AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OGC Nice :Anin placé en coma artificiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selmac

avatar

Nombre de messages : 4967
Date d'inscription : 24/08/2005

05062013
MessageOGC Nice :Anin placé en coma artificiel

Victime d’un grave accident de la circulation dans la nuit de lundi à mardi, Kevin Anin a été placé en coma artificiel ce mardi au CHU de Rouen. Le milieu de terrain de Nice n’était pas le conducteur de la voiture qui roulait sur l’A28 en Haute-Normandie dans la nuit. Selon les premières informations, le conducteur se serait endormi au volant, sortant de la route avant de faire plusieurs tonneaux.



« La situation apparaît très grave, on est extrêmement inquiets par rapports aux informations en notre possession. On suit ça heure par heure en attendant un diagnostic médical. On sera à ses côtés pour l’aider lui et sa famille », a confié Julien Fournier, directeur général de l’OGC Nice. L’ancien joueur du Havre et de Sochaux souffrait de nombreuses fractures aux membres et à la colonne vertébrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» ISDE 2012
» IronMan Nice 2007 - Live
» pas de leurre artificiel avant le 1er novembre
» Nice-Rome en pentacycle
» car currus salon du car nice 1969
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

OGC Nice :Anin placé en coma artificiel :: Commentaires

Victime d’un très grave accident de la route il y a deux semaines en Haute-Normandie, Kévin Anin est toujours hospitalisé au CHU de Rouen. Après dix jours dans le coma, le joueur de Nice est désormais réveillé, et sa mère a donné quelques nouvelles de lui dans les colonnes de l’Equipe.
« Kévin va mieux.



 Il est toujours en réanimation, car il a des problèmes respiratoires. Mais il a été opéré de la colonne vertébrale et n’a plus mal au dos. On ne veut pas se prononcer pour l’instant. Il n’est plus dans le coma, c’est l’essentiel. Remarcher ou pas, le foot, tout ça, ce n’est pas le plus important. On nous a dit que son bras était en très mauvais état et trois jours après il le bougeait. On en saura plus la semaine prochaine », a précisé Nathalie Anin. Le milieu de terrain du Gym continue à recevoir de nombreuses marques de sympathie venues de toute la France et ces derniers jours, plusieurs joueurs sont venus à Rouen pour le voir, notamment Mamadou Sakho, ou bien encore Didier Digard et Damien Perquis.
Victime d’un accident de la route dans la nuit de lundi à mardi, Kevin Anin, le milieu de terrain de l’OGC Nice est toujours hospitalisé au CHU Rouen, où il a été plongé dans un coma artificiel. Selon le Parisien, ses jours ne sont plus en danger, mais sa colonne vertébrale a été touchée et Kevin Anin pourrait se retrouver paraplégique. De même, ses bras auraient subi de nombreuses fractures et l’on parle même d’une possible amputation d’une main. Des nouvelles dramatiques pour le joueur niçois que l’on sait fragile psychologiquement, mais qui a toujours été soutenu par le club azuréen. Après un gros passage à vide lié à des problèmes personnels, le milieu de terrain avait retrouvé le chemin des terrains de Ligue 1 début 2013, apportant sa pierre à l’édifice niçois.
Jean-Pierre Rivère: "L'OGC Nice sera là pour soutenir Kévin"


Le président de l'OGC Nice a tenu une conférence de presse mercredi après le grave accident de voiture survenu à l'un des joueurs du Gym, Kévin Anin.


Le président de l'OGC Nice a tenu une conférence de presse après le grave accident de voiture survenu à l'un de ses joueurs, Kévin Anin.

Jean-Pierre Rivère s'est refusé à donner des nouvelles de l'état de santé de Kévin mais a déclaré que le club lui apportait tout son soutien et qu'il monterait jeudi à Rouen pour aller rencontrer sa famille. Verbatim.

"Je ne suis pas là pour faire un bilan médical, ni donner un diagnostic, ce n'est pas mon rôle. On a eu des nouvelles peu rassurantes, on sait que c'est un accident grave, qui va avoir des conséquences pour sa vie future, on essaie de s'informer heure par heure de la réalité des choses, et on montera jeudi à Rouen pour voir sa famille. On espère avoir des informations précises sur son état de santé. (...) Kévin est un joueur atypique mais très attachant, on s'est attaché à lui, on était heureux de le voir retrouver le sourire, on avait eu également beaucoup de joie de le revoir sur le terrain. Vu les informations que nous avons, qui ne sont pas certaines, je pense que sa carrière est malheureusement entre parenthèses, mais aujourd'hui ce n'est pas la priorité, la priorité c'est sa santé. Le club sera là pour le soutenir le plus longtemps possible. On est aussi touché par le soutien du monde du foot, des autres clubs et des joueurs."

Une boite mail de soutien a été ouverte pour Kévin, ainsi qu'un hashtag (mot-dièse) sur Twitter : soutienakevin@ogcnice.com #SoutienAKevinAnin
Le sort s'acharne sur le joueur niçois Kévin Anin

Le sort semble s'acharner sur Kévin Anin, le milieu de terrain de l'OGC Nice, âgé de 26 ans. Alors qu'il était déjà en proie à d'importants problèmes dépressifs qui l'empêchaient de suivre normalement le cours de sa carrière de sportif de haut niveau, le Havrais a été victime d'un grave accident de la route, lundi soir, peu avant minuit. Celui-ci s'est produit sur l'autoroute A28 à hauteur de Callengeville en Seine-Maritime, à une centaine de kilomètres à l'est du Havre, sa ville natale.



Selon nos informations, le joueur était endormi à l'arrière du véhicule lorsque le conducteur, qui n'était pas sous l'emprise de l'alcool, aurait perdu le contrôle après s'être assoupi. La voiture, qui comptait quatre occupants à son bord, aurait alors fait plusieurs tonneaux et Kévin Anin aurait été éjecté de l'habitacle.

Le Gym sous le choc

Transporté au CHU de Rouen, le joueur souffre de plusieurs fractures au bras et sa colonne vertébrale aurait été gravement touchée. Il a été placé en coma artificiel avant d'être opéré. Son pronostic vital n'est plus engagé mais il pourrait garder de très graves séquelles et la crainte d'une paraplégie occupait hier soir tous les esprits.

L'un des autres occupants du véhicule serait également blessé, mais plus légèrement.

Julien Fournier, le directeur général de l'OGC Nice, indiquait être « extrêmement inquiet par rapport aux informations » qui lui avaient été rapportées et attendait un diagnostic médical plus précis. « Le club est en lien constant avec la famille du joueur et notre staff médical est en contact avec les médecins sur place pour suivre de près l'évolution de la situation, ajoutait Fournier. Le club sera aux côtés de Kévin et de sa famille pour les aider. »

Un parcours chaotique

Arrivé à l'OGC Nice en provenance de Sochaux en janvier 2012, Kévin Anin avait signé un contrat de trois ans et demi. Joueur doté d'un physique hors-norme et excellent relanceur, cet ancien champion de Normandie de boxe française avait été approché par de très grands clubs, notamment Arsenal, lors de sa période dans le Doubs. Mais là-bas déjà, il avait défrayé la chronique en reconnaissant publiquement avoir « perdu la passion du foot » et ne cachait pas que, parfois, il séchait les entraînements par manque d'envie.

A Nice, rien n'a vraiment changé. Cette saison, le joueur, toujours instable émotionnellement, est rentré chez lui au Havre, de septembre à décembre. Il est revenu en janvier avant de révéler dans une interview accordée à notre titre en mars qu'il avait été « à deux doigts d'appeler Julien Fournier » pour rompre son contrat et mettre un terme à sa carrière.« Mais Claude Puel a su me convaincre de revenir à Nice », avait-il ajouté. Un coach qui, comme tous les observateurs, avait été impressionné par son retour quasi-immédiat à un très haut niveau, après une si longue période d'inactivité. Il est vrai aussi que le staff niçois, avec l'aval des joueurs, lui avait concocté un programme adapté, le dispensant parfois d'entraînements, afin qu'il se sente le mieux possible dans sa peau.

Joie et rechute

L'éclaircie a duré quatre mois. Une période pendant laquelle Anin, associé à son pote Digard au milieu de terrain, a enchaîné les performances de haut vol.

Le 6 avril dernier, il offrait même la victoire à l'OGC Nice à Toulouse (4-3) dans les derniers instants de la partie d'un plat du pied en pleine lucarne. Dans la foulée, fou de joie, il était parti communier avec les supporters niçois qui avaient fait le déplacement. On le croyait alors débarrassé de ses démons. Mais ces derniers ont fini par le rattraper. Quinze jours plus tard, il jouait son dernier match de la saison avec le Gym à Paris. Avant de rechuter. Il était alors retourné chez lui, au Havre, près des siens.

Claude Puel envisageait d'avoir une discussion avec lui à la reprise en juillet pour savoir s'il désirait poursuivre l'aventure avec l'OGC Nice. Aujourd'hui, tout ça n'est hélas plus d'actualité. La seule question qui se pose est de savoir si Kévin Anin pourra retrouver un jour toute son intégrité physique.
Victime en tant que passager d’un grave accident de la route dans la nuit de lundi à mardi, Kevin Anin est sorti du bloc opératoire du CHU de Rouen et son pronostic vital ne serait pas engagé selon BeInSport. Toutefois, le joueur de Nice va probablement devoir dire adieu à sa carrière professionnelle, même si ces soucis paraissent pour le moment bien secondaires. Selon le premier avis médical, les risques de paralysie de l’ancien havrais et sochalien sont importants, même si le premier rapport médical post-opératoire permettra d’avoir un avis plus précis sur la question.
Milieu de terrain de l’OGC Nice, Kevin Anin a été hospitalisé ce mardi à la suite d’un accident de voiture en Seine-Maritime. Dans la nuit de lundi à mardi, l’ancien joueur du HAC a été blessé ainsi que les trois autres personnes à bord de la voiture. Aucune précision n’a été donnée au sujet de son état de santé ainsi que celle de ses accompagnateurs. Le joueur niçois ne conduisait pas la voiture, mais les gendarmes n’ont toujours pas pu l’interroger au sujet de l’accident, son état de santé ne le permettant pas. L’accident s’est produit sur l’autoroute A 28, proche de Rouen
 

OGC Nice :Anin placé en coma artificiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: