AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CRISTIANO RONALDO, CE BALLON D'OR DE LA HONTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selmac

avatar

Nombre de messages : 4963
Date d'inscription : 24/08/2005

14122016
MessageCRISTIANO RONALDO, CE BALLON D'OR DE LA HONTE

CRISTIANO RONALDO, CE BALLON D'OR DE LA HONTE QUE L'ON NE SAURAIT VOIR ?

La surprise, c'est qu'il n'y a pas eu de surprise. Ronaldo Ballon d'or, quatrième. A croire que nous sommes dans un scénario du monde de Westworld, dont Ronaldo serait l'hôte au même titre que Messi. Deux créatures conçues pour s'opposer perpétuellement, le sort de l'affrontement dépendant des aléas du scénario et des décisions humaines. Un coup Messi. Un coup Ronaldo. Et donc, pour la quatrième fois, Ronaldo Ballon d'or. Personne ne pourra dire qu'il n'a pas été prévenu, tant l'issue du scénario 2016 était devenue prévisible au point d'en être inévitable.
Il se trouve que ce sacre est concomittant à l'annonce que le même Ronaldo est désormais l'objet d'une enquête fiscale. L'administration espagnole n'est pas demeurée longtemps insensible aux révélations du "Footleaks", qui démontreraient que CR7, et il n'est pas le seul, aurait un peu abusé de l'évasion fiscale ces dernières années. 150 millions d'euros seraient ainsi partis au soleil. Tranquilles. Pèpères. Pas très légal tout ça, a priori. Et encore moins moral. Et le devoir d'exemplarité du footballeur, hein ? Où est-il ? Ronaldo serait le Ballon d'or de la honte, et personne ne s'en indignerait ? Mais où sommes nous ?
D'où la question, cruciale.
Faut-il cacher ce Ballon d'or que l'on ne saurait voir ? Peut-on oser accorder le Ballon d'or à un type plus que suspecté d'avoir soustrait au fisc une partie de ses revenus ? Ronaldo la honte. Ronaldo voleur. Ronaldo, dis, que fais tu du Ballon d'or que l'on t'accorde ? Les enfants regardent, et il serait préjudiciable pour eux de célébrer et admirer un type qui joue au football tel Achille et pratique l'évasion fiscale tel Michael Corleone...
Evacuons ici un premier débat. Dont on se moque en vérité. A peine la polémique née sur l'opportunité de sacrer Ronaldo Ballon d'or, les défenseurs de l'attaquent madrilène ont brandi le bouclier suprême : la présomption d'innoncence. Double faute de leur part. Et d'une, parce qu'à force de la voir brandie par des zozos qui finissent par être condamnés, la présomption d'innoncence a pris du plom dans l'aile. Et de deux, et surtout, parce que ce n'est pas le débat.
Le Ballon d'or ne juge que "Ronaldo, artiste" d'un sport universel. Et rien d'autre. Que "Ronaldo, citoyen" soit coupable de turpitudes fiscales éventuelles est une chose. Que Ronaldo footballeur mérite de le Ballon d'or en est une autre. Certes, on entend déjà les cris d'indignation de la cohorte des benzemistes en colère qui, au regard de la situation, protesteront du deux poids deux mesures. Et pourquoi Benzema, mis en examen dans une affaire de chantage, n'aurait pas le droit de revenir en équipe de France ? Et ils auraient bien raison, les benzemistes, de poser la question.
Sauf qu'encore une fois, il ne faut pas confondre. Etre récompensé pour son oeuvre de footballeur, c'est une chose. Etre sélectionné, c'en est une autre. Dans le premier cas, la récompense n'engage que le récompensé. Dans le second, c'est une sélection entière qui pourrait en souffrir. C'est en tout cas l'analyse de Didier Deschamps, qui préfère ne pas voir Benzema en Bleu depuis le printemps dernier. Pour ce qui est de Ronaldo, nous verrons comment le sélectionneur portugais s'accommodera de la situation. Mais il y a fort à parier que la jurisprudence Benzema demeurera purement française. Ronaldo, au Real ou au Portugal, est bien plus fort que les scandales (ICI).
Ainsi vont les choses humaines, qui varient selon les hommes et les circonstances. La pureté n'est pas de ce monde, y compris en matière de football. Voilà pourquoi, ici, compte tenu de l'homme et des circonstances, on considère que "Ronaldo, footballeur", mérite de recevoir son Ballon d'or si le jury l'en juge digne. Pour ce qui est du comportement de "Ronaldo, citoyen", on verra plus tard. On se confère le droit d'admirer le footballeur, et l'on se garde pour plus tard le droit de conspuer le fraudeur, si les faits sont établis. Le Ballon d'or, c'est d'abord le terrain, rien que le terrain, tout le terrain, et surtout pas les moeurs. Le football n'est pas affaire de morale, mais d'esthétique avant toute chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Cristiano Ronaldo
» C.Ronaldo, nouveau ballon d'or
» [Nico'] Collection OL & Other
» FOOTBALLEURS-ENTRAINEURS- JOUEURS-PORTRAITS
» Caricatures
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

CRISTIANO RONALDO, CE BALLON D'OR DE LA HONTE :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

CRISTIANO RONALDO, CE BALLON D'OR DE LA HONTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: