Nantes, Waldemar Kita, n'a pas l'intention de limoger Baptiste Gentili, contrairement aux dernières rumeurs. « Il n'est pas question de le changer. Depuis un an, Bapti a fait du bon travail, assure-t-il dans un entretien accordé à Ouest-France Et même si le mois de janvier est catastrophique, il n'y a pas de raisons de remettre tout en cause. Que ce soit clair : je n'ai approché, ni sollicité personne et je n'ai pas répondu aux nombreuses propositions reçues ces derniers jours. » Le président des Canaris a également évoqué la probable arrivée de Guy Hilion, actuel recruteur à Chelsea, dans le staff. « On est quasiment d'accord, même si rien ne peut être finalisé pour l'instant, ne serait-ce que parce que M. Hillion est toujours sous contrat avec Chelsea. Depuis plusieurs mois déjà, les formateurs du club m'avaient fait part de leur souhait de le voir intégrer le staff sportif.»
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Mar 15 Fév - 17:12 par canari
Baptiste Gentili est sur la sellette

Après un bilan d'une seule victoire contre quatre défaites lors des sept dernières journées, le FC Nantes compte aujourd'hui onze points de retard sur le leader de la Ligue 2, Le Mans. Et comme on peut aisément le comprendre, le président des Canaris, Waldemar Kita, ne peut se satisfaire de cette onzième place peu reluiisante pour son club.



C'est pourquoi, selon nos confrères de L'Equipe, le coach du FCNA Baptiste Gentili serait en danger. En effet, le staff natais réfléchirait déjà à son remplacement. Ainsi, plusieurs piste sont évoquées, toutes en interne. Jacky Bonnevay, le superviseur du club, Loïc Amisse ou encore Stéphane Ziani, respectivement entraîneurs de la réserve et des moins de 19 ans, pourraient prendre la relève. Les deux prochaines journées, qui se dérouleront toutes les deux à La Beaujoire, seront certainement cruciales pour l'avenir de Baptiste Gentili à la tête de la formation de Ligue 2.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:57 par canari
Vente du FCN : l’atout jeunes



En haut : Sasso, Carole, Rodelin. En bas : Keita, Nego et Lee.

S’il veut vendre, Waldemar Kita, privé de directeur sportif, doit maintenant convaincre ses jeunes de rester.

C’était le nouveau chantier de la présidence, revendiqué, assumé. Après n’avoir pas reconduit les contrats de Laurent Guyot et Stéphane Moreau, respectivement directeur du centre et finaliste de la Coupe Gambardella en 2008, puis tenté l’expérience Jacky Bonnevay, Waldemar Kita avait fait de la formation son nouveau cheval de bataille.

Vitrine

En jeu comme enjeu : la restauration d’une vitrine dont le FCN s’est toujours enorgueilli, histoire de mieux vendre le produit au chaland, lorsqu’il se présentera (ou pas).

Première étape : effectuer un petit retour vers le futur en confiant, sous la tutelle de Samuel Fenillat, la CFA2 à Loïc Amisse et les U19 à Stéphane Ziani, deux anciens de la maison, unanimement (ou presque) respectés. Deuxième palier : installer, à moyen terme, les p’tits Canaris au sein de l’équipe professionnelle. C’est ainsi, qu’outre Ndy Assembe, maintenu dans le but en dépit de ses désirs de L1, Carole, Nego, Keita, Rodelin, Lee et Sasso, quoique pas tous formés au club, se sont progressivement affirmés. Jusqu’au « drame »…

Ligne jaune

La fameuse affaire Carole ayant mis le feu aux poudres. Outre le fait de casser la dynamique d’un groupe - 4e au soir de 2010 -, affecté, presque trahi, en interne par le départ précipité du latéral gauche pour le Benfica Lisbonne (Portugal), ce transfert aussi inopiné que précipité, a définitivement cassé le lien existant entre Gilles Favard et Waldemar Kita. Par sa manière excessive de s’adresser aux jeunes, le futur-ex conseiller a franchi une ligne jaune que le président ne saurait tolérer.

Joyaux

Celle de son propre intérêt, entendez son argent. Après avoir investi, à l’en croire, plus de 70 millions dans le club, Carole constituait une de ses « pépites ». Grandissime méprise, puisque l’homme, c’est un secret de polichinelle, a décidé de vendre, poussé par ses proches ; et que l’atout jeunes fait figure d’unique argument. Il lui reste aujourd’hui, Favard mis à l’écart, à négocier les prolongations de contrat de ses derniers joyaux. A priori seul. Tel que l’évoque Roger Ricort, annoncé de part ses liens d’amitié comme un potentiel successeur (lire nos éditions d’hier), Waldemar Kita ne semble pas disposé à recruter un directeur sportif en bonne et due forme. La tâche de parlementer avec les « minots » reviendra donc à son fils et lui, aidés par Matthieu Bideau (recruteur jeunes) et Alain Merchadier (recruteur-superviseur pour l’équipe pro) ; voire un intervenant extérieur. Une manière de souligner, si quelqu’un en doutait, que le FC Nantes est définitivement à vendre. En Ligue 2, probablement, mais avec sa jeunesse.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:53 par canari
Gambardella : FC Nantes - Guingamp en 16es

Les jeunes Canaris entraînés par Stéphane Ziani recevront Guingamp en 16es de finale de la Coupe Gambardella, vraisemblablement le dimanche 27 février. « Ce devrait être un très bon match contre un club réputé pour son travail de formation, où mon pote Jocelyn (Gourvennec) effectue un excellent travail avec l’équipe première (National) », commente Ziani.

avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:52 par canari
Nike à la place de Kappa

Après trois ans de partenariat, l’équipementier Kappa ne renouvellera pas son bail avec le FCN à l’issue de cette saison. Dans quelques mois, les Canaris devraient être équipés par Nike… comme l’équipe de France
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:50 par canari
Guy Hillion tout proche

Ce n’est pas encore officiel mais Guy Hillion, l’œil de Chelsea en France, semble près de revenir à la Jonelière.


Guy Hillion (à gauche) n’a jamais été aussi proche d’un retour dans le club de son cœur.

C’était il y a cinq ans. À la question, « croyez-vous qu’un jour, vous pourriez revenir à Nantes ? », Guy Hillion (65 ans) avait répondu : « Ça ne dépend pas de moi. Moi, je suis toujours ouvert. Mon club, c’est Nantes. J’y ai passé d’excellentes années, seize au total (de 1984 à 2000, comme entraîneur de jeunes puis comme responsable administratif du centre de formation). Je pense y avoir laissé un bon souvenir. » En effet. L’homme, fin connaisseur du monde du ballon rond, ramena dans ses filets des joueurs tels que Carrière, Deroff, Olembe, Piocelle, etc.

Aujourd’hui, celui qui œuvre pour Chelsea depuis juillet 2006 en tant que responsable du recrutement pros et des jeunes sur la France n’a jamais été aussi proche d’un retour au bercail si l’on en croit certains bruits persistants. Tant que rien ne sera officiel, l’intéressé, qui proposa il y a plusieurs années ses services au FCN sans jamais recevoir de réponse, ne devrait pas s’exprimer.

Séduit par le projet du président Kita (« Directeur sportif ? C’est un poste qui m’aurait plu et que j’aurais bien accepté » avouait-il, déjà, en août 2005) qu’il entend poursuivre, il n’attend plus, semble-t-il, qu’une séparation en bonne et due forme avec les Blues. De ce fait, il pourrait débuter sa nouvelle mission d’ici quelques semaines.

Voilà une information qui, si elle se finalise comme c’est prévu, va réjouir les supporters nantais, en mal de bonnes nouvelles depuis un bon moment. Après le retour cet été du duo Amisse-Ziani, le président Kita, qui cherche à remplacer au plus vite son ex-conseiller Gilles Favard, renoue doucement mais sûrement avec le passé. Et des valeurs. Pas pour déplaire. Sur ce coup, le boss de la Maison jaune va grandement redorer son image de marque au moment même où des bruits de vente prochaine se font entendre…

Revenu s’installer dans la banlieue nantaise l’an dernier, Guy Hillion, conscient de l’ampleur de la tâche, maîtrise parfaitement le sujet FCN (pros et formation). Ami de Loïc Amisse, le Briochin, doté d’un réseau aussi fourni qu’un annuaire téléphonique, fait l’unanimité auprès de tous les formateurs. Important. Autre certitude : celui qui collabora pour les Girondins de Bordeaux puis le Stade rennais veut restaurer - à son niveau - les fondamentaux du jeu à la Nantaise.

À trois mois de la fin du championnat, on attend désormais la suite des événements avec impatience. Car si la venue de « GH » se confirme, on pourrait bien voir débarquer à la « Jone » d’autres anciennes gloires du club. Savoureux, non ?
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:46 par Selmac
Hillion directeur sportif ?
Alors qu'il avait quitté Nantes en 2000, Guy Hillion devrait revenir sur les bords de la Loire en tant que directeur sportif. Il succéderait ainsi à Gilles Favard, qui n'a toujours pas été officiellement limogé par Waldemar Kita, le président propriétaire du FC Nantes. Après être passé par Bordeaux quatre années, Hillion était ensuite parti quelques mois au Stade Rennais pour épauler Patrick Rampillon, le patron de la formation. Depuis quatre saisons, il est le recruteur de Chelsea sur le territoire français.

avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:44 par taz azur
Guy Hillion un ami du Sporting pourrait remplacer Gilles Favard, parti en début de semaine dernière, au poste de directeur sportif du FC Nantes.

Selon Presse-Océan, Guy Hillion pourrait remplacer Gilles Favard, parti en début de semaine dernière, au poste de directeur sportif du FC Nantes. Roger Ricort, Henri Zambelli seraient aussi en course, mais c'est l'ancien entraîneur des jeunes Canaris qui semble le mieux placé.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:36 par canari
Hillion : « Le jeu à la nantaise ne s'invente pas, il faut en être imprégné »


Guy Hillion a pendant longtemps alimenté le centre de formation du FC Nantes, en repérant et en choisissant des jeunes dont le profil correspondait aux concepts du jeu à la nantaise. Il était en harmonie avec Jean-Claude Suaudeau et Raynald Denoueix. Il est parti en 2000 et travaille aujourd'hui pour Chelsea. Récemment, il a déclaré à « Ouest-France » : « mon souhait est que le club qui s'entraîne à la Jonelière ne s'appelle plus le FC Nantes ». Nous avons voulu en savoir davantage. (B.V.)




FCNantais : Vous avez récemment déclaré dans « Ouest-France » : « mon souhait, irréalisable, est que le club qui s'entraîne à la Jonelière ne s'appelle plus le Football Club de Nantes ». Vous pourriez développer ?

Guy Hillion : C'était une boutade. Mais je suis tellement déçu du jeu pratiqué, de la valeur de certains joueurs qu'on est loin du nom que représente le FC Nantes. Il ne reste plus que le maillot. Le jeu, en revanche, n'a plus aucun rapport. Ce n'est plus le FC Nantes, c'est clair. Toutes ces prestations sont très loin du football qui nous a donné tant de bonheur.

Vous croyez qu'on reverra un jour le vrai FC Nantes ?

Je ne sais pas. J'ai beaucoup de doutes.

Ce n'est donc pas possible avec l'équipe dirigeante actuelle ?

Je ne connais pas le fonctionnement des gens qui sont en place actuellement

Eux semblent vous connaître : Larièpe a déclaré qu'il avait parlé avec vous de formation

C'est faux, on n'a jamais évoqué ensemble le problème de la formation nantaise.

Son procédé est inélégant alors ?

Je ne sais pas. J'ignore pourquoi il a dit cela

Peut-être pour se donner un peu de crédibilité ?

Je ne fais pas d'hypothèse.

Pour que le FC Nantes redevienne ce qu'il fut, il faudrait une autre équipe dirigeante ?

L'important, c'est le staff technique, à condition évidemment qu'on le laisse développer ses idées. Les membres de la direction doivent savoir rester à leurs places, dans les protocolaires.

Et le staff technique actuel ne peut pas faire jouer son équipe à la nantaise ?

Bien sûr que non ! Le jeu à la nantaise ne s'invente pas, il faut en être imprégné, l'avoir pratiqué et assimilé. On peut avoir vu et regarder Nantes jouer durant sa période faste, en matches ou à la télé, mais c'est un jeu qui demande tellement d'intelligence et de subtilités qu'on ne peut pas l'inventer. Je connais trois entraîneurs qui peuvent faire jouer à la nantaise et apprendre ce football si particulier à leurs joueurs. Ce sont Jean-Claude Suaudeau, Raynald Denoueix et Loïc Amisse. Trois techniciens élevés dans le culte du jeu à la nantaise.

Que pensez-vous d'Elie Baup ?

Je n'en pense rien de particulier.

Quand vous voyez le FC Nantes actuel...

J'ai mal au coeur ! Quand on a aimé ce club et encore plus quand on y a travaillé, on est marqué à vie. Quand je parle de Nantes, du jeu qui était le sien, j'ai encore la chair de poule.

Mais il y a sept-huit ans que le phénomène de destruction est enclenché

Même avant. La clef, c'est en premier le départ de Coco Suaudeau qui aurait pu rester avec Raynald Denoueix quand il a décidé de se retirer de l'équipe. Rester pour encadrer les équipes de jeunes et former les entraîneurs comme il en avait été question à l'époque du président Jean-René Toumelin. Ensuite, le départ de Raynald Denoueix a mis fin au jeu à la nantaise. L'arrivée de Loïc Amisse a été très mal préparée.

De votre long passage au FC Nantes, quels sont les souvenirs qui vous reviennent en priorité ?

Des souvenirs de vie, des souvenirs de jeu, des souvenirs de matches. Quand on se réunissait le matin autour de la machine à café, avec Jean-Claude Suaudeau, Raynald Denoueix et les entraîneurs. Lorsqu'ils prenaient la parole, c'était fabuleux et sans fin. Les matches, c'est la Beaujoire et même Saupin. Des Nantes – Saint-Etienne, un match contre Montpellier que nous avions gagné 6-0 en 1992, les victoires en finale de Coupe de France avec Raynald. Comment ne pas frémir quand on repense à la qualité de jeu que Nantes était capable de développer. Mais il n'y avait pas que l'équipe première. Voir les jeunes, c'était aussi un immense plaisir. Je n'ai pas oublié une équipe de Cadets Nationaux de Jean-Claude Baudoin, quel jeu ! Et puis l'équipe qui est allé en finale de Gambardella contre Montpellier, en 1996. Neuf joueurs ont ensuite signé pro !

Alors, on ne reverra jamais cela ?

Je le répète : je ne sais pas. Il ne faut jamais dire jamais. Mais dans le contexte actuel, c'est impossible, c'est clair. Il y aura peut-être des résultats mais le jeu à la nantaise ne peut plus exister, sans être impulsé par un entraîneur du cru. Ça ne s'invente pas.

Vous travaillez toujours pour Chelsea, êtes-vous heureux ?

C'est ma troisième saison, je suis reparti avec un contrat CDI. Je suis chargé de détecter les joueurs professionnels et jeunes sur toute la France. Chelsea est un super club, je bénéficie d'une grande liberté d'action, je trouve toujours des interlocuteurs disponibles et prompts à agir. Dans l'équipe réserve de Chelsea, il y a en ce moment des jeunes de très grande valeur, on parlera vite d'eux.

Avez-vous des noms ?

J'en ai fait signer deux sur qui on fonde vraiment beaucoup d'espoirs. Il y a le Lensois Gaël Kakuta, qui est né en 1991. Il vient de parapher son premier contrat pro. Et puis Jérémy Boga, qui évoluait à l'ASPTT Marseille. Il est plus jeune : né en 1995 et pour l'instant il est au centre de pré-formation.
Au fait, vous possédiez des actions du FC Nantes et elles vous donnaient droit d'accès aux assemblées générales...

Je les ai toujours. Je ne suis plus allé aux assemblées générales depuis plusieurs années. Un jour, il faudra que j'y remette les pieds.

Ce devrait être marrant...

Marrant ou triste ? Je me pose la question.

avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Lun 14 Fév - 14:32 par canari
Nouveau directeur sportif cette semaine?



Le FC Nantes pourrait se séparer de son directeur sportif Gilles Favard et ce dans un avenir très proche. Et selon une information révélée par nos confrères de Presse-Océan, son remplaçant pourrait être un ancien de la maison. En effet, c'est Guy Hillion, actuel recruteur du club de Chelsea (Angleterre) en France, qui devrait, selon toute vraisemblance, revenir chez les Canaris en tant que directeur sportif. Néanmoins, rien n'a été confirmé par le FCNA. Pour le moment.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Ven 11 Fév - 18:01 par canari
FCN : Le nouveau jeu à la nantaise

Sous leur tentative de restauration de l’image du FC Nantes, les dirigeants nantais pratiquent chantage, menaces et intimidation pour parvenir à leur fins.

Les nostalgiques du jeu à la nantaise peuvent se rhabiller. Aux oubliettes le temps des Loko, Ouedec, Pedros, N'Doram, Makelele... Révolu depuis des lustres le jeu collectif à une touche de balle. Le FC Nantes version Waldemar Kita joue désormais les déménageurs, mettant l’accent sur la peur et l’intimidation. Problème : ce sont les décideurs du club qui le pratiquent. Pendant le mercato d’hiver, l’affaire Lionel Carole a fait resurgir les vieux démons et les méthodes peu orthodoxes auxquelles s’adonnent les garants de l’image du FCN. La technique se résume en peu de mots : menace, chantage, pressions, intimidation.

Carole à deux doigts de porter plainte
En pleine renégociation pour les prolongations de contrat, notamment celle de Lionel Carole, les dirigeants nantais ont ainsi usé d’un stratagème bien connu par les services de police : celle du bon et du mauvais flic. Dans la peau du bon flic : Waldemar Kita, qui propose un contrat initial et se montre très compréhensif tant que les représentants du joueur abondent en son sens. Lorsque ce n’est pas le cas, le président du FC Nantes envoie au front le mauvais flic : Gilles Favard, qui, lui, n’hésite pas à employer la manière forte. « M. Favard a clairement menacé Lionel (Carole), en lui disant que s’il ne prolongeait pas, il lui briserait sa carrière, nous confie l’agent du joueur. Pire, Lionel n’a qu’1/10e à un oeil et il lui a assuré que s’il ne resignait pas, il allait dire à tout le monde dans le milieu qu’il était aveugle ! Il use du chantage et de menaces pour parvenir à ses fins. Lionel Carole était d’ailleurs à deux doigts de porter plainte contre lui.



« Il y a des truc anormaux qui se passent »
Les méthodes hostiles instaurées par les dirigeants nantais ne sont pas nouvelles mais maintiennent le club dans un climat de tension permanente. « Les joueurs qui négocient une prolongation de contrat subissent des pressions et des intimidations, confirme ainsi un joueur qui a préféré garder l’anonymat. Si entre les joueurs l’ambiance est excellente, on ressent cette atmosphère pesante. On sent qu’il y a des trucs anormaux qui se passent. Ce n’est plus le club familial que l’on a connu. »
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Dim 26 Déc - 14:02 par canari
Le onze de Japhet N’Doram



« Le football, c’est le spectacle » dixit Japhet N’Doram. Comprenez par là que son onze de rêve ne sera pas le plus équilibré de l’Histoire : un 4-3-3 avec Maradona en porteur d’eau pour Romario et le seul Vidic pour tenir la boutique.
Bernard Lama : Dans ma génération, il a marqué un style de gardien, comme Barthez. Contre lui, j’ai marqué mon plus beau but, tout simplement. Parce qu’arriver à lober un gardien comme Lama dans les 16 mètres… Le geste était instinctif. J’ai encore du mal à expliquer aujourd’hui comment j’ai fait.



Roberto Carlos : Énorme capacité à couvrir son couloir, à attaquer et à défendre, même s’il lui arrivait de commettre quelques erreurs tactiques parce qu’il est très attiré par l’offensive. Mais j’aime bien cette attitude, pour un défenseur, de se faire plaisir. Il a quand même un pied gauche magnifique, capable de faire des passes de trente-quarante mètres.

Nemanja Vidic : Défenseur moderne, dur sur l’homme, sobre mais efficace. Un très bon joueur de tête.

Gerard Piqué : Un joueur que j’aime beaucoup. Il anticipe, il est toujours propre dans sa relance, plein de sérénité.

Dani Alves : A droite, c’est le pendant de Roberto Carlos. On reste encore dans l’option offensive encore.

Frank Rijkaard : Sobre et efficace, beaucoup de présence physique et techniquement clairvoyant, le tout en récupérant beaucoup de ballons. Il peut aussi créer, éclaircir et faire les décalages. Aujourd’hui, un Kolo Touré me fait penser à lui, même s’il ne joue pas au même poste.

Michel Platini : Pour moi, il incarne le football moderne, le foot collectif et l’alliance entre la génération d’avant et la génération actuelle. Si j’avais pu jouer avec lui, je pense que j’aurais pu marquer beaucoup plus de buts. Dans sa gestion du jeu, dans sa vitesse de passe, ça te permet, toi, en étant intelligent, d’anticiper plus de ballons et de marquer plein de buts.

Zinédine Zidane : Incontestablement, j’associerais bien Platini à Zidane. Zizou, c’est inventif. Il a cette capacité à garder le ballon et à être décisif pendant que son équipe est en difficulté. Pour moi, Zidane, c’est la simplicité et la générosité dans le jeu.

Leo Messi : Je le mets à droite car c’est plus un joueur à repiquer dans l’axe sur son pied gauche. Il le fait souvent ça.

Romario : Dans l’axe, pour moi, c’est l’un des meilleurs avant-centres, dans l’altruisme, le plus malin dans ses déplacements, dans le jeu, un gars qui sent le jeu, qui est capable d’éliminer, de prendre la profondeur sans aller vraiment très très vite. Ce sont aussi les démarquages dans le bon timing. Il arrivait à prendre à contre-pied dans tous ses enchaînements.

Diego Maradona : Je me dois quand même de mettre Maradona. En le plaçant à gauche, il débordera sur tout le long de la ligne, plus que si j’avais mis Messi à gauche.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Mer 22 Déc - 21:18 par canari
Baptiste Gentili parle du mercato

Après sa superbe victoire acquise lundi soir sur la pelouse du Havre, le FC Nantes est plus que jamais relancé dans la course à l'accession en Ligue 1. Et au moment d'aborder la trêve hivernale, Baptiste Gentili, le coach nantais, a avoué vouloir conserver un certain équilibre au sein de son groupe, malgré le mercato qui se profile : "Si on a la possibilité de se renforcer, il faut qu'on soit sûr de nous. Le joueur qui pourrait venir doit vraiment nous renforcer et doit être adopté par le groupe. Après, il peut aussi y avoir des joueurs qui partiraient. On verra alors. Aujourd'hui, je n'ai pas de souhait particulier parce que je suis tout simplement content de ce groupe", a-t-il déclaré sur le site officiel du FNCA.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Mar 21 Déc - 21:45 par taz azur
Nantes vainqueur au Havre



Les nantais vont pouvoir passer les fêtes au chaud après cette belle victoire ce soir au Havre. Les havrais qui étaient pourtant invaincus à domicile cette saison ont cédé sur une belle frappe de Vainqueur en début de match.

Nantes revient ainsi à égalité avec Le Havre à la troisième place. UN pas important vers une éventuelle montée en Ligue 1 même si la saison est encore longue.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Sam 18 Déc - 12:04 par taz azur
Normal ce 0-0. Les canaris et les sangliers (les animaux, pas les joueurs) ne sont pas carnivores et n'ont pas voulu se bouffer l'un l'autre .

Sinon, ces deux équipes seront sans dans ou près des places d'honneur. Tant mieux pour Nantes qui revit une saison moins galère que celle de la saison dernière et pour Sedan et notre Jé national qui avec son attaque efficace à domicile a de vraies armes pour accéder en L1.
Si je devais en voir une seule en L1 j'aurais bien du mal a choisir, je préférerais Sedan pour leur capitaine , et Nantes régionaliste oblige donc les deux équipes sinon rien.

avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Sam 18 Déc - 11:52 par canari
En 18ème journée de championnat, le FC Nantes a concédé le match nul face à Sedan sur le score de 0-0. Un résultat qui les place désormais à la 7ème place , à trois points du podium. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir fait le nécessaire...



Face à la meilleure attaque du championnat, le FC Nantes a montré qu'il n'avait pas de quoi rougir. D'abord, les joueurs de Baptiste Gentil n'ont pas encaissé de but. Et puis, sur le plan offensif, on pourrait donner la victoire "aux points" aux Jaunes. Mais voilà, il s'agit de football, et les deux équipes se sont partagés les points.
Un résultat qui déçoit forcément les Nantais qui évoluaient à domicile. Mais après le revers enregistré à Istres, ils ont tout de même montré une belle réaction.

En l'absence de Matheus Vivian, remplacé par Jean-Jaques Pierre et de Loïc Nego (angine), c'est Stéphane Darbion qui occupait le côté droit du milieu de terrain du 4-4-2 aligné par le technicien de la Jonelière.
Mais dès l'entame de la rencontre, Sedan se plaçait haut sur le terrain pour tenter de surprendre son adversaire. Karaboué (10') puis Allart (11') sollicitait ainsi Guy Roland Ndy Assembe, vigilant.

Après un premier quart d'heure timide, les Jaunes plaçaient quelques accélérations. Et Filip Djordjevic de constater que sa frappe en pivot avait filé à l'extérieur de la lucarne droite de Costil, bel et bien pris à contre-pied (21'). L'attaquant nantais n'était pas plus en veine quelques instants plus tard, sur sa reprise de la tête, déviée par Costil sur son défenseur, le long du poteau (26').
Ca ne souriait pas, mais Nantes insistait alors que Sedan semblait chercher un second souffle.

Au retour des vestiaires, les Ardennais reprenaient comme au début du match. Mais avertis, les Nantais ne se laissaient pas attirer dans leurs trente mètres. Et Ronny Rodelin devait lui-aussi constater que sa reprise était sauvée sur la ligne par le dernier défenseur sedannais (49').
Bruno Cheyrou, très en jambe, apportait son écot en reprenant un centre de la tête, obligeant le portier ardennais à une claquette pour dévier en corner (56'). Tel un poison, Filip Djordjevic insistait (56' et 58'). En vain.

Les Nantais auraient aussi pu être victimes d'un vilain hold-up, quand Mokaké récupérait un coup franc de Karaboué, aux six mètres. Mais sa frappe à bout portant face à Guy Roland Ndy Assembe filait à gauche (63').
La dernière demi-heure de jeu était quasiment exclusivement orientée vers le but de Costil. Mais Nantes ne parviendrait pas à trouver la faille. Et Sedan semblait bien se satisfaire de ce point pris sur la pelouse de la Beaujoire.

Au final, la prestation du FC Nantes fournit des éléments pour se rassurer sur sa qualité de jeu et son envie. Reste qu'elle aurait mérité d'être récompensée par les trois points de la victoire. Des points qu'il faudra maintenant aller chercher du côté du Havre, dès lundi.


La feuille de match

FC Nantes - CS Sedan : 0-0
18ème journée de Ligue 2
Stade de de la Beaujoire - Louis Fonteneau



Arbitre : Benoît BASTIEN

FC Nantes
Ndy Assembe - Pereira, Pierre, Djilobodji, Tixier - Darbion, Vainqueur, Cheyrou (c), Lee (Deblé, 81') - Rodelin, Djordjevic.
Remplaçants : Kamenar, Sasso, Darbion, Ba, Lee
Entraîneur : Baptiste Gentili

CS Sedan
Costil - Abdallah, Traoré, Bellaïd, Lautoa - Karaboué, Tiberi (Eudeline, 61'), Lemoigne, Oliveira - Allart (Smrekar, 83'), Mokaké (Valdivia, 68').
Remplaçants : Menetrier, Robin, Barillon, Lesueur, Adeilson
Entraîneur : Landry Chauvin

Avertissements
Pour Nantes : Darbion (34')
Pour Sedan : Lautoa (74')
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Ven 17 Déc - 19:24 par canari
Attention, virage dangereux
La course au podium s'intensifie ce vendredi, avec un duel attendu entre Nantes et Sedan à La Beaujoire (20h30). Ces deux équipes ont autant à perdre qu'à gagner avant la trêve.



Une défaite peut-elle suffire à tout remettre en question ? Le revers subi par le FC Nantes à Istres (1-2), il y a deux semaines, a en tout cas marqué un coup d'arrêt pour les Canaris après neuf journées d'invincibilité. Relégués à quatre longueurs du podium, les hommes de Bati Gentili abordent un virage à double tranchant avant la trêve. Après la réception de Sedan (4e), vendredi à La Beaujoire (20h30), Nantes (6e) rendra visite au Havre (5e) lundi. Décisif, évidemment.

«Si on arrive à faire deux bons résultats (avant la trêve), on sera en embuscade avant d'accélérer le rythme en 2011.» (Bruno Cheyrou)
«Les deux matches qui arrivent nous permettront de mieux savoir où on se situe, estime le capitaine nantais Bruno Cheyrou. Si on les perd tous les deux, on aura laissé échapper pas mal de terrain et ce sera difficile de revenir. Si on arrive à faire deux bons résultats, on sera en embuscade avant d'accélérer le rythme en 2011.» Pour espérer accrocher le bon wagon et continuer à rêver d'une remontée, les Nantais devront donc savoir négocier au mieux ce premier test.

Quatrièmes du classement, les Sedanais se doivent eux aussi de faire le plein avant la trêve. Après Nantes, ils affronteront Châteauroux (7e) pour un nouveau duel à fort enjeu. Les Sangliers, meilleure attaque de L2, restent sur deux 0-0 consécutifs en Championnat. Pendant qu'Evian TG (à Troyes, 10e), Tours (contre Nîmes, 13e) et Le Havre (à Vannes, 19e) se frotteront à des adversaires plus modestes, Nantes et Sedan joueront une partie à six points ce vendredi. Il y en aura beaucoup d'autres jusqu'au mois de mai, mais rester coincés dans les starting-blocks contrarierait leurs ambitions.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Mar 9 Nov - 19:30 par Selmac
Darbion atteint d'une mononucléose



Comme nous le révèlent Ouest-France ce jour, le milieu de terrain du FC Nantes Stéphane Darbion souffre d'une mononucléose. Déjà en petite forme vendredi dernier lors de la réception du Nîmes Olympique. On ne connaît pas encore la durée d'indisponibilité du joueur, que l'on souhaite, évidemment, la plus courte possible.
avatar
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message le Jeu 9 Sep - 20:54 par canari
Nantes : Kita rhabillé pour l'hiver par N'Diaye

Interrogé dans les colonnes de nos confrères du Républicain Lorrain, le nouveau transfuge du FC Metz en provenance de Nantes Tenema N'Diaye n'est pas allé avec le dos de la cueillère en évoquant son ancien président Waldemir Kita et son directeur sportif.



Pour revenir sur eux, le joueur fraichement arrivé en Moselle dira sans détours « Ce club ne retrouvera jamais l'élite avec cet encadrement. Je parle là du président (Waldemar Kita) et du directeur sportif. Un club comme Nantes confond foot, politique et business. Le climat est totalement vicié. Rien que dans mon cas personnel, on peut avoir un bon aperçu de ce mode de fonctionnement particulier. C'est le président qui désirait mon recrutement alors que l'entraîneur y était hostile. Je dois finalement inscrire quatre buts en six matches avant que ce soit le président qui réclame ma mise à l'écart. C'est incompréhensible… »

Et pour bien faire comprendre que le courant n'est pas passé avec le président Kita, N'Diaye en rajoute une petite couche lorsqu'on veut en savoir davantage sur la personnalité du boss des Canaris « (Je n'en pense) rien. Cet homme n'a pas de parole, point à la ligne. Ici, en Moselle, les rapports sont bien plus sains. On communique, les choses se font simplement. »
Re: LIGUE 2: FC Nantes
Message  par Contenu sponsorisé
 

LIGUE 2: FC Nantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: