AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 150 000 euros réclamés pour Squillaci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
taz azur

avatar

Nombre de messages : 1285
Date d'inscription : 24/08/2005

25012011
Message150 000 euros réclamés pour Squillaci

En proie à des difficultés financières majeures, le Sporting Club de Toulon pourrait enregistrer une rentrée d'argent conséquente dans les jours à venir.



Certains ne le savent peut-être pas, mais Sébastien Squillaci a joué à Toulon. Avant d’éclore à Monaco, l’international français a effectivement fait se gammes à La Seyne, puis à Toulon. Passé ensuite par Lyon et Séville, il évolue aujourd’hui à Arsenal. Mais Toulon n’a pas oublié Sébastien Squillaci, et pour cause : le club varois réclame 150 000 euros au titre d’indemnité de formation.


La Seyne et Monaco pourraient
aussi en profiter
La réclamation de Toulon porte notamment sur le transfert du défenseur tricolore de l’OL au FC Séville. Grâce à la mise en place de l’indemnité de formation, une part doit revenir aux clubs dans lesquels a joué Sébastien Squillaci durant les 6 années de formation ayant précédé la signature de son premier contrat professionnel. Dans le cas présent, La Seyne, Toulon et Monaco devraient se partager 5 % l’indemnité totale du transfert – un peu plus de 6 millions d’euros –, chaque portion étant répartie en fonction du nombre d’années que le joueur a passé chez eux, comme l’expliquent nos confrères de Nice Matin.

Pour Toulon, ceci ne pourrait être qu’un « début », car l’indemnité est également valable en ce qui concerne le transfert de Squillaci à Arsenal. L’été dernier, celui-ci avait rejoint Londres pour 5,5 millions d’euros environ…






Dernière édition par taz azur le Mer 26 Jan - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Quel autoradio pour environ 100 euros ?
» rech break pour mi-fevrier budget 5000 euros,lequel?
» Embrayage 300 euros (kit complet + mo)
» [VDS] Blouson Moto Ixon Furious taille L 80euros
» Moto Suzuki Bandit 1200cc noire
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

150 000 euros réclamés pour Squillaci :: Commentaires

Le stoppeur originaire de La Seyne avait foulé cet été le pré de Bon-Rencontre avec plaisir pour un match de solidarité.

Si le rendez-vous initial a été reporté, les dirigeants du Sporting Toulon Var (CFA) - Gilles Pascal en tête - ont prévu de rencontrer ceux du FC Séville prochainement. Le but : récupérer l'indemnité de formation concernant Sébastien Squillaci.



Un contact a déjà été noué entre les deux parties, l'entrevue devrait suivre. Les Toulonnais espèrent récupérer 150 000 euros de son transfert de l'Olympique lyonnais vers le club andalou.

En effet, dans le cas présent, le calcul s'effectue sur six ans de formation avant la signature du contrat professionnel - en l'occurrence, lorsque le stoppeur international français était âgé de 12 à 18 ans. Ce qui correspond, pour Sébastien Squillaci, à ses passages à La Seyne, au Sporting et à l'AS Monaco. Ces trois clubs vont donc se partager 5 % l'indemnité totale du transfert, chaque portion étant répartie en fonction du nombre d'années que « Toto » a passé chez eux.

On comprend donc pourquoi les Azur et Or pourraient aussi lorgner sur un futur chèque des Gunners, à la suite de son arrivée à Londres en août.

Signature à l'étranger égale indemnité lucrative

Ce nouveau mécanisme de solidarité est, en effet, surtout très lucratif lorsque le joueur signe à l'étranger. C'est le cas de Squillaci, d'abord au FC Séville (6 Me), puis à Arsenal (5,5 Me). De club français à club français, la somme de transfert est, en revanche, dérisoire.

On comprend donc l'intérêt financier des clubs réputés formateurs. Au vu de l'urgence financière dans laquelle se trouve Toulon (lire notre édition du 30 décembre), l'idéal serait que Bafétimbi Gomis (OL) rejoigne le Calcio ou que Josuha Guilavogui (Saint-Etienne) s'expatrie, en Allemagne par exemple. On pourrait alors parler de jackpot pour les Azur et Or.

Ce rappel montre que le Sporting Toulon a toujours existé grâce à sa politique de formation. Une philosophie malheureusement oubliée ces dernières années et qui a aussi précipité la chute du club.
 

150 000 euros réclamés pour Squillaci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de la rascasse :: Saison 2012/2013 :: 
-
Sauter vers: