AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le journal des Bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
taz azur

avatar

Nombre de messages : 1285
Date d'inscription : 24/08/2005

18032011
MessageLe journal des Bleus





Dernière édition par taz azur le Mer 15 Aoû - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Qui tient un journal de bord ? [pêche carpe]
» Le pie-noir aux yeux bleus
» F800GS dans Moto Journal
» Mon journal de navigation en ligne
» les jolies yeux bleus de ma "belle"
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le journal des Bleus :: Commentaires

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 30 Mai - 11:01 par Selmac
Samir Nasri déclare forfait avec l'équipe de France



Dans un communiqué publié mercredi soir, la Fédération Français de Football a annoncé le forfait de Samir Nasri pour la tournée en Amérique du Sud que doit effectuer l’équipe de France en juin. « Didier Deschamps a entériné le forfait définitif pour la tournée des Bleus en AmSud de Samir Nasri, victime d’une tendinopathie rotulienne lors du récent déplacement de Manchester City aux Etats-Unis. Les médecins de Manchester City et de l’Equipe de France sont convenus, après un ultime test non concluant du joueur, que sa participation aux matches du mercredi 5 juin en Uruguay et du dimanche suivant au Brésil n’était pas envisageable dans des conditions satisfaisantes. Clément Grenier (Lyon) ayant déjà été convoqué pour pallier l’éventuel forfait de Samir Nasri, la liste des vingt-trois joueurs retenus reste en l’état », a précisé la FFF
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 24 Mai - 6:49 par Selmac
Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi la liste des joueurs retenus pour la Tournée de fin de saison des Bleus en Amérique du Sud. L’équipe de France affrontera l’Uruguay le mercredi 5 juin à Montevideo avant de jouer le Brésil le dimanche 9 juin suivant. Deux matchs pour lesquels Didier Deschamps peut se permettre de tenter des choses et ne s’est est visiblement pas privé puisque Josuha Guilavogui et Eliaquim Mangala (photo) connaissent leur première convocation sous le maillot bleu



Gardiens : Lloris, Mandanda, Landreau

Défenseurs : Clichy, Debuchy, Koscielny, Mangala, Mathieu, Rami, Sagna, Sakho

Milieux : Cabaye, Capoue, Gourcuff, Guilavogui, Matuidi, Nasri

Attaquants : Benzema, Giroud, Ménez, Gomis, Valbuena, Payet



Lacazette remplace Ménez chez les Bleus



Le Fédération Française de Football vient de faire savoir que Jérémy Ménez, convoqué pour la tournée des Bleus du 1er au 10 juin, souffrait des lombaires et était donc forfait pour les deux rencontres face à l'Uruguay et le Brésil. Le joueur du Paris Saint-Germain est donc remplacé par Alexandre Lacazette, l'ailier lyonnais, qui fêtera à l'occasion sa première convocation en équipe nationale, après avoir fréquenté régulièrement les sélections de jeunes
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 27 Mar - 11:40 par Selmac
La France battue, Gomis en tribunes

Sans le Varois, les Bleus se sont inclinés 1-0 face à l'Espagne au Stade de France.


Ce mardi, l'équipe de France de football a été battue 1-0 au Stade de France par l'Espagne, en match éliminatoire de la Coupe du Monde 2014. L'unique but du match a été marqué par Pedro peu avant l'heure de jeu.

Le joueur de l'Olympique Lyonnais, Bafétimbi Gomis, n'a pas pris part à la rencontre puisqu'il n'était pas inscrit sur la feuille de match. Le Seynois de naissance a donc suivi la défaite des siens depuis les tribunes.

Avec un point de retard sur les Espagnols, les Bleus sont deuxièmes du groupe I et toujours en course pour une qualification pour la Coupe du Monde. Prochaine rencontre éliminatoire en septembre 2013 en Géorgie mais l'équipe de Didier Deschamps partira en Amérique du Sud en juin prochain pour y affronter l'Uruguay et le Brésil. Gomis mais aussi le Fréjusien Adil Rami feront peut-être partie du voyage.

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Sam 23 Mar - 11:14 par Selmac
Les Bleus se font plaisir et doublent l’Espagne !

Match plutôt bien maitrisé de la France face à la Géorgie avec à la clé une victoire 3-1 au Stade de France. L’Espagne, accrochée de manière surprenante à domicile par la Finlande (1-1) est désormais à deux longueurs avant le choc de mardi.



A trois jours du match face à l’Espagne, la France n’avait pas le droit à l’erreur devant la Géorgie pour conserver ses chances de jouer la première place du groupe. Les jeunes Pogba et Varane débutaient pour la première fois en Bleu, et le faisaient de manière convaincante. Cela donnait lieu à un début de match totalement dominé par les Tricolores, et sur une percée, Ribéry crochetait et enchainait avec une frappe en pleine transversale (5e). Les Français semblaient au-dessus, mais encore fallait-il le prouver au tableau d’affichage. Benzema manquait de tranchant ou de précision sur plusieurs bons services (16e, 37e) tandis que Giroud faisait le mauvais choix de tenter un lob du gauche malgré une position idéale face à Loria (28e). En face, les Géorgiens réagissaient et prenaient confiance, si bien que Lloris devait sérieusement s’employer devant une tête de près d’Amisulashvili (28e) et un tir en force de Kobakhidze (39e). Mais il fallait attendre la dernière action avant la pause pour voir un but. Sur un coup-franc bien tiré par Valbuena, Giroud plaçait une tête décroisée à ras du poteau pour ouvrir le score (1-0, 45e).

Après la pause, tout devenait plus facile, d’autant que Valbuena se mettait en route. Sur une passe latérale de Ribéry, le Marseillais armait une demi-volée à effet parfaite pour tromper Loria (2-0, 49e). La messe était dite et les Bleus se faisaient plaisir, à l’image de cette ouverture splendide de Valbuena pour Ribéry, qui provoquait, repiquait dans l’axe et marquait d’un tir à ras de terre au premier poteau (3-0, 61e). Le relâchement guettait et cela permettait à Kobakhidze de réduire le score après un mauvais renvoi et une frappe déviée (3-1, 70e). Dans les dernières minutes, l’attention était probablement plus fixée sur Gijon, où l’Espagne n’a pas réussi à battre la Finlande (1-1), ce qui permet à la France de faire une très bonne opération au classement. Avant la réception des champions d’Europe et du monde, les Tricolores comptent en effet deux points d’avance.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 21 Mar - 11:56 par Selmac
L’Espagne se met la pression avant de jouer la France

Dans une poule de cinq où figurent également la Finlande, la Biélorussie et la Géorgie, l’Espagne et la France font très logiquement figure de grand favori dans le groupe éliminatoire à la Coupe du monde 2014. Le match nul 1-1 lors d’un match aller beaucoup plus serré que prévu a rappelé aux champions du monde en titre que rien n’était acquis dans cette phase et du côté de Sergio Busquets, l’importance de cette rencontre face aux Bleus est parfaitement comprise. Si la Roja devra tout d’abord effacer la Finlande, le sort de la poule pourrait bien se jouer mardi prochain.



« Je ne sais pas s'il y aura une finale contre la France, mais ce sera à coup sûr un match-clé. L'équipe qui prendra les trois points dans ce match sera très bien placée. Nous savons que le match contre la Finlande ne sera pas facile. Nous avons vu des vidéos, et c'est une rude équipe. Nous espérons gagner, pour tout donner ensuite contre la France. Il y a une place pour la Coupe du monde qui est en jeu », a assuré le régulateur du FC Barcelone, qui sait que le deuxième aura alors de grandes chances de se qualifier pour les barrages, qui peuvent ensuite réserver bien des surprises.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 14 Mar - 19:28 par Selmac
Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi le nom des joueurs appelés à affronter la Géorgie et l’Espagne pour le compte des matchs éliminatoires à la Coupe du monde 2014. Les deux matchs auront lieu au Stade de France, le vendredi 22 mars pour la Géorgie, et le mardi 26 mars pour l’Espagne.


Une surprise de taille dans ce groupe, avec le premier appel de Paul Pogba en sélection

Gardiens : Mandanda, Lloris, Landreau
Défenseurs : Debuchy, Clichy, Evra, Koscielny, Jallet, Varane, Sakho, Yanga-Mbiwa
Milieux : Cabaye, Gonalons, Matuidi, Sissoko, Valbuena, Pogba, Payet
Attaquants : Benzema, Giroud, Gomis, Ménez, Ribéry, Rémy
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 13 Fév - 22:16 par Selmac
Le Graët n'a aucune info sur une nouvelle affaire de moeurs pour un international

Noël Le Graët doit décidément se demander si un jour il pourra tranquillement parler des joueurs de l’équipe de France sans avoir à répondre à des questions sur la vie sexuelle de certains de nos footballeurs. Invité ce mercredi sur RTL à réagir aux informations de la radio, qui a dévoilé la mise en cause d’un international dans une affaire liée à une prostituée mineure, Le Gräet a affirme ne pas être au courant et veut surtout dédouaner la FFF et les Bleus .



« Franchement, je ne sais pas qui c'est, ça n'a rien à voir avec l'équipe de France de toute façon. J'ai pris l'avion ce mercredi matin de Paris et j'ai découvert cette nouvelle donc je n'ai pas de renseignements complémentaires. En tout cas je ne se pas qui s'est pour le moment. Dans toutes ces affaires, la Fédération est attachée à ses joueurs. Je ne sais pas ce qui s'est passé et qu'est ce qui risque de se passer, ceci dit c'est du domaine totalement privé puisque c'est des choses qui se produisent hors stage à ma connaissance. On peut toujours regretter, mais moi je n’ai vraiment aucune information », a répété le président de la Fédération Française de Football, qui ne souhaite pas interférer avec les affaires privées de ses joueurs.

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 13 Fév - 22:14 par Selmac
M'Vila impliqué dans l'affaire de la prostituée mineure ?



Si RTL n’a donné aucun nom après avoir révélé qu’un joueur de l’équipe de France pourrait être impliqué dans une affaire avec une prostituée mineure, LCI et Le Figaro, notamment, indiquent que le joueur en question pourrait être Yann M’Vila, déjà suspendu par la Fédération Française de Football pour une sortie nocturne avec des coéquipiers l’été dernier lors d’un stage des Espoirs. Nos confrères indiquent que l’ancien joueur du Stade Rennais, parti en Russie lors du mercato, aurait rencontré cette fille de 16 ans dans une boîte de nuit parisienne. La semaine passée, cette prostituée occasionnelle avait été interpellée après un vol à l’étalage et c’est dans son téléphone que les enquêteurs auraient retrouvé des photos explicites en compagnie d’un joueur et peut-être deux.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 12 Fév - 18:29 par Selmac
Evra vedette du Sun pour une soirée très chaude avant France-Allemagne



Le Sun fait rarement dans la dentelle et le tabloïd anglais a pris l’habitude de se pencher sur les turpitudes sexuelles des joueurs de football. Si d’habitude ce sont surtout les footballeurs anglais qui sont pris par la patrouille, cette fois c’est Patrice Evra qui fait le gros titre du quotidien. Selon le Sun, à la veille du regroupement des Bleus à Clairefontaine pour France-Allemagne, le joueur de Manchester United aurait passé la soirée dans une boîte de nuit proche des Champs-Elysées en compagnie notamment d’une jeune femme de 22 ans, connue pour ses photos de charme. La soirée aurait été animée et au final, c’est une ardoise de 25.000 euros qui aurait été payée par le groupe où l’on trouvait Anderson, coéquipier d’Evra à United, et la sœur jumelle de la jeune femme. Et après une nuit passée dans un palace parisien, Evra aurait quitté le mannequin en lui laissant 200 euros sur la table de nuit, le défenseur prenant le chemin de Clairefontaine.

Et ce qui devait arriver arriva, Carla Howe, la jeune femme en question, est venue balancer dans le Sun ce qu’elle avait sur le cœur, affirmant que Patrice Evra lui faisait la cour depuis des mois, oubliant de lui dire qu’il était marié. « Je réalise maintenant qu’il voulait seulement coucher avec moi », explique, sans rire, Carla Howe dans le Sun. Nul doute que l’international français se serait bien passé de cette histoire, si elle est avérée.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 7 Fév - 9:59 par taz azur
Et à la fin c'est l'Allemagne qui gagne...



Stade de France

Allemagne bat France : 2 à 1

Buts : Valbuena (45e) pour la France; Müller (51e), Khedira (75e) pour l'Allemagne


Sans Gomis mais avec Adil Rami, entré à la pause, l'équipe de France a été battue en match amical.



Ce mercredi au Stade de France, l'équipe de France de football s'est inclinée 2 buts à 1 face à l'Allemagne en match amical.

Menant 1-0 à la pause grâce à Valbuena (44e), les Bleus ont vu les Allemands égaliser par Müller (51e) puis prendre l'avantage par Khedira à un quart d'heure de la fin (74e).

Le défenseur de Valence Adil Rami a joué toute la deuxième période. Il a remplacé Laurent Koscielny, légèrement touché. Le joueur formé à Fréjus n'est pas en cause sur les deux buts visiteurs.

Buteur décisif lors de la rencontre amicale face à l'Italie en novembre dernier (2-1), le Seynois Bafétimbi Gomis n'est pas entré en jeu.

Le prochain rendez-vous des Tricolores aura lieu le 22 mars contre la Géorgie, toujours au stade de France, en match éliminatoire pour la Coupe du Monde 2014.


avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 6 Fév - 19:32 par taz azur
Les France-Allemagne, plus que du foot

Les matchs entre les deux rencontres ne sont jamais anodins : joueurs et dirigeants se savent perçus et observés comme les ambassadeurs de leur nation.



C'est un match pour lequel l'épithète "amical" prend tout son sens : mercredi 6 février, les Bleus reçoivent leurs voisins allemands pour une rencontre officiellement placée sous le signe de la célébration d'un demi-siècle d'amitié franco-allemande. On peut s'attendre à ce que l'accueil soit cordial, l'ambiance plutôt décontractée, et le regard sur l'autre bienveillant.
Mais ce genre de match n'est jamais tout à fait anodin. N'en déplaise aux joueurs et aux dirigeants qui voudraient dédramatiser les enjeux diplomatiques du football, ils seront une fois de plus perçus et observés comme les ambassadeurs de leur nation. On le sait bien : la nation, cette communauté somme toute très abstraite, a trouvé dans cette "sélection" de jeunes gens qui se mesurent à d'autres sur un terrain de football une incarnation emblématique particulièrement efficace.

Dès le début des rencontres internationales entre la France et l'Allemagne, le désir de projeter des perceptions et auto-perceptions collectives sur les équipes nationales s'avère irrépressible. Et au-delà de la construction discursive des "styles de jeu" censés refléter les "mentalités" des uns et des autres, c'est la composition ethnique des équipes qui régulièrement attire l'intérêt des observateurs, donnant lieu à des analyses souvent superficielles, mais néanmoins lourdes de sens.


LE TOURNANT DE 1998

L'étude de ces regards croisés est révélatrice. En parcourant l'histoire des rencontres franco-allemandes depuis leur début dans les années 1930, on constate que le sujet n'intéresse en fait que les commentateurs allemands, souvent intrigués par le caractère multicolore de l'équipe française. Ce n'est pas surprenant : bien avant l'éphémère euphorie "black-blanc-beur" de 1998, l'équipe de France a toujours accueilli dans ses rangs des footballeurs d'origines diverses. Or, la totalité des commentaires allemands se montre d'une incompréhension totale vis-à-vis du code de la nationalité française, qui se trouve à l'origine de la pluralité ethnique des Bleus à différentes époques.

Ce qui transparaît dans les commentaires est la condamnation pure et simple de cette manière de se procurer un avantage concurrentiel en "naturalisant" des joueurs à la pelle. Jusqu'aux années 1980, les observateurs s'obstinent ainsi à compter le nombre de ce qu'on appelle "waschechte Franzosen", un terme qui peut se traduire par "Français de souche", mais qui, de par son allusion au "lavage" et donc à la "résistance des couleurs", possède une connotation raciste à peine larvée.

Le ton change radicalement en 1998. Dans un consensus rare à travers le paysage médiatique allemand, la "multiculturalité" de l'équipe d'Aimé Jacquet est célébrée, toujours avec un renvoi à un code de la nationalité plus moderne que celui alors en vigueur en Allemagne. Le fait que l'adjectif "multi-kulti", issu du discours alternatif de gauche des années soixante-dix et souvent utilisé pour dévaloriser des postures idéologiques, ait été repris sans aucune connotation ironique ou péjorative par un quotidien aussi populiste que la Bild-Zeitung, est en soi remarquable.


MÉDIATEUR DE PERCEPTIONS

C'est que dans les années 1990, la question de la réforme du code de la nationalité s'était imposée dans le débat public, au point de devenir une promesse électorale dans le programme des sociaux-démocrates et des Verts pour les élections législatives de septembre 1998. Et cette équipe de France multicolore et championne du monde tombait à pic pour donner à ce problème abstrait et complexe un visage concret et compréhensible.

Dans l'analyse de l'impact du football sur l'évolution de la société, une bonne dose d'humilité s'impose. On est bien avisé de ne pas sur-interpréter l'influence qu'il exerce, mais rétrospectivement, il ne paraît guère exagéré d'affirmer que le football a été un médiateur de perceptions à un tournant important dans l'histoire sociale de l'Allemagne. Il a fourni, au bon moment, un argument simple et clair en faveur d'une évolution du code de la nationalité, il en a facilité l'acceptation et il contribue encore aujourd'hui à en illustrer les conséquences de manière positive.

Car aujourd'hui, c'est bien l'équipe d'Allemagne qui joue, malgré elle, mais de manière convaincante, le rôle d'ambassadrice d'une société qui a accepté sa multiculturalité de fait. On n'est pas sans savoir, en France, que la célébration des équipes de football est une chose bien éphémère. En revanche, les évolutions de société qu'elles illustrent sont, elles, irréversibles.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Lun 4 Fév - 11:09 par Selmac
Varane forfait avec les Bleus, Yanga-Mbiwa le remplace



Buteur mercredi dernier lors de la rencontre de Coupe du Roi entre le Real Madrid et le FC Barcelone, Raphaël Varane ne sera pas du match amical que doit jouer la France mercredi contre l'Allemagne en amical au Stade de France. La Fédération Française de Football a annoncé dimanche soir le forfait du défenseur madrilène et son remplacement par Mapou Yanga-Mbiwa.



« A l'issue du match de Liga Grenade-Real Madrid, Raphaël Varane a fait part d'une douleur au niveau de l'ischo-jambier droit. Des examens complémentaires réalisés ce dimanche ont révélé une lésion musculaire de stade 1. Après échange d'images entre le médécin du Real et le docteur Franck Le Gall, il a été établi que le joueur était inapte à disputer un match dans les prochains jours », a précisé la FFF dans un communiqué.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 31 Jan - 19:21 par Selmac
Les 23 Bleus pour affronter l'Allemagne :

Gardiens : Landreau, Lloris Mandanda

Défenseurs : Clichy, Sagna, Sakho, Koscielny, Varane, Evra, Debuchy, Rami

Milieux : Cabaye, Valbuena, Capoue, Gonalons, Sissoko, Matuidi

Attaquants : Alessandrini, Benzema, Gomis, Ménez, Giroud, Ribéry

Alessandrini et Varane vont découvrir les Bleus



Pour affronter l'Allemagne en match amical le 6 février, Didier Deschamps a livré une liste de 23 joueurs, dans laquelle figure un nouveau, le milieu offensif du Stade Rennais Romain Alessandrini. L'ancien clermontois a été récompensé de sa moitié de saison étincelante sous le maillot rennais, auteur de neuf buts et cinq passes décisives en Ligue 1.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 31 Jan - 12:45 par Selmac
Raphaël Varane : « J’ai envie d’être dans la liste »

Didier Deschamps dévoile la liste des joueurs sélectionnés pour France-Allemagne, ce jeudi. Avec la prestation de très haut niveau qu’il vient de réaliser lors du "Clasico" Real-Barça, Raphaël Varane y est un postulant plus que crédible.



qu’il avait envie d’y figurer.

Didier Deschamps dévoile sa liste pour Allemagne-France ce jeudi. Vous avez envie d’y voir votre nom ?

Bien sûr que j’ai envie d’y être. Après, on va voir quand la liste sortira. On verra si je suis dedans ou pas.

Vous allez quand même regarder ça avec un peu plus d’attention que d’habitude…

Non comme d’habitude. Je vais regarder. On verra.

Pour vous, ça représente quoi l’équipe de France ?

Je le dis à chaque fois, c’est quelque chose d’énorme, c’est un objectif mais je ne me mets pas de pression
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 15 Nov - 11:18 par Selmac
Italie-France : but de Gomis, 1-2 (67ème)
Super action de Menez et but de Gomis qui donne l'avantage à la France à la 67e minute !



L'équipe de France prend confiance dans ce match et cela se concrétise au tableau d'affichage. Bafétimbi Gomis marque le deuxième but français.
Première depuis 2008
Bafétimbi Gomis n'avait plus marqué avec l'équipe de France depuis mai 2008. A l'époque, l'attaquant avait inscrit un doublé contre l'Equateur. Autant dire que son but face à l'Italie lui fera beaucoup de bien. Et surtout ce but tombe à pic pour les Bleus qui l'emporte 2 buts à 1 à Parme contre le vice-champion d'Europe.


avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 15 Nov - 11:13 par Selmac
Italie-France: les notes des joueurs


Valbuena a livré un match de feu à Parme. Chapeau !

Dans tous les bons coups, le milieu marseillais a aussi marqué un but superbe

Lloris (6).- En manque de temps de jeu à Tottenham, il s'est rassuré hier. S'il ne peut rien sur le but d'El Shaarawy, le capitaine tricolore a ensuite géré sereinement les ballons qu'il a eus à jouer, détournant notamment une belle frappe de Giovinco (82e). Une frayeur sur une relance (53e). Sauvé deux fois par ses montants.

Debuchy (4,5).- Le Lillois a été à la peine. Après un début de match compliqué, notamment dans les duels, il laisse filer El Shaarawy sur le but transalpin. Remplacé par Réveillère à la pause, qui a été plutôt solide (5).

Koscielny (5,5).-De bonnes anticipations, de la sérénité. En difficulté à Arsenal, l'ancien Lorientais a rendu une copie plutôt propre, même si son association avec Sakho reste à parfaire.

Sakho (4,5).- Le Parisien a alterné le bon et le (beaucoup) moins bon. Tantôt bousculé par Balotelli, tantôt autoritaire, le défenseur central a accusé un temps de retard au départ de l'action qui amène le but italien.

Evra (6).- Si Candreva l'a parfois déstabilisé, le latéral gauche des Bleus a été solide. Mieux, offensivement, il a distillé de bons centres et sa frappe se transforme en passe décisive pour Gomis.

Capoue (6).-Pour sa 4e sélection, le joueur du TFC a été efficace dans tout ce qu'il a entrepris. Présent au milieu, juste dans ses passes, il a stabilisé l'entrejeu des Bleus. Remplacé par Gonalons (83e).

Matuidi (7,5).- Dans la lignée de son début de saison au PSG, il a été omniprésent. Tranchant, dur sur l'homme, l'ancien Stéphanois a récupéré un grand nombre de ballons et n'a pas hésité, lorsque cela s'imposait, à se projeter vers l'avant. Comme en club, il devient incontournable.

Sissoko (4,5).- Positionné sur le flanc droit du milieu de terrain, comme lors de son entrée en Espagne (1-1) le mois dernier, le joueur de 23 ans a fait ce que l'on attendait de lui. Emprunté sur les phases offensives, il a tenté de soulager Debuchy en défense. Remplacé par Trémoulinas (91e).

Valbuena (Cool.- Placé en véritable meneur de jeu, « Petit Vélo » a été le grand bonhomme de la rencontre côté français. Dépositaire du jeu des Bleus, il a tenté de créer à chaque fois qu'il en a eu l'occasion. Avec en point d'orgue un but de très grande classe, son 3e en sélection, effaçant deux défenseurs avant de loger son ballon dans la lucarne de Sirigu, dans un angle pourtant fermé. Remplacé par Gourcuff (72e).

Ribéry (5).-Le Munichois a, comme à son habitude, été actif. S'il a beaucoup tenté, il a été peu en réussite sur ses dribbles. Touché au dos, il a cédé sa place (63e) à un Ménez beaucoup plus tranchant, décisif sur le 2e but des Bleus et proche d'inscrire le 3e (85e).

Giroud (5).- Complètement esseulé en début de match, il s'est appliqué à jouer en remise. Dans un rôle ingrat, il n'a pas ménagé ses efforts mais n'a jamais été servi dans de bonnes conditions. Remplacé par Gomis (63e), buteur opportuniste à la 67e.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 15 Nov - 11:12 par Selmac
La France s'impose en Italie et confirme son renouveau !



Un mois après avoir arraché le point du nul en Espagne, la France a remporté mercredi soir une victoire de prestige en Italie (1-2). Un résultat qui confirme les bonnes intentions des Tricolores.

La première période était plutôt agréable à suivre dans l’ambiance bon enfant du stade de Parme, même si l’on sentait bien que cette rencontre n’avait pas le parfum d’un match à enjeu. Il fallait attendre la fin de la première période pour voir les choses sérieusement s’animer. Et les Italiens allaient montrer aux joueurs de Deschamps qu’ils n’avaient rien perdu des qualités offensives vues lors de l’Euro. Balotelli lançait Montolivo, lequel se jouait de Koscielny avant de servir El Sharaawy, ce dernier résistant à la défense tricolore avant de battre Lloris d’un tir qui passait entre les jambes du gardien français (1-0, 36e).

La réponse des tricolores n’allait pas tarder et c’est Valbuena qui allait s’y coller. Récupérant un ballon perdu par Ribéry sur le côté gauche, le joueur de l’OM mystifiait Verratti, puis Barzagli avant d’envoyer d’un superbe tir enroulé le ballon dans la lucarne opposée (1-1, 37e).

La seconde période était également sympathique, les deux sélectionneurs procédant à quelques changements, avec notamment l’entrée en jeu de Pirlo pour l’Italie et le double remplacement de Giroud par Gomis et de Ribéry par Ménez pour le France (64e). Et le choix de Deschamps allait vite s’avérer payant puisque le buteur lyonnais allait donner l’avantage à son équipe en reprenant victorieusement un centre-tir d’Evra (1-2, 67e).

Les Italiens allaient évidemment tout faire pour au moins égaliser, et allaient être proches de le faire, mais Balotelli (73e et 78e) ratait la cible, tandis que Lloris réussissait à sortir une frappe de Giovinvo (83e). Le gardien français était même aidé par sa barre sur un tir de Giaccherini (87e). La messe était dite, et les Tricolores obtenaient un superbe résultat face au récent finaliste de l’Euro 2012.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 9 Nov - 15:47 par Selmac
Les Bleus avec Rami et Gomis

Les deux Varois font partie du groupe de Didier Deschamps pour affronter l'Italie en amical le 15 novembre.

L'attaquant de l'Olympique Lyonnais, Bafétimbi Gomis, et le défenseur du club espagnol Valence, Adil Rami, ont été tous deux une nouvelle fois appelés par le sélectionneur de l'équipe de France de football Didier Deschamps pour disputer une rencontre amicale contre l'Italie, le mercredi 15 novembre.

Gomis le Seynois, a toujours été sélectionné depuis la nomination de Deschamps à la tête des Bleus en juillet dernier tandis que Rami le Fréjusien avait manqué le premier rassemblement mi-août.

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 8 Nov - 19:28 par Selmac
Pour le match amical qui se tiendra en milieu de mercredi prochain face à l’Italie à Parme, Didier Deschamps a annoncé sa liste des joueurs convoqués.



Gardiens : Mandanda, Lloris, Landreau
Défenseurs : Clichy, Sakho, Koscielny, Yanga-Mbiwa, Evra, Debuchy, Jallet, Rami
Milieux : Cabaye, Matuidi, Valbuena, Capoue, Gonalons, Gourcuff, Sissoko
Attaquants : Ribéry, Ménez, Giroud, Gomis, Payet
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 17 Oct - 0:02 par Selmac
Ces Bleus-là ne pouvaient pas perdre



La France est allé chercher un incroyable match nul en Espagne à la 93e minute, grâce à Giroud. Les Bleus ont coulé en première période, restant dans le match grâce au talent de Lloris, avant d’inverser complètement la tendance après la pause pour être récompensés au finish.

Première de son groupe en compagnie de l’Espagne, l’équipe de France jouait forcément une partie de la qualification directe pour le Mondial 2014 sur cette rencontre de mardi soir à Madrid. Moins de quatre mois après avoir été sortis par les futurs champions d’Europe, les Français abordaient cette rencontre avec une formation plus offensive, et notamment un trio Benzema-Ménez-Ribéry sur lequel Didier Deschamps ne cachait pas qu’il comptait beaucoup.

Cela ne perturbait pas une seconde la formation espagnole, qui dès la première seconde confisquait le ballon en attendant de trouver la solution. Celle-ci venait sur coup de pied arrêté, avec un marquage lâche de Sakho qui permettait à Ramos de mettre le ballon de la tête sur le poteau, et d’être encore le premier pour marquer de près le centre qui s’en suivait (1-0, 25e). En dehors d’une frappe croisée de Benzema bien repoussée par Casillas (34e), seul le but de la tête de Ménez, refusé pour un hors-jeu limite de Benzema au départ d’un coup-franc venu de la droite, pouvait donner espoir aux Bleus (39e). Mais dans la foulée, sur une percée de Pedro, Koscielny commettait une faute grossière pour un pénalty tiré par Fabregas et joliment détourné par Lloris (42e). Le portier des Spurs enchainait avec un double arrêt qui permettait à peine aux Bleus d’avoir la tête au-dessus de la ligne de flottaison à la pause.

Le début de seconde période commençait dangereusement comme celui de la première, avant le réveil assez virulent des Tricolores. Sous l’impulsion d’un Matuidi au four et au moulin, les Bleus se créaient des occasions de plus en plus dangereuses, mais manquaient clairement de réalisme. Ribéry voyait sa frappe frôler la lucarne (59e), Benzema manquait le cadre à bout portant sur un ballon à la lutte (63e) et Sissoko dévissait au moment de conclure une volée au second poteau (73e). L’Espagne doutait clairement, et pensait bien tenir sa victoire jusqu’au contre express mené par Ribéry et conclu de la tête par Giroud au-delà des arrêts de jeu (1-1, 94e). Un but devenu inespéré, mais qui récompense parfaitement la seconde période pleine des Bleus, qui rivalisent avec la meilleure équipe du monde sur ce match, et partagent également la tête de leur groupe avec cette même formation espagnole.

Espagne : Casillas – Arbeloa, Sergio Ramos, Busquets, Alba – Xavi, Iniesta, Xabi Alonso – Pedro, David Silva, Fabregas

France : Lloris – Debuchy, Koscielny, Sakho, Evra – Gonalons, Matuidi, Cabaye – Ménez, Ribéry, Benzema
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 16 Oct - 23:58 par Selmac
Groupe I



18h : Bélarus - Géorgie 2-0
21h : Espagne - France 1-1
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Dim 14 Oct - 11:06 par Selmac
Pierre Ménès dit son écoeurement de l'équipe de France

Pierre Ménès n’a pas apprécie du tout la copie rendue par l’équipe de France vendredi contre le Japon et pour le consultant de Canal + cette défaite a été celle de trop (0-1). Sur son blog, Ménès craque complètement et confie sa désolation devant le spectacle proposé depuis trop longtemps par notre équipe nationale. Un constat sans pitié avec les Bleus.



« J'en ai ras-le-bol de tailler cette équipe et je crois que j'en ai même ras-le-bol d'en parler. Aujourd'hui je suis au-delà de l'agacement. Cette équipe de France ne m'intéresse tout simplement plus. Quel que soit le sélectionneur, c'est toujours pareil. Il y a eu Domenech, puis Blanc et maintenant Deschamps. Rien n'a changé (...) Le plus terrible, c'est quand je lis ou que j'entends les déclarations des joueurs à la sortie du match. Ou ils nous prennent pour des gogos, ou bien ils n'ont même pas conscience de la faiblesse de leur niveau. Il y a dans cette équipe des joueurs qui n'ont rien à faire là, qui n'ont pas le niveau international et qui ne l'auront jamais. Et ceux qui sont supposés l'avoir ne répondent pas aux attentes, fulmine Pierre Ménès, qui estime que Karim Benzema symbolise bien l’état de cette équipe de France. Benzema reste pour moi le sujet d'irritation le plus aigu dans cette équipe. C'est de toute évidence le joueur le plus talentueux - il suffit de le voir avec son club - mais match après match on a l'impression que jouer sous le maillot Bleu ne l'intéresse pas. Et on a aussi un peu l'impression que jouer avec Giroud l'insupporte, puisque ça fait quand même deux matchs qu'il est aligné avec le Gunner et on attend toujours qu'il lui donne quelque chose qui ressemble à un ballon (...) En fait on a le sentiment que tout le monde s'en fout de cette EdF, à commencer par les joueurs. »
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Dim 14 Oct - 11:00 par Selmac
Le Japon célèbre un succès historique



Les Japonnais ont célébré, des heures durant, leur victoire historique contre la France, vendredi soir au Stade de France (1-0). Samedi matin, la chaine de télévision Fuji TV a chamboulé ses programmes pour rediffuser ce match amical, venu laver l'humiliant 5-0 de mars 2001. «Malgré la rentrée de Franck Ribery (en fin de match), Kawashima a tout arrêté», se réjouit le quotidien Nikkan Sports, tandis que Sports Nippon titre sur «une première victoire historique sur la France».
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Lun 8 Oct - 12:10 par taz azur
Rien à dire sur le choix de Chantôme pour remplacer Diarra, choix logique est peu contestable.

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Lun 8 Oct - 12:07 par Selmac
Chantôme convoqué en équipe de France pour remplacer Diarra



Blessé au dos, Lassana Diarra a été contraint de déclarer forfait pour la rencontre amicale que doit jouer vendredi soir la France contre le Japon au Stade de France, puis pour le match qualificatif pour le Mondial 2014 le mardi 16 octobre à Madrid contre l’Espagne. Le sélectionneur n’a pas perdu de temps une fois ce forfait confirmé, puisque Didier Deschamps a immédiatement convoqué Clément Chantôme, qui jouait dimanche soir le clasico OM-PSG. A cette occasion, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain, que l’on avait donné partant cet été lors du mercato, connaît sa première convocation chez les Bleus qu’il rejoindra ce lundi à Clairefontaine, comme l’ensemble des joueurs de l’équipe de France. « Je suis fier et honoré d’ajouter le blanc à mes couleurs », a commenté sobrement le joueur parisien via Twitter. Le Paris Saint-Germain est désormais le club de Ligue 1 le plus représenté en sélection avec, outre Clément Chantôme, Blaise Matuidi, Jérémy Ménez, Christophe Jallet et Mamadou Sakho
Re: Le journal des Bleus
Message  par Contenu sponsorisé
 

Le journal des Bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: