AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le journal des Bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
taz azur

avatar

Nombre de messages : 1285
Date d'inscription : 24/08/2005

18032011
MessageLe journal des Bleus





Dernière édition par taz azur le Mer 15 Aoû - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Qui tient un journal de bord ? [pêche carpe]
» Le pie-noir aux yeux bleus
» F800GS dans Moto Journal
» Mon journal de navigation en ligne
» les jolies yeux bleus de ma "belle"
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le journal des Bleus :: Commentaires

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 6 Sep - 19:14 par Selmac
Qualifications Euro 2012 : les Bleus touchent au but


Karim Benzema a été décisif face à des Albanais accrocheurs

Malgré une deuxième mi-temps laborieuse, les Bleus ont dominé l'Albanie (1-2) à Tirana hier soir. Un succès qui permet aux Français de conserver la première place du groupe D. La qualification pour l'Euro 2012 n'est plus très loin pour les hommes de Laurent Blanc.

Un stade champêtre en plein cœur de Tirana, une atmosphère hostile doublée d'une touffeur typiquement albanaise, une pelouse dans un état déplorable, un adversaire qui n'a perdu qu'une seule fois à domicile lors de ses douze derniers matches. Pas de doute, ce déplacement dans les Balkans avait tout de la rencontre piège. Et finalement, en cette chaude soirée de septembre, les Bleus ont tremblé face à des Aigles d'Albanie pas si tendres que cela au niveau européen.

Mission accomplie, malgré tout, pour la bande à Laurent Blanc qui restait sur un piètre résultat nul en Biélorussie (1-1) lors de son dernier match de qualifications en juin dernier. Trois mois plus tard, l'accroc de Minsk est oublié. Car dans l'enfer de Tirana, les coéquipiers du capitaine Alou Diarra, titularisé par Laurent Blanc, ont laborieusement évité l'écueil albanais (0-2).

Première pour M'Vila

Un peu plus d'un quart de jeu et l'affaire semblait déjà entendue. D'une efficacité rare, Karim Benzema se chargeait tout seul d'ouvrir la marque (11e) pour son 13e but chez les Bleus. Quelques minutes plus tard, le scénario était sensiblement le même. Sauf que cette fois-ci, l'attaquant du Real Madrid se muait en passeur providentiel pour Yann M'Vila qui découvrait, pour la première fois, les joies du buteur en sélection. Une soirée de rêve, croyait-on alors, pour le Rennais aux douze capes, mais aussi pour les Bleus. Chahutés en deuxième période, les Français ont tenu bon. Malgré tout. Et qu'importe si une mésentente entre Eric Abidal et Younès Kaboul a coûté un but (47e). Qu'importe aussi si Hugo Lloris a dû sortir d'invraisemblables parades. L'essentiel est bien ailleurs…

Avant de se déplacer en Albanie, la bande à Laurent Blanc espérait clairement ramener quatre points de leurs pérégrinations en Europe de l'Est. En voici déjà trois. Ne reste plus qu'à finir le boulot. Ce sera dans quatre jours dans le bouillant Stade de Bucarest où près de 55 000 supporters vont venir se masser.

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Sam 3 Sep - 0:57 par Selmac
Euro2012 : Albanie-France (1-2)

Les Bleus ont battu l'Albanie à Tirana ce vendredi soir grâce à des buts de Benzema et M'Vila, inscrits en première mi-temps.

Vendredi 2 septembre 2011

Groupe D
Biélorussie-Bosnie-Herzégovine : 0-2
Salihovic (22eme, sp) et Medunjanin (24eme) pour la Bosnie-Herzégovine

Luxembourg-Roumanie : 0-2
Torje (34eme et 45eme) pour la Roumanie

Albanie-France : 1-2
Buts : Bogdani (46eme) pour l'Albanie - Benzema (11eme) et M'Vila (18eme) pour la France
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Jeu 11 Aoû - 0:31 par Selmac
L'équipe de France et le Chili ont fait match nul 1-1 mercredi au stade de la Mosson de Montpellier en match amical.



Loïc Rémy avait ouvert le score de la tête en première mi-temps sur un centre de Benzema (18eme), mais, en fin de match, la pression chilienne a été récompensée par un superbe but de Cordova, bien servi par Alexis Sanchez (75eme). Lors de ce match amical de reprise, l'équipe de France et le Chili se séparent donc sur un score nul de 1-1.

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 5 Aoû - 11:36 par Selmac
Laurent Blanc a communiqué jeudi une liste de vingt-trois joueurs pour le match amical du 10 août face au Chili. Seule petite surprise : le retour de Dimitri Payet.

GARDIENS DE BUT

Cédric CARRASSO (Bordeaux) - 29 ans - 1 sélection
Hugo LLORIS (Lyon) - 24 ans - 23 sélections
Steve MANDANDA (Marseille) - 26 ans - 14 sélections


DEFENSEURS

Eric ABIDAL (Barcelone) - 31 ans - 55 sélections
Patrice EVRA (Manchester United) - 30 ans - 35 sélections
Younes KABOUL (Tottenham) - 25 ans - 2 sélections
Adil RAMI (Valence) - 25 ans - 11 sélections
Anthony REVEILLERE (Lyon) - 31 ans - 11 sélections
Bakary SAGNA (Arsenal) - 28 ans - 30 sélections
Mamadou SAKHO (PSG) - 21 ans - 4 sélections


MILIEUX DE TERRAIN

Yohan CABAYE (Newcastle) - 25 ans - 4 sélections
Alou DIARRA (Marseille) - 30 ans - 34 sélections
Yann MVILA (Rennes) - 21 ans - 10 sélections
Florent MALOUDA (Chelsea) - 31 ans - 68 sélections
Marvin MARTIN (Sochaux) - 23 ans - 2 sélections
Blaise MATUIDI (PSG) - 24 ans - 3 sélections
Samir NASRI (Arsenal) - 24 ans - 22 sélections


ATTAQUANTS

Karim BENZEMA (Real Madrid) - 23 ans - 37 sélections
Kévin GAMEIRO (PSG) - 24 ans - 5 sélections
Guillaume HOARAU (PSG) - 27 ans - 5 sélections
Jérémy MENEZ (PSG) - 24 ans - 5 sélections
Dimitri PAYET (Lille) - 24 ans - 3 sélections
Loïc REMY (Marseille) - 24 ans - 11 sélections

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 29 Juil - 11:34 par Selmac
Accord trouvé avec Domenech ?

Le Parisien rapporte que la FFF a trouvé un accord avec Raymond Domenech. L’ancien sélectionneur des Bleus qui réclamait 2,7 millions d’euros, percevra finalement un million d’euros.



L’élection de Noël Le Graët à la tête de la FFF a porté ses premiers fruits selon Le Parisien. Le nouveau patron du football français a négocié l’indemnité de licenciement avec Raymond Domenech et les deux parties sont parvenues à un accord à hauteur d’un million d’euros. Au départ, le sélectionneur des Bleus réclamait un chèque de 2,7 millions d’euros suite à son licenciement pour faute grave
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Dim 19 Juin - 7:30 par Selmac
Nöel Le Graët élu Président



Nöel Le Graët, a été élu ce samedi matin au premier tour avec 54,39 % des voix Président de la Fédération Française de Football par l'Assemblée Fédérale, qui se tenait à Paris. Le Président exercera donc un mandat courant jusqu'à décembre 2012.

Fernand Duchaussoy a récolté pour sa part 45,40 % des suffrages, alors qu' Eric Thomas, le troisième candidat, a obtenu 0,19 % des votes. 244 votants, totalisant 3616 voix, ont pris part à ce scrutin.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Sam 18 Juin - 12:06 par Selmac
Elections de la FFF : pas un simple duel

Cette semaine, la campagne électorale pour désigner le nouveau président de la FFF a été officiellement lancée. Le président Fernand Duchaussoy a ainsi confirmé qu’il briguerait la présidence, lui qui avait pris la succession de Jean-Pierre Escalettes après le fiasco des Bleus à la Coupe du Monde 2010, avant de voir son mandat prolongé de 6 mois en décembre dernier. Mais Fernand Duchaussoy ne sera pas seul en lice, puisque Noël Le Graët s’est également déclaré candidat… ainsi que l’AFFA, l’Association française de football amateur…



Fernand Duchaussoy, le guide rassurant
Porté à la tête du football français dans l’urgence l’été dernier, Fernand Duchaussoy a dû essuyer quelques tempêtes depuis lors. L’affaire des quotas a ainsi clairement terni l’image de la FFF, une nouvelle fois, alors que le « mini scandale » Boghossian, qui est allé joué un match de gala auprès du président tchétchène Ramzan Kadyrov, a finalement été vite étouffé… Cela n’empêche pas l’ancien président de la Ligue de Football Amateur de dresser un bilan positif, après près d’un an passé à la tête de la 3F : « Je mesure le chemin parcouru mais suis aussi conscient de ce qui reste à faire dans les 18 prochains mois: il faut à la fois rassurer, rassembler et réformer. » Réformer les championnats et réformer la gouvernance de la Fédération, deux chantiers qu’il a clairement soutenus ces derniers mois.

Noël Le Graët, l’ambitieux expérimenté
Pour autant, Fernand Duchaussoy est loin de faire l’unanimité. Face à lui, le président de l’En Avant Guingamp et ancien président de la LFP (Ligue de Football Professionnel) Noël Le Graët mise sur son expérience pour défendre sa candidature. Il entend aussi redonner toute sa place au football amateur, reprochant justement à Fernand Duchaussoy de ne pas en avoir assez fait à ce niveau. Et de placer un petit tacle à son concurrent : « Dans une fédération comme la nôtre, il serait bon de prendre des décisions mais aussi de déléguer. » Pour parvenir à ses fins, Noël Le Graët pourra compter sur le soutien de Bernard Désumer, trésorier de la FFF, et des présidents des clubs de Sochaux, Alexandre Lacombe, et de Nancy, Jacques Rousselot.

Eric Thomas, le candidat d’en bas
Si tout le monde s’accorde à dire que l’élection du 18 juin prochain se résumera à un duel entre ces deux hommes, il serait tout de même « dommage » de ne pas citer la candidature de l’AFFA, l’Association Française de Football Amateur, qui lutte depuis plusieurs mois maintenant pour que le « football d’en bas » obtienne une juste reconnaissance. Menée par son président Eric Thomas, la candidature de l’AFFA repose sur des valeurs simples mais visiblement perdues de vue par le foot professionnel d’aujourd’hui : « Le football français a beaucoup souffert du désastre sud-africain et de l’inertie de la FFF, perdant près de 15% de ses dirigeants et 8% de l’ensemble de ses licenciés. C’est parce que nous ne nous résignons pas au déclin du foot français que nous aspirons à prendre nos responsabilités, pour participer enfin aux décisions qui nous concernent tous. »
Et à l’heure où les grands pontes du foot français sont à ce point décriés, qui sait si ce fameux foot d’en bas ne pourrait pas avoir sa chance lors de cette élection. C’est en tout cas ce que veut croire Eric Thomas, qui se veut le candidat d’un football « trop longtemps ignoré et négligé par les instances dirigeantes ».
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Sam 18 Juin - 12:04 par Selmac
Le Graët dans la peau du capitaine



S’attirer la sympathie du monde amateur tout en évitant de froisser les professionnels C’est ainsi que l’on pourrait résumer – en gros, en très gros même – la candidature de Noël Le Graët à l’élection du nouveau président de la FFF. A l’image de son concurrent Eric Thomas, l’ancien président de la LNF / LFP tend à se démarquer de l’actuel homme fort du foot français, Fernand Duchaussoy, comme le suggèrent ses déclarations dans les colonnes de l’Equipe : « Aujourd’hui, qui est le meilleur pour diriger ? Fernand (Duchaussoy) a eu un an. Donnez-moi un an et on verra après. »


Une façon « subtile » de dire qu’il fera mieux que le président sortant ? Peut-être. Oui, mais concrètement, que propose Noël Le Graët ? Le président de l’En Avant Guingamp veut prendre la barre de la FFF pour lui redonner toute sa légitimité : « Il n’y a pas de politique bien définie. Des appels, des e-mails, des lettres d’amateurs restent sans réponse. Ces difficultés sont réelles. Il faut y rémedier, c’est indispensable. Toutes les actions que l’on mène viennent servir le football amateur mais le directeur généralet ses services manquentde directives fermes et ça se répercute. On traîne trop et depuis pas mal de temps. Le bateau a besoin d’un capitaine. »

L’équipe de France comme locomotive
Capitaine Le Graët mise donc sur davantage de transparence, notamment vis-à-vis du foot amateur. Et d’annoncer clairement que, si l’équipe de France se qualifie pour l’Euro 2012, la moitié des bénéfices irait directement au monde amateur, tout en vantant son bilan économique en tant que vice-président de la 3F : « Le budget de la FFF est passé de 140 millions d’euros en 2005 à 200 millions. A partir de 2014, jusqu’à l’Euro 2016, on aura 22 matches amicaux pour l’équipe de France. J’ai traité avec l’UEFA au prix des matches officiels à 4,350 millions par match. Jamais la FFF n’aura obtenu autant d’argent en net. »

Pour Noël Le Graët, monde amateur, équipe de France et Fédération ne peuvent pas fonctionner correctement s’ils ne sont pas unis. Et dans cette optique, la sélection nationale peut jouer le rôle de locomotive. Ainsi, à propos des Bleus, il dresse un bilan plutôt flatteur de la première année de Laurent Blanc : « Il a réussi la première étape. La deuxième, c’est la stabilité. Il est nécessaire que le président de la Fédération soit proche du sélectionneur, non pas pour lui parler de football, mais pour le mettre dans les meilleures conditions possibles. » L’impact de la réussite de l’équipe de France sur les autres acteurs du foot français est évident et ça, Noël Le Graët l’a compris. Voici donc un bon moyen pour lui de toucher tous les amateurs du ballon rond
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Sam 18 Juin - 12:01 par Selmac
Les anti-négrophobes à la FFF



Alors que le nouveau président de la FFF doit être désigné aujourd’hui, une manifestation a eu lieu ce matin en marge de cette élection. Comme le rapportent nos confrères de l’Equipe, une quinzaine de membres de la Brigade anti-négrophobie ont manifesté devant l’hôtel Méridien étoile afin d’obtenir un rendez-vous avec la Fédération dans le cadre de l’affaire des quotas. On peut rappeler que regroupe en son sein plusieurs associations qui œuvrent pour la paix sociale et qui s’engagent à dire non au racisme…

Par le passé, la Brigade anti-négrophobie s’était déjà distinguée en se mobilisant contre les propos racistes de J-P. Guerlain ou lors de la dernière cérémonie commémorant l’abolition de l’esclavage en mai 2011, Paris. Ce matin, les membres du collectif, tous habillés en noir, ont semble-t-il obtenu satisfaction et devraient être reçus par la FFF le 23 juin prochain.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 7 Juin - 18:45 par Selmac
UN CADAVRE DANS LE BLAQUART



Avec des sanctions symboliques, la FFF donne un épilogue amer à une affaire des quotas passée à la trappe des médias. Bonus: un document d'archives ironique...
Le désir de ne pas provoquer de remous supplémentaires, à la veille des élections fédérales, a peut-être joué dans les décisions de la Fédération, remarquablement clémentes. Si l'on pouvait s'attendre à ce que Laurent Blanc soit épargné moyennant des excuses explicites (lire "Le coup d'éponge plutôt que le coup de torchon"), les sanctions annoncées indiquent qu'il s'agissait de remettre le couvercle: six jours de mise à pied pour André Prévosto (lequel, détenteur de l'enregistrement de la réunion, n'a pas alerté sa hiérarchie) et un simple avertissement pour François Blaquart. La FFF a donc considéré que la rétention, par un tiers, des propos incriminés était plus grave que l'expression de ces propos. Mohamed Belkacemi l'a échappé belle, lui qui, au lieu d'être salué comme un lanceur d'alerte, a été fustigé en tant que "taupe". Érick Mombaerts, lui, n'est même pas inquiété.


Blanc seing
François Blaquart a fait la démonstration de son incompétence "technique" à ce poste un envisageant un système de discrimination qui aurait affaibli le football français, reposant sur une vision idiote des caractéristiques techniques, physiques et mentales des jeunes joueurs. Sans même aborder les implications morales de la discrimination projetée et des amalgames mobilisés [1], il y avait là des raisons suffisantes pour chercher un autre DTN (d'autant que ce dérapage va probablement pousser encore plus de jeunes à repousser la nationalité sportive française). Sur le fond, on peut donc être le plus haut responsable technique de la formation française et promouvoir l'exclusion de jeunes "binationaux" de douze sur la base d'un brouet d'amalgames et d'une vision étroite – pour ne pas dire xénophobe – de l'identité footballistique nationale (lire "Amalgames over")... sans encourir la perte de son poste ni même devoir s'excuser.

La "morale" de l'histoire est confondante. Elle cautionne les discours déjà fortement banalisés qui stigmatisent indistinctement les jeunes de banlieue / "issus de l'immigration" / Noirs et Arabes, optionnellement musulmans / présumés mauvais Français. Elle conforte le racisme ordinaire, de plus en plus décomplexé, qui s'est massivement exprimé en marge de l'affaire. L'affaire des quotas vous souhaite une excellente élection présidentielle 2012.


Indigence disciplinaire
De toute façon, comme l'indique le nombre famélique d'articles consacrés à cet épilogue par des médias qui avaient pourtant ouvert leurs journaux sur l'affaire, il n'y a plus de place dans l'actualité pour elle, même plus de curiosité: on est passé à autre chose. L'affaire n'a pas été et ne sera pas jugée sur le fond, elle n'aura vécu qu'en fonction de son intérêt médiatique à un instant donné (elle a même été travestie dès lors que les personnes mises en cause ont été présentées comme des victimes). On se sent d'ailleurs un peu casse-bonbons, à revenir dessus [2].

Il ressort aussi de cette affaire une conclusion maintes fois tirée sur ces pages, depuis des années: la Fédération, tout comme le football professionnel au travers de la Ligue, sont incapables d'exercer la justice contre eux-mêmes. Il en résulte une indigence disciplinaire invraisemblable, épargnant ceux qui bafouent tous les principes dont chacun se réclame vertueusement (l'immense escroquerie des "valeurs" du sport). On parle beaucoup de gouvernance à l'occasion des élections pour la présidence de la FFF, mais voilà un problème de cette nature, grave, qui n'est même pas abordé. Le bilan est d'autant plus amer que, pour notre part, nous garderons en mémoire tout au long de leur mandat les propos tenus par le DTN et le sélectionneur des Espoirs. Nous leur devons bien ça.


[1] Demandons-nous encore une fois pourquoi François Blaquart a affirmé, au cours de la réunion du 8 novembre, que cette politique de discrimination était déjà en place dans certains clubs et que lui-même avait donné des instructions en ce sens.
[2] D'ailleurs on le fait un vendredi de pont de l'Ascension
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 7 Juin - 13:00 par Selmac
Les Bleus l'emportent en Ukraine
Vendredi dernier, l'Equipe de France a concédé le match nul 1-1 face à la Biélorussie, au Dinamo Stadion de Minsk, pour le compte des éliminatoires de l'Euro 2012. Avant d'achever la saison 2010-2011 en Pologne, les hommes de Laurent Blanc se sont imposés en Ukraine en toute fin de match, avec des buts des novices Martin (doublé et passe décisive) et Kaboul, alors que Gameiro avait rapidement égalisé après l'ouverture du score de l'Ukraine !
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Sam 4 Juin - 1:32 par Selmac
BIELORUSSIE - FRANCE : 1-1 Les Bleus piégés à Minsk



Au terme d'un match heurté, la France a concédé le match nul contre la Biélorussie à Minsk. Malouda a égalisé suite à un but contre son camp d'Abidal. Les Bleus restent leaders du groupe avec 13 points.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 3 Juin - 11:46 par taz azur
La compo probable



Pour le déplacement en Biélorussie, Laurent Blanc devrait aligner un 4-2-3-1 classique. En l’absence de Phlippe Mexès, blessé au genou, Mamadou Sakho devrait honorer sa première titularisation avec les Bleus. Abou Diaby, touché à une cheville, devrait lui aussi tenir sa place et devrait accompagner Alou Diarra à la récupération. Le milieu bordelais devrait porter le brassard de capitaine.

La compo probable : Lloris – Sagna, Rami, Sakho, Abidal – A.Diarra (cap), Diaby – Ribéry, Nasri, Malouda – Benzema
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 3 Juin - 11:44 par taz azur
En tête du groupe D

La France occupe actuellement la première place du groupe D des éliminatoires de l’Euro 2012, avec quatre points d’avance sur la Biélorussie et l’Albanie. Une victoire à Minsk vendredi leur permettrait de creuser l’écart avec leur adversaire et de faire un grand pas vers la qualification.



Classement
1- France : 12 points (+7)
2- Biélorussie : 8 points (+2)
3- Albanie : 8 points (0)
4- Bosnie-Herzégovine : 7 points (+2)
5- Roumanie : 5 points (-1)
6- Luxembourg : 1 point (-10)

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 31 Mai - 17:42 par Selmac
Avertissement pour Blaquart

Selon l’AFP, le Directeur technique national de la FFF François Blaquart, impliqué dans l’affaire des quotas, a reçu un avertissement de la part de ses dirigeants.



Le Directeur technique national François Blaquart a reçu un avertissement de la part de ses dirigeants, croit savoir l’AFP, selon des sources proches du dossier. Impliqué dans l’affaire des quotas, Blaquart avait été suspendu à titre provisoire par la ministre des Sports Chantal Jouanno.
De son côté, le directeur général adjoint André Prévosto a été mis à pied pour six jours. Les deux hommes avaient été entendus mardi par la direction générale de la FFF.

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 31 Mai - 17:40 par Selmac
Avertissement pour Boghossian

L’entraîneur-adjoint de Laurent Blanc, Alain Boghossian, a reçu un avertissement de la part de la FFF pour être allé jouer un match amical en Tchétchénie.



Alain Boghossian échappe à la sanction. Selon l’AFP, l’entraîneur-adjoint de Laurent Blanc n’a reçu qu’un simple avertissement de la part de la Fédération française de football pour être allé disputer un match amical en Tchétchénie, organisé par le sulfureux président Ramzan Kadyrov. « Des précautions seront prises à l'avenir pour que de tels errements n'aient plus lieu », a déclaré une source proche du dossier.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 27 Mai - 16:55 par Selmac
Blanc: "Je me suis basé sur des critères sportifs"



Jeudi, Laurent Blanc a dévoilé sa liste pour affronter la Biélorussie dans le cadre de l'Euro 2012 (3 juin) ainsi que l'Ukraine et la Pologne lors d'amicaux (6 et 9 juin), la première depuis l'"affaire des quotas" ayant secoué le microcosme du football hexagonal. Alors que l'on s'attendait à un groupe élargi à 30 ou 35 joueurs, le "Président" n'a appelé que 26 éléments et s'est expliqué des choix opérés en conférence de presse.

Vous avez convoqué Eric Abidal pour la première fois depuis son opération d'une tumeur au foie, avez-vous reçu des assurances de sa part?
J'ai eu des nouvelles à travers la presse, personnellement, je lui ai laissé un message il y a dix jours pour lui dire que j'étais très très content de le revoir sur un terrain. Il revient en forme après l'opération difficile qu'il a subie, j'espère pour lui qu'il sera titulaire samedi (en finale de la Ligue des champions contre Manchester United, ndlr). Revenir dans le groupe va lui faire énormément plaisir. Il est en bonne forme physiquement, il peut postuler à une place d'arrière gauche, ce sera discuté avec lui. C'est très surprenant ce qu'il a réalisé, c'est une bonne surprise, je vais discuter pour voir quelles sont ses sensations, mais ça va lui donner un gros moral de refaire partie de ce groupe et c'est très bien ainsi.

On note dans cette liste la première de Marvin Martin...
C'est un garçon que moi, personnellement, je suis depuis la deuxième partie du championnat. Ses performances ont attiré l'attention, il a fait une bonne saison, son club aussi. Dans ce secteur, on a quelques soucis, car la liste s'est faite avec les absences de Lassana Diarra, blessé, et de Yoann Gourcuff, blessé, c'est une bonne opportunité pour lui de prendre la température du groupe France. C'est un joueur intéressant, très technique, très bon passeur, il est d'ailleurs meilleur passeur de Ligue 1. Sa présence récompense surtout sa deuxième partie de saison, on avait besoin d'un joueur capable d'évoluer dans ce secteur de jeu.

Mickaël Landreau est champion avec Lille mais n'est pas pris, que lui faut-il pour réintégrer le groupe?
J'ai discuté avec lui lors des Oscars du football, il a fait une excellente saison comme tous les joueurs de Lille, mais dans cette liste, ce stage est fait de deux parties. N'oublions pas le premier match qui est capital pour le foot français car la Biélorussie est un concurrent direct, notre poursuivant au classement, venu gagner à Paris, donc il s'agit avant tout de préparer ce match. Les deux matches amicaux sont une autre étape, je ne vois pas pourquoi j'aurais bouleversé l'ordre établi. Cette notion de groupe, on veut la renforcer lors de ces trois matches, elle a prévalu dans nos choix. On aurait pu prendre un quatrième gardien ou un autre défenseur central, mais 30-35 joueurs, c'est trop. Ce n'est pas la colonie de vacances, on prépare un match qualificatif à l'Euro.

En l'absence de Mexès, vous avez pris Sakho et Kaboul, quelle sera la hiérarchie entre les deux?
Mamadou fait partie du groupe depuis le début, il y a une certaine hiérarchie établie en défense centrale. On a été obligé de re-réfléchir avec la blessure de Philippe, mais Mamadou Sakho a fait une excellente saison, il est encore jeune et a une marge de progression très intéressante et importante. Dans mon esprit, il part avec un avantage par rapport à Younès Kaboul qui a déjà découvert le groupe en Angleterre, mais n'a pas encore fait sa place. On va lui donner l'occasion de démontrer qu'il peut l'avoir.

"Gameiro, on ne sait pas s'il a encore le niveau international"

Pouvez-vous commenter le retour de Charles N'Zogbia que vous aviez convoqué lors de votre premier match en Norvège, mais plus du tout depuis?
Je le suis énormément depuis le mois d'août, il n'est pas dans un club anglais très médiatique (Wigan), mais je l'ai suivi particulièrement, il a fait une excellente fin de saison, il a permis à son club de se sauver. C'est ce que j'appelle un faux pied, puisqu'il joue à droite (en étant gaucher, ndlr), il avait été performant contre la Norvège, il n'avait plus fait partie de la liste depuis pour des raisons d'équilibre, mais il avait toujours notre attention. Il va avoir la possibilité de confirmer le bien que l'on pense de lui.

Dimitri Payet n'est pas dans le groupe, pourquoi?
On le suit, je n'oublie pas qu'il a déjà été appelé et a été très performant quand il est entré contre la Roumanie. Ça a été un sujet de discussion, on aurait pu agrandir la liste, mais dans ce cas, je n'étais pas sûr de faire jouer tout le monde. Or, ce qui m'intéresse, c'est de voir les joueurs sur le terrain. Dimitri a eu quelques problèmes en deuxième partie de saison dûs à son faux départ de Saint-Etienne, il est bien revenu par la suite, il a été blessé, il n'est pas très loin de ce groupe, on le reverra certainement en équipe de France.

Jérémy Ménez a peu joué ces derniers temps mais est dans la liste, Mathieu Flamini, champion avec l'AC Milan, n'y est pas, pourquoi?
Jérémy, depuis le changement d'entraîneur à Rome, son statut a bien changé. Mais il y a trois mois, tous étaient unanimes, y compris la presse italienne, pour dire que c'était un phénomène. Il a perdu énormément de temps de jeu, mais il était question pour moi de lui démontrer que je lui maintiens ma confiance. C'est un garçon d'avenir, même s'il doit progresser. Je me suis posé la question sur Mathieu Flamini, ça a été une réflexion, comme sur beaucoup d'autres joueurs, mais dans ce secteur de jeu, on est bien fourni.

Djibril Cissé, meilleur buteur du championnat grec, n'est pas dans le groupe, alors que Guillaume Hoarau, qui a peu marqué cette saison y figure, faut-il en conclure que la porte est fermée pour le premier?
En termes de buteur, j'ai déjà Karim Benzema qui a marqué énormément de buts dans son club et en équipe de France, j'ai un autre joueur qui marque beaucoup, c'est Kevin Gameiro. Donc on a déjà deux buteurs et on ne joue qu'avec un. Si c'est pour l'appeler sans le faire jouer, c'est contre-productif. Donc non, la liste ne lui est pas fermée. Si un jour, j'ai besoin d'un buteur en raison de blessures ou de méformes, je sais sur quelles qualités on peut compter avec lui. Par contre, Kevin Gameiro, on ne sait pas s'il a encore le niveau international. Je pense que oui, mais pour qu'il le démontre, il va falloir qu'il joue.

"Je ferai la meilleure équipe possible"

Le dernier match en Pologne n'est pas une date Fifa, avez-vous reçu des demandes de clubs de ne pas faire jouer leur(s) joueur(s) sur ce match?
S'il y en avait eu, elles seraient parvenues au siège de la FFF. Il y aura réflexion si c'est le cas. J'ai été entraîneur de club, je sais que certains joueurs sont très fatigués physiquement et psychologiquement, on va en tenir compte après le premier match. On a tout répertorié, les temps de jeu dans la saison, certains ont extrêmement joué, d'autres peu, ceux qui ont peu joué auront plus de chances de jouer les deux derniers matches, il y aura une analyse à faire après le premier match. Mais pour le premier match, il n'y a pas de consigne, je ferai la meilleure équipe possible car c'est un match à trois points.

Vous aviez annoncé que vous désigneriez votre capitaine à la fin de la saison, est-ce toujours prévu?
Oui, j'avais même dit que je désignerais deux ou trois joueurs qui auraient pour fonction de faire passer les messages. Après ces trois matches, on saura, mais vous les connaissez (a priori Alou Diarra, Florent Malouda et Samir Nasri, ndlr). Il y a des joueurs qui prennent de plus en plus de responsabilités et se comportent bien individuellement et collectivement, on peut, après une année de vie commune, désigner ces trois joueurs.

Certains de vos joueurs sont en vacances depuis une ou deux semaines, leur avez-vous recommandé un suivi particulier?
(Désabusé) Comment voulez-vous faire? Quand je vous dis que les calendriers internationaux sont d'une incohérence totale... On rejoue contre la Biélorussie alors qu'on n'a pas encore joué contre l'Albanie, on attaque les matches retour alors qu'on n'a pas terminé les matches aller... Sept joueurs ont été en contacts avec le préparateur physique, certains avaient besoin d'une petite coupure, mais tous sont partis avec un programme, j'espère qu'ils l'auront respecté. On va les récupérer lundi matin, j'espère qu'on pourra travailler de manière efficace avec eux lundi et mardi. Les autres, lundi, ne pourront rien faire car ils auront joué dimanche. Mardi, ils seront à peine réveillés, et mercredi, ce sera déjà trop tard, car on sera à J-2...

Craignez-vous que certains joueurs, pour lesquels on parle de transferts, comme Benzema ou Nasri, aient la tête ailleurs?
Toutes les fins de saison sont comme ça. Mais c'est quand vous n'avez pas de club que vous êtes perturbé. Sur ces deux joueurs, je ne me fais guère de souci, ils sont dans des grands clubs, d'autres grands clubs souhaitent les enrôler, il y a pire comme situation! Ce que je crains surtout, c'est le premier match. On leur a fait une préparation aux petits oignons, j'espère que mentalement ils seront avec nous, je souhaite éviter qu'ils emmènent les tongs dans le sac, ils auront le temps de les mettre après le 9. Je leur demande de rester concentrés avec nous, au moins les cinq premiers jours.

C'est votre première liste depuis "l'affaire des quotas", a-t-elle été la plus dure à faire?
Non, je ne me suis basé, comme je le fais depuis le début, que sur critères sportifs. Après, on pouvait élargir un peu plus la liste au niveau de l'axe, des arrières d'aile, mais si c'est pour prendre les joueurs sans possibilité de leur donner du temps de jeu, ce n'est pas très constructif, mieux vaut qu'ils coupent.

Comptez-vous évoquer le sujet devant eux?
Oui, même si c'est déjà fait avec certains, que j'ai eus au téléphone ou par texto. J'aborderai le sujet très tôt, dès que je les reverrai, à table, ça durera certainement deux ou trois minutes, après je n'en reparlerai plus.

Votre adjoint, Alain Boghossian, a été disputer un match amical controversé à Grozny, qu'avez-vous à dire sur le sujet?
C'est une chose qui touche à Alain. En ce moment, les polémiques s'enchaînent autour de l'équipe nationale... C'est quelque chose qui va se régler très vite et je maintiens ma confiance à Alain Boghossian.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Ven 20 Mai - 17:37 par taz azur
Elections aux instances de la FFF

Lors de l'Assemblée Générale du samedi 2 avril 2011, des nouveaux Statuts de la FFF ont été adoptés prévoyant une nouvelle gouvernance pour la Fédération. Sur ces bases, de nouvelles élections seront organisées le samedi 18 juin 2011.

Après avis de la Commission de Surveillance des Opérations Electorales, le Conseil Fédéral du vendredi 20 mai 2011 a validé les candidatures recevables pour les élections au Comité Exécutif et à la Haute Autorité du Football.

La liste de M. Cyril Lequesne ayant été déclarée inéligible, trois listes se présenteront donc aux élections du samedi 18 juin 2011 : listes présentées par Fernand Duchaussoy, Noël Le Graët, Eric Thomas. La liste ou les personnes élues vont exercer un mandat jusqu'à l'expiration du mandat en cours (décembre 2012).
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 18 Mai - 19:42 par taz azur
Ukraine : La liste des 23 face aux Bleus

Oleg Blokhine, le sélectionneur de l'Ukraine, a communiqué mercredi la liste des 23 joueurs retenus pour rencontrer l'Ouzbékistan, le 1er juin prochain, puis l'équipe de France, le 6 juin.



Les 23 Ukrainiens pour l'Ouzbékistan et la France
Gardiens
Andrei Pyatov (Shakhtar Donetsk)
Andrei Dikan (Spartak Moscou/RUS)
Maxim Koval (Dynamo Kiev)

Défenseurs
Alexander Kucher (Shakhtar Donetsk)
Nikolai Ishchenko (Shakhtar Donetsk)
Vyachealav Shevchuk (Shakhtar Donetsk)
Vasily Kobin (Shakhtar Donetsk)
Andrei Rusol (Dnepropetrovsk)
Vitaly Mandzyuk (Dnepropetrovsk)
Artem Fedetsky (Carpates Lviv)

Milieux de terrain
Oleg Gusev (Dynamo Kiev)
Ruslan Rotan (Dnepropetrovsk)
Sergei Nazarenko (Dnepropetrovsk)
Sergei Kravchenko (Dnepropetrovsk)
Igor Khudobyak (Carpates Lviv)
Denis Kozhanov (Carpates Lviv)
Denis Oleinik (Metalist Kharkov)
Anatoly Tymoshchuk (Bayern Munich/ALL)

Attaquants
Andrei Shevchenko (Dynamo Kiev)
Artem Milevsky (Dynamo Kiev)
Mrko Devich (Metalist Kharkov)
Yevgeny Seleznov (Dnepropetrovsk)
Andrei Voronin (Dynamo Moscou/RUS)

avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 18 Mai - 19:38 par taz azur
Le Graët : «Boghossian, pas un gamin»



Noël Le Graët, lors de l'annonce de sa candidature à la présidence de la FFF, est revenu sur le cas Boghossian, rappelé à l'ordre pour les conditions de son escapade en Tchétchénie. «Mon attitude sera très très claire. J'appartiens au conseil fédéral jusqu'au 17 juin. Le cas Boghossian va être évoqué devant nous tous, j'imagine, vendredi prochain. J'aurai un avis, d'autres en auront un autre. En sortant, le conseil fédéral aura une position commune que je ne critiquerai pas, a-t-il déclaré avant de se prononcer à nouveau quelques instants plus tard. Le reportage m'a un peu déplu, je n'étais pas très à l'aise. Il s'est fait piéger, très certainement, mais ce n'est pas un gamin. Il y a sûrement un manque de réflexion.»
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 18 Mai - 19:23 par taz azur
Boghossian va-t-il entrainer la FFF dans une nouvelle affaire des diamants ?

Convoqué par la FFF, l'adjoint de Laurent Blanc proteste de sa bonne foi et de sa candeur :"C'était une initiative privée, cela ne concernait pas mon engagement à la Fédération française de football, a déclaré Boghossian. "J'ai pris des congés pour pouvoir jouer ce match. Il n'a jamais été question d'argent. C'est un joueur qui m'a fait la demande. J'ai accepté parce que cela concernait des œuvres caritatives et humanitaires, pour des enfants." et d’ajouter au sujet de la montre :"Je reçois une montre, je fais l'idiot parce que je suis spontané. Je suis surpris mais un cadeau ça ne se refuse pas. On n'a rien à me reprocher"



Hormis la montre offerte, Boghossian dément avoir été rétribué pour son déplacement. On notera cependant que lorsque le reporter de Canal demande à Amoros et Boghossian s'ils n'ont pas été les moins payés de l'affaire, Boghossian ne dément pas avoir été payé, se contentant de répondre en plaisantant que la valeur de la montre dépend de la prestation sur le terrain. Autre élément à charge : l'adjoint de Laurent Blanc n'a averti personne de la FFF sur sa petite tournée en pays de dictature, ce qui la fiche encore plus mal.

Le plus terrible finalement dans cette histoire, le plus tragique pour Boghossian, c'est l'affichage d'une inconscience totale de la sottise du geste. Pas une fois, dans le reportage de VCanal Plus, il ne semble conscient (les autres non plus d'ailleurs) qu'il est le complice d'un dictateur mégalo. Pire encore, il s'en amuse, genre : "Il fallait perdre sinon on en rentrait pas..."

A l'arrivée, on finit par se demander si Boghossian est accessible à l'idée d'une éventuelle sanction. Entendons par là qu'on se demande s'il est à même de comprendre la portée de son acte, en quoi il engageait la FFF, et à travers elle le football français et ses valeurs, le tout en pleine affaire des quotas, et en quoi ce qu'il a fait est répréhensible. Convenons-en, si tel est le cas, c'est assez effrayant. Avec une insoutenable légèreté de son être, Boghossian est à deux doigts de jeter la FFF dans une nouvelle affaire des diamants.

PS : Zidane, fine mouche et sans doute mieux entouré, avait décliné cette invitation...

Convoqué par la FFF, l'adjoint de Laurent Blanc proteste de sa bonne foi et de sa candeur :"C'était une initiative privée, cela ne concernait pas mon engagement à la Fédération française de football, a déclaré Boghossian. "J'ai pris des congés pour pouvoir jouer ce match. Il n'a jamais été question d'argent. C'est un joueur qui m'a fait la demande. J'ai accepté parce que cela concernait des œuvres caritatives et humanitaires, pour des enfants." et d’ajouter au sujet de la montre :"Je reçois une montre, je fais l'idiot parce que je suis spontané. Je suis surpris mais un cadeau ça ne se refuse pas. On n'a rien à me reprocher"

Hormis la montre offerte, Boghossian dément avoir été rétribué pour son déplacement. On notera cependant que lorsque le reporter de Canal demande à Amoros et Boghossian s'ils n'ont pas été les moins payés de l'affaire, Boghossian ne dément pas avoir été payé, se contentant de répondre en plaisantant que la valeur de la montre dépend de la prestation sur le terrain. Autre élément à charge : l'adjoint de Laurent Blanc n'a averti personne de la FFF sur sa petite tournée en pays de dictature, ce qui la fiche encore plus mal.

Le plus terrible finalement dans cette histoire, le plus tragique pour Boghossian, c'est l'affichage d'une inconscience totale de la sottise du geste. Pas une fois, dans le reportage de VCanal Plus, il ne semble conscient (les autres non plus d'ailleurs) qu'il est le complice d'un dictateur mégalo. Pire encore, il s'en amuse, genre : "Il fallait perdre sinon on en rentrait pas..."

A l'arrivée, on finit par se demander si Boghossian est accessible à l'idée d'une éventuelle sanction. Entendons par là qu'on se demande s'il est à même de comprendre la portée de son acte, en quoi il engageait la FFF, et à travers elle le football français et ses valeurs, le tout en pleine affaire des quotas, et en quoi ce qu'il a fait est répréhensible. Convenons-en, si tel est le cas, c'est assez effrayant. Avec une insoutenable légèreté de son être, Boghossian est à deux doigts de jeter la FFF dans une nouvelle affaire des diamants.

PS : Zidane, fine mouche et sans doute mieux entouré, avait décliné cette invitation...
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mer 18 Mai - 19:15 par taz azur
La bataille Duchaussoy-Le Graët est lancée


Je me présente à la présidence de la Fédération française de football» : tel est l'intitulé du mail que Fernand Duchaussoy a envoyé, ce mercredi en fin de matinée pour officialiser sa candidature.



«Depuis six mois, malgré un contexte agité et peu favorable, j'en ai initié les premières étapes, avec notamment l'adoption des nouveaux statuts. Je mesure le chemin parcouru mais suis aussi conscient de ce qui reste à faire dans les dix huit prochains mois : il faut à la fois rassurer, rassembler et réformer. Je me dois d'aller au bout de cette mission», écrit le président de la FFF.

La veille, il était venu présenter son programme aux présidents de l'UCPF réuni en assemblée générale. Les dirigeants des clubs professionnels qui ne lui ont pas épargné les reproches, notamment sur sa gestion de l'affaire des quotas.

Le Graët «ne donnerait pas» son entreprise à gérer à Duchaussoy

Un peu plus tôt dans la matinée, son principal adversaire Noël Le Graët annonçait lui aussi sa candidature depuis Ploufragan, à côté de Saint-Brieuc. «Si je devais résumer mon slogan, ce serait l'économie au service du football amateur», a annoncé le vice-président de la FFF en charge de l'économie.

A propos de son rival à la présidence, Noël Le Graët a oublié la langue de bois : «Humainement, c'est un homme qui a de grandes qualités. Par contre, il a fait un autre métier que le mien toute sa vie. Il connaît bien le foot amateur, les règlements. Mais je ne lui donnerais pas mon entreprise, ça c'est clair. La fédération fait 200 millions d'euros de chiffre d'affaires, 240 salariés. Je crois que chacun doit être à sa place un moment. Voilà».

La veille, l'actuel président avait été plus mesuré à propos de son rival : «On s'apprécie (ndlr : avec Noël Le Graët) et on est complémentaire. Le choix se fera entre un président plus classique et un chef d'entreprise». Le président Duchaussoy dévoilera les dix noms de sa liste cet après-midi tout comme Eric Thomas pour la liste de l'Association française de football amateur et le groupe Tatane animé par Vikash Dhorasoo et parrainé par Jean-Michel Larqué.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Mar 17 Mai - 16:56 par taz azur
La FFF doit-elle sanctionner Boghossian ?

La présence d’Alain Boghossian lors d’un match amical disputé à Grozny est à l’origine d’un nouveau malaise au sein de la FFF. Doit-elle sanctionner l’entraîneur-adjoint des Blues ?



A peine sortie de «l’affaire des quotas», la FFF est à nouveau plongée dans un nouveau scandale. Alain Boghossian a reçu une montre de plusieurs milliers d’euros en remerciement de sa participation à un match organisé par le président controversé Ramzan Kadyrov.

Selon RMC, les diamants qui ornaient la montre seraient des faux mais une autres lui a été rapportée à l’aéroport. Valeur : entre 10 000 et 20 000 euros.
avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Dim 15 Mai - 20:40 par taz azur
Noël Le Graët sera bien candidat

L'actuel président de l'En Avant Guingamp a officialisé sa candidature à la présidence de la Fédération Française de Football.



Alors qu'il laissait planer le doute quant à son éventuelle candidature à la présidence de la Fédération Française Football, Noël Le Graët ne devrait pas tarder à officialiser sa participation en tant que candidat à la prochaine élection qui aura lieu le 18 juin. Selon les informations de France Football, l'actuel vice-président de la FFF devrait annoncer officiellement sa candidature mercredi matin au cours d'une conférence de presse qu'il tiendra à Saint-Brieuc en Bretagne.

La date limite du dépôt des candidatures était fixée au mercredi 18 mai. Rappelons que Fernand Duchaussoy, président de la FFF s'est déjà déclaré candidat à sa propre succession mais devrait se trouver fragilisé par la récente affaire des quotas.


avatar
Re: Le journal des Bleus
Message le Sam 14 Mai - 10:45 par taz azur
Affaire des Quotas : Blanc a voulu démissionner.

Invité du JT de TF1, Laurent Blanc a lâché ses premiers mots après l’affaire des quotas. Physiquement et moralement, le sélectionneur de l’équipe de France est apparu très affecté.



A-t-il eu envie de jeter l’éponge ?
« Oui, ça m’a affleuré l’esprit, je dois l’avouer. On ne devient pas sélectionneur pour vivre ce genre de situations. Juste pour être compétitif. Après réflexion, j’ai décidé de ne pas démissionner, ce n’était pas la bonne solution. Le moral et l’envie ont repris le dessus. »
Est-il encore affecté par cette affaire ?
« Oui, je l’ai très mal vécue et je la vis encore très mal. C’est une période très difficile à supporter, une épreuve. On a touché l’homme. Cette tempête médiatique, je m’en doutais, c’est un sujet très sensible mais j’ai reçu énormément de témoignages, de toutes parts (sportif, associatif) ».

Va-t-il changer à partir de maintenant ?
« Je ne sais pas, l’avenir le dira. Je n’en sortirai pas indemne. Je souhaite rester le même, aller au bout de ma mission, un vrai objectif pour le foot français. Ce qui est sûr, c’est que le sélectionneur ne changera pas. L’homme oui ».

A-t-il été piégé dans cette histoire ?
« Non mais il est clair que cette réunion a dérapé. Je tiens à m’excuser. Il faut rappeler que je n’étais pas convié à cette réunion, je ne participe pas aux rassemblements de la DTN. Si je suis en colère, c’est juste vis-à-vis de moi. Mes propos ont été sortis de leur contexte, et on a fait un amalgame blessant pour les gens que je connais ou pas ».

Quel est son objectif ?
« Bien se préparer pour l’avenir pour être présent à l’Euro 2012. L’idée est de analyser, réfléchir, se replonger dans le football, ce que je sais vraiment faire. J’irai au bout de ma mission pour tous ceux qui ont participé à l’aventure ».

A-t-il changé d’avis sur la binationalité ?
« On peut avoir deux positions sur le thème de la binationalité. Soit on considère que c’est un faux débat, le débat est donc clos. Soit on admet qu’il existe une problématique et donc discuter. Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas à moi de dire s’il faut révolutionner. Je vais m’écarter de ces domaines, ce n’est pas pour moi. Mais j’ai compris que le climat est très tendu par rapport au sujet des discriminations. En France, il est difficile de débattre, d’émettre, sans que l’interprétation des mots soit diffère de ce que vous pensez vraiment ».
Re: Le journal des Bleus
Message  par Contenu sponsorisé
 

Le journal des Bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: